Qu’on se le dise, Ice Cube est depuis longtemps acteur. Même s’il est toujours pour nous une des icônes du hip hop américain, rentrée au Rock & Roll Hall of Fame l’année dernière avec son groupe N.W.A, O’Shea Jackson multiplie les apparitions dans des comédies populaires ou dans des films d’action.

Mais en ce moment, il est surtout le créateur d’une ligue de basket-ball appelée Big 3 qui oppose huit équipes à travers le pays en mode trois contre trois sur le terrain. Un championnat dans lequel Cube a recruté des vieilles légendes comme Allen Iverson ou Jermaine O’Neal en guise de joueurs, et Clyde Drexler, Charles Oakley, Julius Erving ou Gary Payton en guise de coachs.

Mais revenons à la musique. A l’occasion des 25 ans de son album « Death Certificate », le rappeur ressort trois titres inédits qui viennent compléter une édition anniversaire. « Death Certificate » fût son deuxième album solo et l’un des plus controversé du fait de propos jugés racistes. Ice Cube n’a bien sûr jamais été tendre avec l’hégémonie blanche et de son bras armé : la police.

Aujourd’hui, « Good Cop Bad Cop » est d’après son auteur la version moderne de « Fuck Tha Police » de N.W.A. Si ce n’est que le message y est un peu plus « édulcoré ». En effet, si Ice Cube fustige toujours le racisme et la violence de la police, il appelle cette fois-ci les « bons flics » a éradiquer de l’intérieur les « mauvais flics ».

 

L’édition des 25 ans de « Death Certificate » est disponible partout.

 

ICE CUBE : GOOD COP BAD COP

ICE CUBE : GOOD COP BAD COP

 

 

Share This