Une version du « This Is America » de Childish Gambino qui ne sera pas vraiment relayée par les médias américains. La version de I-NZ « This Is Iraq » s’attaque en effet aux effets dévastateurs laissés par les États-Unis à l’issue des guerres du Golf et des guerres civiles. Le rappeur, né en Écosse, ayant grandi en Nouvelle Zélande et résidant à Dubaï, accuse aussi les USA d’avoir favorisé la montée en puissance de l’État Islamique.

Dans la lignée du clip de Gambino, on a droit à des danseurs en treillis américains, des braqueurs avec des masques à l’effigie de présidents américains, les tortures, des mecs en train de se droguer, la connivence entre les militaires et l’EI, sans oublier la fameuse tenue des prisonniers de Guantanamo.

Même si elle peut faire mal au monde occidental, la chanson de I-NZ est une prise de parole comme un autre. Celle d’un artiste meurtri de le déclin de son pays d’origine même s’il termine sur une note optimiste. Le rappeur précise qu’il s’agit d’un portrait de l’Iraq de ces 15 dernières années et qu’en aucun cas, il ne s’agit de la promotion et du soutien de la violence. C’est en tout cas une autre lecture que nous nous devons de diffuser. Elle, qui aurait pu garder le titre de « This Is America » aussi…

Cette version irakienne fait suite à celle du nigérian Falz.

 

Le single « This Is Iraq » est disponible sur le Bandcamp de I-NZ.

 

AU TOUR DE L’IRAQ DE REVISITER LE « THIS IS AMERICA » DE CHILDISH GAMBINO

 

 

Share This