En juin, Lebron James a redoré le blason de la ville de Cleveland en lui offrant le premier titre dans un sport majeur Américain depuis 52 ans. Une prouesse pour l’équipe de basket des Cavaliers qui ferait presque oublier que « C-Town » a toujours été une cité de la loose. Elle est tristement connue pour sa rivière Cuyahoga qui prît feu pendant 24 minutes en 1969 (!!!).

Coté musique, Cleveland a été classée dans le top 10 des villes hip hop par le magazine XXL. Ce classement est dû à sa situation géographique (dans le Midwest des États-Unis) qui la place aux croisements des grandes cités du genre que sont New-York, Philadelphie, Detroit, Chicago et Cincinnati.  « The Land » est l’un de ses surnoms. Il avait notamment été mentionné à de nombreuses reprises dans les textes de Bones Thugs N Harmony, le groupe de rap le plus connu du coin et le seul à être disque de platine. On se souvient qu’ils furent les pionniers du chopping (ou flow motion) qui consistait à débiter les textes à une vitesse fulgurante (Eminem de Detroit ainsi que Busta Rhymes et R.A. The Rugged Man de New-York sont aussi des adeptes de cette technique).

« The Land » sera aussi le titre du film qui sort cette semaine aux États-Unis et qui est produit par Nas (décidément il est partout). Le long métrage, réalisé par Steven Caple Jr., raconte l’histoire d’un groupe de jeunes dont le rêve est de devenir skateurs professionnels, mais qui se retrouve dans une affaire de trafic de drogue. Et c’est tout naturellement que le rappeur du Queens s’est occupé de la bande – originale par le biais de son label Mass Appeal.

En bon promoteur du projet, c’est lui qui a ouvert le bal hier avec le titre « The Bitter Land » en duo avec Erykah Badu. Comme le sous-entend le titre, place à la mélancolie, au doute et à la nécessité de survivre. Pas de gros beats mais une nappe de cuivres et la mélopée de la chanteuse de Philadelphie. Un vrai thème de cinéma.

 

 

Et aujourd’hui, on a eu droit au reste du soundtrack pour y découvrir la participation d’artistes originaire de la zone de Cleveland pour la plupart. Et Nas a tout logiquement mis en avant de jeunes artistes de l’Ohio très prometteurs.

– Cleveland : Machine Gun Kelly, Ezzy, Stalley, Jerreau et Alina Baraz
– New-York : Pusha T (Bronx), French Montana (Casablanca – Bronx), Dave East (Harlem) et Nas (Queens)
– Detroit : Nosaj Thing
– Chicago : Jeremih et Kanye West
– Philadelphie : Erykah Badu
Autres villes : Fashawn (Fresno), Sabina Sweetrice (Los Angeles), Galimatias (Danemark)

Avant de découvrir le film, plébiscité au dernier Festival Sundance, dans les salles obscures françaises ou en VOD, écoutez déjà les 14 pistes de la BO pour vous imprégner de l’ambiance.

 

 

La bande – originale du film « The Land » est disponible partout.

 

« THE LAND » : LE BANDE ORIGINALE FROM CLEVELAND (ET SES ENVIRONS)

 

 

Share This