L’album « P-Town » avait catapulté Jazzy Bazz dans les hautes sphères du rap français indépendant il y a deux ans. Le disque était sa « digestion » des drames du Bataclan et le rappeur avait à cœur de rendre hommage à sa ville. Dans une période un peu moins trouble (on touche du bois) et avec son statut de poids lourd du rap, il est prêt à confirmer qu’il est le patron. Le morceau « El Presidente » ainsi que son clip que nous découvrons aujourd’hui, vont dans ce sens.

Jazzy Bazz se lance dans discours égo-tripé et s’affiche en tant que le gourou d’une société religieuse (dont les uniformes des membres ne sont pas sans nous rappeler ceux de la série « Handmaid’s Tale »). Il évoque notamment son parcours et ses doutes habituels. Une espèce de bilan avant de passer à la suite qui se rapproche avec ce nouveau morceau. Enregistré avec le micro de son ordi et en quelques minutes, il prouve encore une fois une certaine spontanéité créative mais avec des idées très claires.

Coté vidéo, c’est Dijor Smith à la manœuvre. Le travail du réalisateur se rapproche de l’esprit de certains clips de Kendrick Lamar. On pense notamment à « Humble » sur lequel il y a un tableau emprunté au pouvoir religieux. Bien sur il y a quelques dizaines de milliers de dollars en moins mais l’idée est là.

Reste maintenant à Jazzy Bazz de nous donner de la visibilité sur la suite. « El Presidente » devrait être le début d’un nouveau projet. A suivre.

 

Le single « El Presidente » est disponible sur les plateformes habituelles.

 

« EL PRESIDENTE » : JAZZY BAZZ DE RETOUR EN MODE GOUROU

 

 

Share This