QUAND UN RAPPEUR FAIT UN VOYAGE À NEW-YORK, IL NE PEUT EN REVENIR QU’AVEC DU SON. POUR ZO C’EST LE CLIP DE « GRANDE POMME » QU’IL NOUS OFFRE EN AVANT-PREMIÈRE.

 

Il a récemment laissé de coté sa condition de chauve souris (beatmaker au sein de la formation Cotton Claw) pour devenir le gorille, un des trois membres masqués du groupe Grand Singe, aux cotés de Miqi O et Boucherie Chevaline. Le trio s’est illustré ses derniers mois avec les clips de « Ouverture » et du remix du « Kleper 186f » de Richard Colvaen (pour le label La Boocle).

Comme beaucoup d’artistes avant lui, Zo a irrémédiablement été inspiré par la ville de New-York, berceau du hip hop, lors d’un récent voyage là-bas. Lui l’appelle la « Grande Pomme », pour mieux lui rendre hommage quand la plupart des gens la qualifie de « grosse ». Le rappeur la célèbre par sa grandeur plutôt que son envergure.

En réalité, en bon féru de hip hop, il avait préparé sa prestation à l’avance. Deux mois avant pour le beat qu’il voulait faire sonner à la A Tribe Called Quest mais à sa sauce. Pour le texte, il en avait préparé les prémices une semaine avant de partir pour compléter une fois sur place. Le fait qu’il ait été hébergé chez son pote Dre dans le quartier de Bedford Stuyvesant l’a également inspiré pour rajouter en fin de morceau un extrait d’interview de l’illustre enfant du quartier : Notorious BIG.

Dans un style purement jazzy, on voit Zo dans plusieurs quartiers de la ville, de Brooklyn à Manhattan en passant par le Queens qu’il a traversé à vélo en compagnie de son ami Jay auteur des images. Aux dernières nouvelles, il serait encore incarcéré pour avoir tenté de gravir l’Empire State Building en bon gorille qu’il est.