Quelques mois après sa mixtape « Bobby Tarantino II », le nouveau track « One Day » de Logic fait l’objet aujourd’hui d’un clip puissant. D’un père afro-américain et d’une mère blanche, Sir Robert Bryson Hall II de son vrai nom, a voulu poser sa pierre à l’édifice (et pas au mur) de la lutte contre le racisme décomplexé du moment.

En tant que ricain, il a tout naturellement choisi de faire un focus sur l’immigration mexicaine qui voit en Donald Trump son pire ennemi puisque le Président des États-Unis n’a pas lâché l’affaire avec son mur à la frontière avec le Mexique. On a d’ailleurs déjà vu le rappeur sur scène arborant un t-shirt « Fuck The Wall ».

« One Day » est un clip d’anticipation dont l’histoire de deux gamins commence en 2018 pour se finir aux alentours de 2035. Le premier est mexicain et est séparé de sa mère après que la famille se soit fait arrêter en tentant de passer la frontière illégalement. Mineur seul, il est confié à une famille américaine et on suit son parcours studieux pour devenir chirurgien. Le second est blanc américain qui a grandit dans une famille aux influences suprémacistes. Irrémédiablement, il rejoint une petite bande de néo-nazis. Lors d’une bagarre dans un bar, le l’américain se blesse grièvement avec une lame et se retrouve sur le billard pour être opéré par… le mexicain qui le soigne quand même.

A noter la participation dans cette vidéo des comédiens Michael Peña (« The Ant Man ») et Judy Reyes (« Scrubbs ») et Luiz Gúzman (qui figurera dans le ridicule « Flic de Belleville » bientôt au cinéma).

L’histoire semble un peu exagérée et démago mais elle est une alerte sur un proche avenir que nous délivre Logic. Il met en avant la beauté de l’être humain mais aussi sa tendance à épargner ses bourreaux.

 

Le single « One Day » est disponible sur l’ensemble des plateformes.

La mixtape « Bobby Tarantino II » est elle toujours dans le commerce.

 

« ONE DAY » DE LOGIC : UN CLIP D’ANTICIPATION À LA POLITIQUE ANTI-MEXIQUE

 

 

Share This