Un freestyle par mois, c’est ce que s’est donné Lady Leshurr comme rythme pour assurer sa présence auprès de ses auditeurs. Mais c’est avec « OMW » le mois dernier que les choses sérieuses ont commencé. En effet, c’était le premier single officiel annonçant son nouvel album « Unstable » à venir.

Excellente performeuse qui a tout cassé avec sa série de freestyles « Queen’s Speech« , on commence à se poser des questions sur l’orientation artistique de la rappeuse anglaise. Issue de la scène underground, elle semble pencher vers le rap mainstream à la Nicky Minaj (qui est par ailleurs une de ses idoles). Cela fait près de 10 ans qu’elle bourlingue et il serait compréhensible qu’elle veuille passer à la vitesse supérieure, notamment avec le nouvel opus. Mais on préférait quand même une Lady Leshurr plus « authentique » de ces dernières années. On a peur surtout qu’elle tombe dans l’imitation. Ce qui était presque arrivé sur « Black Panther » où les ressemblances avec Missy Eliott (une autre de ses références) étaient assumées. Mais pour un freestyle ça passe. Qu’en est-il pour un album ?

Bref, on ne remet pas en cause la sincérité de l’artiste qu’on aime beaucoup par ailleurs. Mais à la vue du clip « Black Madonna », on remarque que tous les codes du rap bling bling ainsi que les effets visuels des chanteuses stars de l’entertainment ont été rassemblés dans la même vidéo. Le son n’est pas mauvais en sonnant afro – caribéen (Leshurr est originaire de l’ile de Saint Christophe). La participation de Mr Eazi, inventeur de la Banku Music, n’est pas pour nous déplaire non plus.

On va attendre d’autres extraits, voir même l’album pour se faire une idée.

 

Le single « Black Madonna » est en écoute ou en vente sur Spotify, iTunes ou encore Apple Music.

 

LADY LESHURR : BLACK MADONNA

 

 

Share This