Comme cela arrive pour certaines œuvres dans les coins les plus reculés du globe, il aura fallu attendre plus de six mois avant d’avoir accès au premier album d’Hooray For Earth dans nos verts pâturages. Vous me direz c’est à peine le temps nécessaire pour digérer toute la sophistication et la complexité de True Loves.

 

Au cas où nous aurions loupé un détail dans les recoins, nous souhaitions tout de même poser UNE question à Noel Heroux, le cerveau de cette bête à une (seule et unique) tête qu’est Hooray For Earth : "mais alors Nono, quels sont les dix albums qui ont bouleversé ton existence"?

 

Metallica – Master Of Puppets

C’est la première musique vraiment heavy que j’ai écouté. Ça dépareillait vraiment avec tous les trucs débiles diffusés sur MTV en 1990.

 

Nirvana – Nevermind

Metallica m’intéressait par son côté heavy, mais Nirvana m’a offert ce son qui remplaça tout le feu apocalyptique d’Hetfield avec l’émotion – intense mais parfaitement vague – de Kurt Cobain. Je ne sais pas, c’était juste incroyable.

 

Jesus Jones – Doubt

Un peu hasardeux de parler de ça après avoir abordé Nirvana mais j’ai écouté cet album constamment à une certaine période. Doubt et Nevermind en aller-retour frénétiquement. 

 
Enya – Watermark, In Memory of Trees 

Je suis simplement dingue des cordes et mélodies, des couches de voix… C’est simplement inexcusablement énorme sur un plan émotionnel avec un léger mauvais goût que j’assume tout à fait. C’est intéressant de noter que mes deux parents jouaient chacun chez eux du Enya quand j’étais jeune ce qui a peut-être créé chez moi un sentiment confortable autour de ça.



 
Nine Inch Nails – The Downward Spiral

Simplement dingue. J’étais passionné par ça quand j’avais 13 ans.

 

Elliott Smith – XO

L’album de mes 17 ans, quand j’ai appris ce qu’était la déprime.

 
Hum – Downward Is Heavenward
"Indie space metal", j’en reprends volontiers.
 


Aphex Twin – Richard D. James Album

Quand j’ai découvert cet album, ça a ouvert mon intérêt pour la musique électronique et fait en sorte que je n’écoute absolument que ça pendant des années. J’ai acheté un paquet d’albums provenant de chez Warp et j’ai commencé à m’intéresser à des artistes moins connus de la discipline. Aphex Twin a vraiment ouvert une porte pour moi. 

 


Arab Strap – The Red Thread

Je ne sais pas trop quoi dire à propos de celui-ci. C’est juste un de ces CD vivant dans mon autoradio depuis toujours. Chaque album d’Arab Strap a une place pour moi, j’aime particulièrement l’album Mad For Sadness.

 
Broadcast – The Noise Made By People, Haha Sound, Tender Buttons

La première fois que je me suis intéressé à Broadcast (malheureusement pas avant 2006) je ne parlais que de ça. Mes amis les plus cultivés sur un plan musical me conseillaient d’écouter Sterolab mais Broadcast était tout autre chose pour moi. J’ai un sentiment vraiment très particulier pour ce groupe.


 


Mew – And The Glass Handed Kites

Cet album a mis en lumière le fait qu’il existe des gens capables de faire une musique très belle et sophistiquée dans le sillon du "rock" et qu’il y a un public pour ce genre. Sans vraiment regarder où ce type de musique est classé j’aime à la considérer comme du rock qui a tout dévasté à un degré proche de l’Alien.

 

Oh No Ono – Eggs

Assurément très différent d’And The Glass Handed Kites, cet album est pourtant similairement important pour moi: une exploration musicale remuant profondément tout mon être. Je peux passer des semaines sans écouter quoique ce soit d’autre, à le disséquer. Sur un plan musical (les cordes et la mélodie) ou en termes de production c’est purement hors du commun, extravaguant et par dessus tout c’est un songwritting hautement inventif.
 
 


D’après toi, c’est quoi le titre pour conduire?

"Sails" by Hooray For Earth
 


Est-ce qu’il y a un titre que tu as honte d’écouter?

Non. Pas de honte.
 

Share This