Quand elles étaient deux au départ il y a 2 ans, la conjugaison du nom Lady était quelque peu incorrecte au vu du duo que Nicole Wray et Terri Walker formaient. Évidemment, l’appellation au singulier signifiait la fusion de l’américaine et de l’anglaise sous le giron du label Truth & Soul.

Sur leur premier album éponyme sorti en 2013, leurs voix fusionnaient autant qu’elles se complétaient sur la musique soul des musiciens all stars de la galaxie des fondateurs de T&S Leon Michels, Jeff Silverman et Philippe Lehman (aka Bando). Ceux là même qui avaient catapulté Aloe Blacc au firmament.

Aujourd’hui, la grammaire est rétablie puisque Nicole, qui se fait appeler désormais Lady Vray, a repris le flambeau toute seule, laissant Walker vaquer à des aspirations solo. L’album à paraitre de la chanteuse s’intitulera « Queen Alone » et sera disponible le 23 septembre chez Big Crown Records, le tout nouveau label crée par Leon Michels et Akalepse. Label qui a embarqué dans son catalogue les Lee Fields, Bacao Rythm & Steel Band ainsi que les divers projets de Michels comme El Michels Affair.

Le titre de l’album a sa double lecture. Évidemment, nous serions naïfs de croire que cela n’a pas de rapport avec le départ de Walker. Mais la thématique du disque sera surtout la vie et le parcours de Wray. Et la soul music sera un efficace véhicule pour ses complaintes. Bien loin de sa période dorée RnB du milieu des années 2000 pendant laquelle elle s’affichait aux cotés de Missy Elliott ou Damon Dash et son Roc-A-Fella.

Les morceaux « Guilty » et « Do It Again » sont donc les 2 premiers extraits qui nous laissent entrapercevoir le coté toujours soulful des productions de Big Crown. Le reste ne demande qu’à être découvert à la rentrée.

 

 

 

Share This