Elle est depuis deux ans la voie féminine du Hangtime Radio Show sur Radio Grenouille aux cotés de Mars Blackmn et de Sébastien Geli. Certains pourraient avoir oublié que cette voix est surtout celle d’une chanteuse qui fût l’inspiration des Hocus Pocus (et son leader 20Syl), Natural Self, Moar, Lawkyz ou encore TAGi dans un passé pas si éloigné.

En 2013, on découvrait son premier EP « Strange Island » qu’elle nous présentait comme son monde imaginaire, idéal et onirique. 5 ans plus tard, Élodie Rama nous revient avec un futur album dont l’atmosphère musical a été confié à Creestal, producteur emblématique de Marseille, moitié du duo CM Jones et patron du label Munchie Records. Au delà du fait qu’ils vivent tous les deux dans la cité phocéenne, il semblerait qu’ils se soient bien trouvés. La voix enivrante de Rama vient se poser sur la finesse de la musique de Creestal.

Le premier extrait « H O M E » est la parfaite genèse de cette collaboration. Un titre aux diverses variations et qui témoigne de la versatilité artistique au combien plaisante du duo, rejoint pour l’occasion par Blanka de La Fine Équipe. Coté thématique, Élodie Rama nous parle de son parcours qui l’a amené dans plusieurs villes et régions qui sont autant de refuges pour elle. Elle qui n’oublie pas ses origines martiniquaises qui se sont au fil du temps mélangées à d’autres cultures métropolitaines. Un héritage sans nul doute initié par son père Hilaire Rama, bassiste connu pour avoir participé au rayonnement de la musique made in Bretagne.

Un beau premier morceau plein de promesses pour l’album et qui devrait placer Élodie Rama au centre de la scène française très prochainement.

 

Le single « H O M E » est disponible sur les plateformes habituelles.