Ville de tradition et de conservatisme, Barcelone se veut cependant à la pointe de l’avant-garde. La capitale de la Catalogne sait se jouer du temps, dans une fête magique et spontanée, où se mêlent joyeusement présent, passé et futur. En témoignent ses portes; ses nombreuses portes et stores qui regardent ruelles sombres et bas fonds, celles du Barrio Chino, populaire quartier chaud qui n’eut jamais rien de romantique, celles du Port Olympique où touristes et locaux se mélangent dans l’effervescence qui règne dans les rues, l’explosion des couleurs et des sons sur las ramblas ou,celles aussi d’une foule laborieuse, acharnée au travail, qu’une immigration permanente venue des régions les plus pauvres de la péninsule maintient à la limite du seuil de surpopulation.

Barcelone ou l’énergie du passage.

Ville de tradition et de conservatisme, Barcelone se veut cependant à la pointe de l’avant-garde. La capitale de la Catalogne sait se jouer du temps, dans une fête magique et spontanée, où se mêlent joyeusement présent, passé et futur. En témoignent ses portes; ses nombreuses portes et stores qui regardent ruelles sombres et bas fonds, celles du Barrio Chino, populaire quartier chaud qui n’eut jamais rien de romantique, celles du Port Olympique où touristes et locaux se mélangent dans l’effervescence qui règne dans les rues, l’explosion des couleurs et des sons sur las ramblas ou,celles aussi d’une foule laborieuse, acharnée au travail, qu’une immigration permanente venue des régions les plus pauvres de la péninsule maintient à la limite du seuil de surpopulation.

Barcelone ou l’énergie du passage.