A 5 jours de la sortie officielle (30 juin) de « Summertime 06 », Vince Staples nous en fait écouter le streaming. On peut donc découvrir les tracks de ce qui constitue le premier (double) album solo du jeune rappeur de 22 ans natif de Long Beach.

Encensé par tous depuis ses premières saillies discographiques (plusieurs mixtapes et l’EP « Hell Can’t Wait), le membre du trio des Cutthroat Boyz était attendu au tournant et devait à tout prix transformer l’essai. Les premiers titres révélés comme « Screen Door » et « Senorita » offraient déjà de belles promesses.

En guise de préface sur Twitter, Staples demandait ce matin que le disque soit écouté avec une grande ouverture d’esprit. Il avait bien fait de prévenir vu le morceau d’ouverture « Ramona Park Legend Pt.1 » qui nous souhaite la bienvenue dans son quartier de LBC. L’ambiance est glauque et on entend des oiseaux (qui sembleraient être des mouettes) façon Hitchcock du ghetto…

Ensuite ça déroule. Staples est un bad boy et le fait savoir (ses méfaits sont listés sur « Get Paid »). Cependant, ses paroles oscillent entre conscience et luxure, entre analyse sociologique et légèreté de l’être, entre responsabilités et appât du gain. Une subtile dualité dans l’écriture qu’on aime bien chez l’artiste.

Maintenant, on vous laisse juger. Bonne écoute.

 

 

Share This