En novembre de l’année dernière était publié l’album « The Invisible Man : An Orchestra Tribute To Dr Dre » par le multi-instrumentiste Sly5thAve. Ce projet ambitieux et réussi a pour toile de fond les violences policière envers la communauté noire aux États-Unis ces dernières années. L’album étant inspiré à la fois par le livre « The Invisible Man » de Ralph Ellison et la musique de Dr Dre.

Nombreux sont les tubes de l’ancien membre de NWA mais si Sylvester Uzoma Onyejiaka II devait en retenir qu’un, « Let Me Ride » figurerait parmi la short list. Pour rappel, le morceau fût le premier extrait de l’album culte « The Chronic » sorti en 1993 et pour lequel Dre remporta un Grammy Award l’année suivante. Le refrain fût inspiré du titre « Mothership Connection » de Parliament (d’autres samples de James Brown et de Bill Withers ont aussi été utilisés), dans la pure lignée du G-Funk de l’époque.

Comme un vrai chef d’orchestre, Sly5thAve a vraiment retravaillé morceau en lui donnant une autre impulsion quasi-instrumentale et organique. La voix de Jimetta Rose étant là pour nous rappeler un refrain mythique du rap américain. Pour ce qui est du clip, réalisé par Francesca Mirabella, montre un danseur noir (Gio Alexzander) en mouvement pour représenter la liberté. On le voit également sortir d’une eau blanche comme une renaissance. Mais à l’arrivée, ce personnage finit par se faire abattre d’un coup de feu dans le dos (aucun policier n’est représenté). Une façon de montrer et illuster tout le caractère brutal et injustifié des assassinats subits par la communauté noire ces derniers temps.

 

Relisez notre chronique sur l’album :

SLY5THAVE : « LET ME RIDE » (DE DR DRE) EN VIDÉO

 

 

Share This