On a interviewé Spitzer. Non, pas le gros télescope spatial infrarouge. Il n’aurait pas eu grand chose à nous dire, lui. Même si être à l’extérieur de l’atmosphère et observer la terre d’aussi haut, ça doit en inspirer, des textes en prose. Mais non. On a interviewé Spitzer, vous savez, les frères, le groupe de musique électronique, le duo originaire de Lyon. Niveau atmosphère ceci dit, ils en connaissent aussi un paquet. Y’a qu’à voir leur musique, aérienne mais oppressante, sombre mais limpide, froide mais bouillonnante. Tout ça à la fois.