A la vitesse où vont les choses, on aurait Presque oublié que le morceau “Mother Amerikkka” date d’il y a un an déjà. C’est le clip qui vient de nous rappeler son existence. Clip qui a aussi été tourné il y a longtemps à en croire les photos du tournage publié sur les pages réseaux sociaux du rappeur à l’époque.

C’est vrai qu’à part ce track, on se souvient de lui pour son dernier album « The Ecology » en 2015 et de sa collaboration avec 20Syl la même année. Un de ses titres faisait également partie de la BO du film « The Land » produit par Nas, le boss de Mas Appeal, label de Fashawn.

Le clip, réalisé par Aplus Filmz, vient renforcer les paroles d’une chanson qui fustige la propension des États-Unis à abandonner ses propres enfants, que ce soit via les violences policières ou via les injustices sociales et raciales dans le pays.

Par l’image, on retrouve plusieurs codes. A commencer par ce bandeau aux couleurs du drapeau américain qui nous renvoi à l’époque du « Born In The USA » de Bruce Springsteen qui dénonçait à l’époque le manque de considération des US envers les vétérans du Vietnam (la chanson dénonçait avant tout la guerre). Comme « The Boss », Fashawn est partagé entre l’amour de la nation qui lui a beaucoup donné et celle qui délaisse les plus démunis.

Et puis l’orthographe de « Amerikkka » est sans équivoque. Moins violent que le « Amerikkka’s Most Wanted » de Ice Cube, Fashawn nous surprend tout de même en révélant que les « K » sont ceux de Kim (Kardashian), Kylie (Jenner) et Kanye (West). Une autre sorte de discrimination par l’ego trip.

« Mother Amerikkka » rentre dans une grande lignée de chanson contestataire qui n’est pas prête à s’éteindre. On espère que les autres titres de l’EP « Manna » seront du même acabit. Rendez-vous le 18 août pour le savoir.

 

Le single « Mother Amerikkka » est toujours disponible sur l’ensemble des plateformes.

 

« MOTHER AMERIKKKA » DE FASHAWN : ENTRE SPRINGSTEEN & CUBE

« MOTHER AMERIKKKA » DE FASHAWN : ENTRE SPRINGSTEEN & CUBE

 

 

Share This