Il est clair qu’on avait tous arrêté d’écouter ou de suivre les Black Eyed Peas depuis très longtemps pour les laisser dériver (avec succès ceci dit) dans l’univers EDM ou massacrer un classique de Otis Redding dans une pub pour une machine à café (pub avec Will.I.Am). Leur deux premiers albums entre 1998 et 2000 nous avaient pourtant bien stimulé. En 2015, le groupe avait célébré son 20ème anniversaire avec un morceau et un clip intitulés « Yesterday » qui ressemblaient à du hip hop old school.

Deux ans après, les voici qui repointent la truffe pour le clip de « Street Livin' » qui renoue avec les anciens temps et qui concorde avec le départ (déjà daté de plusieurs années) de leur Ophélie Winter à eux : Fergie.

Le titre et sa vidéo ont tout d’un bon morceau de rap sur une instrumentation jazz très plaisante. La thématique traite des problèmes de l’univers carcéral, de l’immigration, des brutalités policières ou encore de la violence par les armes aux États-Unis. Tout cela principalement pour la communauté noire (mais aussi amérindienne) dont le clip affiche des photos d’archives sur lesquelles les bouches des rappeurs sont intégrées façon Têtes à Claques. Un procédé qui permet aux Black Eyed Peas de se mettre à la place des oppressés. Will.I.Am et ses potes ont même poussé le militantisme plus loin en publiant sur leur site une pétition.

La publication de « Street Livin' » n’est néanmoins pas l’annonce d’un nouvel album mais le track est rattaché au comic book « Master of the Sun : The Zombie Chronicles  » paru cette année et qui donnera lieu à une appli pour vivre cette histoire en réalité augmentée. On sait que Will.I.Am est ultra-connecté (il a fait partie du jury de l’émission « Planet of the Apps ») et cette aventure semble lui tenir particulièrement à cœur. Plus qu’un vrai album de son groupe.

Bref, on n’attend plus vraiment rien de la part des Black Eyed Peas mais on peut quand même saluer certaines bonnes initiatives. Histoire de se rappeler un temps révolu.

 

 

Share This