Franchement, sur le papier, l’univers de Chevalien est insolite, voire flippant, quand on sait qu’il s’agit de hip hop. A la vue des photos de presse, on a du mal à croire que ce jeune homme de 26 ans au look gothique soit fan de Kendrick Lamar. Bon, il est aussi féru de l’électro de Gesaffelstein et Lorn ainsi que du métal de Slipknot et Manson, on vous l’accorde. Mais pourquoi pas après tout.

Parce qu’au delà des préjugés, on a été agréablement surpris par la musique du bonhomme. Même si la thématique générale se veut obscure et apocalyptique, le son dégage une énergie jouissive autant qu’elle peut nous plonger dans une profondeur suffocante. Chevalien appelle tout cela « Bath Music », un style qu’il a crée lui même et qu’il continue d’en développer les fondements à travers le temps.

Après son premier fait d’arme « Allrats », EP sorti en 2014 et qui faisait suite à près de deux décennies de pérégrinations pour faire aboutir sa musique, il sortira en 2017 le mini-album « Sunderground ». Six titres tous autant hybrides les uns que les autres comme il aime à le proclamer.

En attendant, on peut découvrir depuis cet été la vidéo de « Heaven Yeah » dans laquelle on assiste à la rencontre de Cvan, son personnage errant qu’on avait déjà vu dans une autre vidéo en 2013, avec le diable dans les rues de Montréal. On doit dire qu’on se laisse convaincre facilement. On espère que ce sera le cas pour vous car si vous aimez être emmenés en dehors de votre zone de confort et de vos certitudes en matière de rap, Chevalien sera votre chauffeur idéal.

 

Le single est disponible sur iTunes et toute l’actu de Chevalien est disponible sur sa page Facebook.

 

CHEVALIEN : HEAVEN YEAH

 

 

Share This