Dix ans, cela peut passer vite. Surtout dans le cas de ASM (A State Of Mind) qui a pour ainsi dire traverser la dernière décennie sans interruption. En effet, le groupe hip hop composé de Green T, FP et DJ Fade n’a cessé d’occuper notre paysage musicale avec trois albums et un nombre incalculable de collaborations avec la quasi-totalité du paysage hip hop (et autres) Français, voir Européen. Et ce, depuis qu’ils nous ont été mis en lumière, notamment grâce à Wax Tailor à partir de l’album « Hope And Sorrow ».

Si l’un est Allemand, l’autre Canadien et le dernier Anglais, c’est bien en France que les artistes ont connu leurs plus grands succès et leur longévité. Avec comme point d’orgue pour clôturer les 10 ans passés, cet album concept « The Jade Amulet » que nous avions décortiqué l’année dernière. Ce disque n’étant pas réellement le dernier de la décennie puisque ASM vient de sortir le mini – album « String Theory » avec six nouveaux tracks qui viennent compléter une discographie au combien fournie.

10 ans de carrière, ponctués par un beau concert ce soir (7 décembre) à l’Alhambra, le mini – album et le début d’une nouvelle ère, on parle de tout cela dans cette interview.

 

ASM (A STATE OF MIND) : DÉJÀ 10 ANS

 

L’INTERVIEW

 

Vous présentez sur scène depuis un an l’album « The Jade Amulet ». En plus de fêter vos 10 ans, l’Alhambra sera le dernier concert de cette tournée ?

Fade : C’est pratiquement le dernier. On a encore quelques concerts ces prochaines semaines dans le cadre de « The Jade Amulet Tour ». Mais on peut dire qu’on arrive à la fin et cela vient en concordance avec la fin de l’année.

Comment s’est passé cette tournée ?

FP : C’était très différent de ce qu’on faisait d’habitude et du coup, c’était très intéressant. Personnellement, ce fût un challenge pour moi, surtout au début, de jouer le rôle principal de l’histoire sur scène. Au final, on a pris beaucoup de plaisir à le faire.

Oui car c’était quelque chose de nouveau pour vous, tant au niveau de la musique qu’au niveau de la scène.

Green T : Ça nous a challengé à bien des niveaux. Il y a une grande différence entre un concert dont l’objectif est de soulever la foule et un concert dont la construction est « théâtrale ». Dans ce dernier cas, on ne peut pas modifier le déroulé du show, on doit aller au bout de l’histoire. La tournée fût longue et c’était épique. On a eu des grands moments comme au Outlook Festival en Croatie cet été.

 

« Si on compte les shows de ASM, les featurings, les tournées de Wax Tailor ou encore les concerts avec Jukebox Champions ou La Fine Équipe, ça pourrait monter à plus de 800 concerts. »

 

Dans le teasing de vos 10 ans, vous aviez listé 42 artistes avec qui vous aviez collaboré. Mais avez-vous tenté de compter le nombre de concerts que vous avait fait ?

Fade : On en a oublié quelques uns dans la liste (rires). Certains nous ont écrit pour nous dire qu’on les avait oublié. Si on ne compte que les shows de ASM, je dirais 300 à 400. Et si on compte nos featurings, les tournées de Wax Tailor ou encore les concerts avec Jukebox Champions (ndlr : le projet de Fade avec Blanka) ou La Fine Équipe, ça pourrait monter à plus de 800 concerts.

Si vous aviez un meilleur souvenir, quel serait-il ?

Green T : C’est difficile de choisir. Il est évident qu’on va se souvenir de nos plus grandes scènes comme au Dour Festival ou au Outlook Festival. Mais j’aurais tendance à retenir les situations inattendues comme au Radio Meuh Festival à La Clusaz où on est tombé dans une tempête de neige, ou dans un after-party en Lituanie. On a plein de petites anecdotes à raconter. Il y a eu aussi notre premier concert sur une plage de la Réunion en février.

Fade : Il y a eu aussi ce jour où on a chillé toute la journée à boire des bières pour finir sur un tournoi de ping pong épique. On a rencontré tellement de gens magnifiques sur la route. Beaucoup sont devenus des amis. De temps en temps quand on revoit certaines personnes, ils nous racontent des anecdotes dont on se souvient pas tellement on a vécu de choses.

Green T : Pas plus tard que la semaine dernière, on est allé boire un verre dans un bar à Marseille avec les Chinese Man. La nana qui y travaillait nous avait raconté qu’on était allé chez elle après un show et on ne s’en souvenait pas du tout. Cela donne des situations marrantes.

On est à quelques heures de ce concert des 10 ans à l’Alhambra. Il est annoncé beaucoup de surprises. Vous pouvez nous en dire plus ?

Green T : Ce qu’il y a à retenir c’est que nous allons revisiter un grand nombre des titres de notre discographie comme on ne l’a jamais fait auparavant. On va aussi jouer des morceaux qu’on a jamais fait ou très rarement sur scène.

FP : On va faire un show unique qu’on ne fera plus jamais.

Qu’en est-il des invités ?

Fade : C’est vrai qu’on s’est posé la question de savoir qui on inviterait. Mais à l’arrivée, même si on aura plein d’amis sur place, on a décidé de faire quelque chose seuls. Mais qui sait ce qui arrivera. Il faudra venir à l’Alhambra pour le savoir.

Vous aviez dit qu’il serait difficile de faire quelque chose de meilleur après « The Jade Amulet ». La semaine dernière vous avez sorti le mini – album « String Theory » dans lequel vous êtes revenus à vos basiques sans featurings. C’était une sorte de respiration pour vous de revenir à quelque chose de plus « simple » ?

FP : Exactement. On avait besoin d’avoir cette respiration après s’être plongés aussi profondément dans le projet de « The Jade Amulet », dans son écriture, son orchestration, sa mise en scène et aussi dans la réalisation du comic book qui accompagnait le disque. On avait besoin d’un break mais on ressentait le besoin de produire quelque chose en guise de remerciement pour cette année de tournée.

Fade : C’était cool pour nous de revenir à de la simplicité et de ne pas trop se prendre la tête sur des choses trop élaborées. On avait envie de revenir à la spontanéité de nos débuts où on capte la vibe sur le moment. On a réalisé « String Theory » en à peine quatre jours alors que « The Jade Amulet » nous a pris trois ans de préparation.

FP : On a utilisé le même process que pour notre premier EP en 2006. Juste avec une MPC et des micros.

 

 

L’année prochaine, vous allez entamer la nouvelle décennie si on peut dire. Quels sont les ingrédients qui pourraient composer votre musique dans l’avenir ?

Green T : Je pense qu’il faut qu’on reste dans la continuité de ce qu’on a fait. Par rapport à « The Jade Amulet », c’était tellement facile de réaliser « String Theory ». Quoi qu’on fasse à l’avenir, on utilisera toute l’expérience accumulée pour toujours faire de meilleurs beats et de meilleurs lyrics. On suivra l’exemple de groupes anciens qui continuent à évoluer comme The Roots. Leur son reste reconnaissable mais ils n’arrêtent pas de progresser malgré tout. C’est toujours un challenge d’allier continuité avec évolution.

Parlons de votre avenir proche. Green T et FP, vous avez récemment bossé sur le prochain live show des Chinese Man non ?

Green T : On ne peut rien dire encore mais ça va être mortel. On sait tous à quel point les shows des Chinese sont incroyables. On leur laissera le soin d’en parler en temps voulu. Mais c’est vrai que l’actu proche pour FP et moi-même en ce début 2017 sera cette tournée qui commencera en mars.

Et de ton coté Fade, c’est le projet Rhino.

Fade : Oui j’ai déjà publié quelques vidéos de remixes qui sont également en téléchargement gratuit. Je vais me consacrer à ce projet en 2017. J’aurais le plaisir d’en parler davantage dans une prochaine émission du Future Basics Radio Show sur votre site.

Green T : Cela va nous occuper plusieurs mois avant de repartir sur un nouveau projet pour ASM.

 

 

On répondra présent à chacun de vos rendez-vous. En attendant, on sera à l’Alhambra ce soir pour fêter vos 10 ans.

Fade : On vous attend nombreux !

 

Rendez-vous ce soir (07/12) à l’Alhambra pour ce concert des 10 ans. Plus d’infos dans notre agenda.

Le mini – album « String Theory » est quant à lui disponible sur le Bandcamp de A State Of Mind.

 

ASM (A STATE OF MIND) : DÉJÀ 10 ANS

TRACKLISTING :

01. Advanced Theory
02. On The Rise
03. Wednesday
04. Banger Number
05. Dimensions
06. Juniper

Novembre 2016

 

 

 

Share This