Auteur de bientôt deux albums solo et de beats intenses, 2tall est bien un scratch musicien de grande taille.

Qui es-tu ?

2tall: 2tall, Anglais, beatmaker, scratcheur, scratch head. Je fais de la musique depuis que j’ ai 13 ans et je suis dj depuis que j’en ai 15. Je me suis vraiment mis à combiner les deux depuis environ 5 ou 6 ans. J’ai commencé avec des styles tout scratchés mais j’ ai vite réalisé que aussi cool que ce soit, tu peux faire beaucoup plus avec des accompagnements programmés, ou en mélangeant programmation avec des sons scratchés. C’ est ce que tu entends dans "Shifting tides".

Ton album fait fusionner musiciens live, scratch et prog, que penses-tu de l’ approche de Ricci rucker sur "Dirty soap" et celle de D-styles ou BNN sur leurs albums entièrement scratchés ?

2tall: En ce moment je pense que beaucoup de gars plus jeunes font fusionner musiciens live avec programmation et cuts. Tu peux faire une musique beaucoup plus forte avec les trois. Je pense qu’ avoir 3 ou 4 djs qui font leur truc est cool, mais je préfère de loin avoir la spontanéité d’un musicien live à côté, parce qu’ avec les disques tu as une structure de sons pré-établie, alors qu’ avec un instrument live tu peux avoir n’importe quelle note instantanément. La platine Controller one va contribuer à rapprocher la platine de l’ instrument je pense. "Dirty soap" et les autres trucs de Ricci est beaucoup plus avancé que tout ce que j’ ai fait, il pose beaucoup de choses dans ses tracks, et pour certains tu ne peux pas dire si c’ est scratché; ça sonne programmé mais avec un feeling plus humain. D-styles fait des morceaux qui peuvent être joués live, il orchestre les éléments si simplement et efficacement, voir les Beat junkies en live était mortel! Et les BNN ont aussi un très bon show tout scratché, je pense qu’ ils gagneraient à y intégrer des musiciens live. J’aime aussi la façon dont ils posent les sons de synthé.

Ton lp n’ est que partiellement scratché, il semble aussi que tu aies voulu éviter les solos traditionnels. Selon toi, l’ intérêt du scratch au regard d’ une prod classique ?

2tall: Je voulais créer de la musique pour se relaxer. Les solos de scratch font figure d’ aboutissement technique je pense. J’ ai choisi de jouer des trucs sur un keyboard, et de scratcher des sons d’ accompagnement ici et là parce que tout le monde allait vraiment loin dans la scratch music à ce moment, et je voulais raconter quelque chose de différent. En plus j’utilise encore des platines Technics 1210, donc c’ est dur de garder la hauteur pour les solos. Pour moi, le scratch est rythmique, son flow, c’est comme jouer d’ une batterie à tonalité. Tu peux aussi être plus mélodique à la manière d’ un harmonica, le champ est large. Mais avec le scratch, la base va toujours être rythmique, parce que tu n’ as pas le soutien de notes. Le scratch est monophonique, son phrasé étant relié au son stoppé/lancé.

Tu sembles être attiré par l’ électronique, que penses-tu de l’utilisation du scratch dans les scènes house et garage ?

2: Je dirais que la house et le garage pourraient faire beaucoup de l’utilisation du scratch. Peut-être que le problème est qu’ il y a une différence culturelle entre le "turntablist" et le house dj moyen. J’ai plusieurs fois entendu des gens devenir fou sur des scratch wack sur de la house. Peut-être qu’ en s’infiltrant dans ce style de musique en sachant bien scratcher, quelqu’ un pourrait se faire de la thune, qui sait. Le scratch samplé pourrait être cool aussi, les edits et pourquoi pas s’amuser un peu avec dans le sampleur ?

Quels artistes t’ ont influencé musicalement, et quelles directions as-tu voulu prendre sur ton album solo ?

2: A ce moment-là, j’ écoutais seulement "Weather report", du jazz et un peu de scratch music ici et là. En terme de direction, je n’ avais rien prévu et je dirais que mes influences sont la vie de tous les jours, à l’ inverse d’ autres artistes, ce qui peut expliquer pourquoi ça sonne différent des autres trucs que tu peux entendre dans le même genre. En scratch, j’ ai kiffé Q-bert, Mix master mike, D-styles, les Space travellers, Ricci rucker, les gens habituels, mais je n’ ai jamais vraiment beaucoup écouté de musique. J’ ai tendance à créer la mienne beaucoup plus.

Tu vas sortir un EP avec Georgia Anne Muldrow, parle nous de ton attachement pour Stonesthrow et des artistes comme MJ Cole (comme lui, tu as toi-même un background de vrai musicien)

2: Les disques Stonesthrow ? Putain grave. Tous les artistes sur ce label depuis le premier jour sont le meilleur exemple du hiphop de qualité et jazz/funk/soul, juste de la bonne musique ! Quant à Mj Cole, j’ étais fan de lui et d’ autres au milieu des années 90, j’ aime encore écouter du uk garage de temps en temps. Pour les percussions, je suis batteur depuis que je suis môme, je tapais dedans quand j’ avais 7 ans, et rendu ma mère folle! En fait je pense que les gens font de la scratch music en général parce qu’ ils scratchent, moi j’ incorpore tout, tout mon moi, donc sur le prochain album tu vas entendre du chant indien.

Tu as réalisé un morceau sur la pluie, thème ou influence redondant en scratch music ne crois-tu pas que la scratch music puisse avoir tendance à s’ enfermer dans des vibes ambiantes ?

2: Eh bien j’ ai fait le premier "Rain" en 2002 sur le "Rise EP" et je pensais à une connexion entre une musique douce et regarder la pluie couler le long d’ une vitre, c’ est l’ ambiance que j’ ai essayé de créer, un peu mélancolique. Je pense que les sons de la nature sont complètement négligés dans la musique moderne. Le prochain album "Through the gates" est complètement influencé par la nature. Je pense que la scratch music ne mérite même pas d’ en parler en profondeur. Beaucoup de gens essaient et lâchent le truc vu que c’ est tellement insignifiant dans l’ industrie de la musique.

As-tu prévu de jouer "Shifting tides" en live ? Comment travailles-tu tes lives à la loopstation? Celle-ci ne trouve-t-elle pas ses limites en mode one man band ?

2tall: "Shifting tides" est un album studio, et il ne sera pas joué live. Ce sont des émotions et des mélodies d’ hier pour moi. Le live doit pouvoir interréagir de manière différente. J’ ai une approche du live différente, de quand je fais de la musique pour des sorties. Le live sera toujours moi, mais adapté pour faire réagir les gens, un peu plus qu’ être assis et trop réfléchir. Tu dois être capable de faire réagir les gens quand tu es sur scène. Le prochain album sera plus apte à ça vu qu’ il est beaucoup plus uptempo. La loopstation est vraiment limitée, mais j’ ai appris qu’ en utilisant la mpc tu peux vraiment élargir le truc. Si quelqu’ un est au musicmess show à Francfort fin avril, il pourra voir quelques nouveaux trucs. Je ne peux pas expliquer comment je mets tout ça au point, ça vient juste naturellement en m’ amusant avec des disques.

L’intro de ton remix pour Solid steel sample des sons de rave uk, peux-tu parler de l’ influence de cette scène sur ton travail ?

2: Je n’ ai rien samplé, cette intro est réelle. J’ ai envoyé des messages sms aux radios pirates, et simplement enregistré les djs parler. Le uk garage a influencé ma musique techniquement, en termes de mélodie et de rythme très certainement. J’ écoutais les débuts de la dance music, quand j’ avais 11 ans, toute la rave music old school.. Tout ça de la drum n bass, hardcore, hiphop, garage, house, gabber n’ importe, ce sont juste des pièces différentes du puzzle, mais pour la plupart d’ origine britannique donc je suppose que je ne pouvais pas faire autrement que d’ en être influencé.

Il me semble que tu es dj de garage à la base. Peux-tu parler de ton expérience dans les raves, connais-tu des gens de ce milieu attirés par le scratch comme peuvent l’ être Craze, M-tech ou Dj Hype dans la drum?

2: Non je n’ ai jamais joué tant que ça dans les raves, plus des fêtes privées et à l’ université, dans des bars. J’ ai aussi mixé house/ukg/breakbeat, pas que du garage, je dirais qu’ en général j’ ai toujours pensé que musicalement c’ était la place numéro un, jusqu’ à ce que je commence à regarder en arrière quand j’ ai commencé à être dans le jazz et à écouter les premiers Ninja tune etc.. C’ est vraiment là que j’ ai trouvé mes racines musicales. Le garage était une petite partie du processus, j’ ai beaucoup aimé ça cependant. Il y avait de bonnes vibes en général dans les raves garage, mais je ne me suis jamais senti chez moi avec le public de là-bas. Je dirais qu’ aux DMC par exemple tu as beaucoup de djs garage/dnb/rnb qui viennent regarder.

Comment vois-tu la scène scratch UK, et internationale, vu que tu es connecté un peu partout (TGOS, Lamont, Coco b etc) ?

2: La scène scratch UK n’ existe pas, c’ est encore beaucoup des gens qui parlent sur des forums mais qui font très peu. Je pense que c’ est en partie dû à l’ apathie, mais aussi au climat social qu’ on a ici en terme d’ industrie. Les gens semblent avoir peur d’ être eux-mêmes et de faire leur propre truc. La plupart des gens s’ habillent comme dans les pubs à la télé et se font laver le cerveau par la publicité au Royaume uni. Dans le monde, il y a des bonnes choses qui se passent, la France a une scène forte! En étant à Paris au SIEL, il y avait plus de 50 djs dans la battle, beaucoup qui venaient pour voir aussi! Beaucoup de bons scratcheurs aussi, et des bons crews. Le Japon a une scène énorme, il y a également de bonnes choses au Benelux, des gens bien qui se réunissent pour leur discipline. Cependant c’ est surtout sur le net que ça se passe la plupart du temps, ce qui me frustre grave. On doit lâcher le pc et commencer à faire bouger les gens.

Ton projet de scratch record et d’ autres ?

"Peaceful warriors" sort en avril sur Eclectic breaks. Le ep de Declaime et Georgia Anne Muldrow est TBC, c’ est encore autre chose, des gens parlant d’ amour et de Dieu avec sincérité sur des putain de beats de 2tall? ah ah.

Tu étais à Paris pour présenter le pro x fader.

2tall: J’ étais en effet au Siel, c’ était très cool, j’ ai aussi vu des amis de la scène.

Un dernier mot ?

2tall: Je pense qu’ il est temps pour tout le monde de travailler sur soi et de s’ exprimer ici et maintenant pour le plus grand bien, parce que je crois que les grandes choses arrivent à un niveau global et qu’ il est temps de se réveiller.

Propos recueillis, retranscrits et traduits par Vibes Eater pour 90bpm.com