Voilà un bon bout de temps que 90bpm suit The Herbaliser. Une formation qui n’a pas cessé d’évoluer depuis le milieu des années 1990 pour le meilleur d’un style multi-facettes, du hip-hop des débuts hautement chargé en samples calibrés (et enfumés), au proto-grand-funk cinématique d’il y a peu. Pour enfin nous avertir de quelques changements : The Herbaliser a quitté sa maison mère historique, Ninja Tune, pour le label berlinois K7 ! tout en ajoutant une nouvelle corde à son arc : Jessica Darling, toute jeune chanteuse londonienne, coffre(-fort) soul sortie d’on ne sait où. Notre rencontre avec le duo fondateur, Jake Wherry et Ollie Teeba, plus miss Jessica, nous a permis d’éclaircir le mystère de ce nouvel album, Same As It Never Was, du Herbaliser labélisé hard-funk, rare grooves, bien plus <> que ses prédécesseurs. Et un temps pour discuter hip-hop (<>), funk et vague retro-soul, ce qui se fait en Angleterre, le vinyle, le live, les nineties et Sputnik Brown. Oui, Sputnik Brown.