On le sait, Thundercat est un geek et il est fan de mangas… et de chat. Le mec allie souvent concerts et cosplay. Par exemple, le logo du dessin animé « Cosmocats » est peint sur le dos de sa bass et on l’a déjà vu sur scène déguisé en Vegeta, en orque ou encore en Captain America.

Il est comme ça et il ne s’en cache pas, que ce soit dans la vie ou sur disque. Alors imaginez-le retomber en enfance lorsqu’il est lâché dans la ville de Tokyo, temple de tout ce qu’il aime. C’est le sujet du clip du morceau « Tokyo » (justement) tiré de son dernier album « Drunk » sorti en février. Dans sa chanson, Thundercat annonce la couleur : « Je veux entendre tous les sons et voir tous les sites », « Je vais manger beaucoup de poisson à en être malade », « Je vais dépenser tout mon argent en animé ». Et en effet, il est partout, de la salle de jeu en passant par la boutique de déguisements, du restaurant de sushis au bar à chats etc.

Le retour en enfance, il l’évoque dans le morceau puisqu’il raconte que sa passion pour les animés remonte à sa jeunesse durant laquelle il s’était vu offrir une figurine de Dragon Ball Z par son dentiste. Depuis, il a des dents impeccables mais a perdu un peu de sa raison. Et c’est tant mieux !

 

L’album « Drunk » toujours disponible sur le Bandcamp de Thundercat et sur le site de Brainfeeder.

 

Découvrez la chronique du disque que nous avions fait à sa sortie :

« TOKYO » DE THUNDERCAT : (NOT) LOST IN TRANSLATION

 

 

Share This