Shingo2

Bonjour Shing02, pourrais-tu te présenter au public français ?


Shingo2Bonjour, je m’appelle « Shingo deux », mon vrai nom est ANNEN Shingo, le « deux » vient de plusieurs concepts symboliques, mais disons juste que j’aime ce chiffre, de plus, le nom et le chiffre sont un vieux nom « oldschool » du temps ou je tagguais. Je suis né à Tôkyô, j’ai grandi en Tanzanie, en Angleterre et au Japon. Je suis en Californie depuis ’89 (je vis à Oakland maintenant), et j’essaie tout simplement de voyager quand je le peux.


Depuis combien d’années es-tu dans l’univers et la culture hip hop ? As-tu commencé comme beaucoup avec « Wild Style » ? Etais-tu d’abord DJ, danceur ou tout de suite t’es-tu orienté vers le Emceeing ?


Je dois dire que je n’ai pas vraiment découvert le Hip Hop en arrivant aux Etats-Unis. J’avais déjà vu du break-dancing quand j’étais à Londres puis je me suis lancé dans le graff’ et j’ai commencé à montrer un réel intêret à faire moi-même les beats et aussi bien sûr à rapper.



Shingo2Comment s’est passée ta connexion avec le Living Legends Crew ? Avais-tu déjà une carrière avant cela ?


Tout d’abord il faut noter que je ne fais pas parti du LL Crew bien que je sois ami avec chacun d’entre eux. J’allais dans des concerts avec les Mystik Journeymen, Del et d’autres mecs à Berkeley et Oakland, tout cela bien avant que le Living Legends Crew ne soit crée. C’était le bon vieux temps, et tout cela se reitère autour de nous, ici, dans la Bay Area.



Combien de rappers japonais sont établis dans la Bay Area, puisque c’est tout de même une région où pas mal de minorités asiatiques se sont établies, je pense forcément à des gars comme Babu ou Q-Bert.


Il y a quelques M’s et DJ’s japonais qui sont arrivés du Japon il y a peu, mais je ne peux pas dire qu’il y a à proprement parlé une grosse scène internationale ici. Dans mon cas, j’ai été assez chanceux pour pouvoir voyager avec ma famille alors que je n’étais encore que lycéen. Cela m’apporta beaucoup de passer mon adolescence en Californie.


As-tu des colaborateurs avec qui tu aimes particulièrement travailler (je pense à des gens comme Nujabes, DJ Dyas, DJ $hin, Mikidôzan…). De plus, que penses-tu de celui, considéré comme un pionnier, DJ Krush, père fondateur avec Shadow du trip-hop, as-tu ou comptes-tu travailler avec lui ?


Je suis ami avec tous les artistes que tu viens de citer, et j’ai enregistré et travaillé avec tous, à l’exception de Krush. Mais je préfère en fait accomplir toujours un peu plus par moi-même avant de, peut-être, percer un peu plus via de grosses collaborations. Après tout, c’est ainsi que beaucoup de créatifs font !


Penses-tu venir à nouveau en France (durant l’été 2002 Shing02 s’était produit à la fondation Cartier, à Paris NDLR) ou peut-être prévois-tu un Tour quelque part cette année ?


J’adore aller en Europe, j’aimerais vraiment explorer un peu plus d’endroits et faire des shows un peu partout en Asie, en Amérique du Sud, en Afrique etc. Puisqu’à la base c’est là que mon coeur est, porter ma musique aux jeunes, où qu’ils soient dans le monde et ne surtout pas me focaliser sur les succès commerciaux.


Penses-tu que le futur du Hip Hop, ou tout au moins une de ses évoltuions pourrait être dans les collaborations internationales, car je me souviens que par exemple, dans « A Day Like No Other » avec les Living Legends, tu parles de « strictly underground international colaboration ».


Je pense tout simplement que toutes les collaborations sont bonnes, du moment qu’elles restent authentiques.


Shingo2Nous pensons (La Catharsis Project) que des collaborations pourraient aider les artistes, dont les pays ne sont que peu touchés par le Hip Hop, à émerger, à être reconnus, je pense à des scènes comme la Pologne, l’Indonésie, Singapour, La Chine, la Corée du Sud, le Brésil, l’Australie… car dans tous ces pays, des artistes Hip Hop travaillent et produisent. Pouvons-nous rêver de collaborations soutenues entre rappers japonais et coréens ?


Je suis d’accord avec toi, actuellement le terme Hip Hop n’est qu’un mot, mais on n’a pas besoin du Hip Hop pour se lancer dans de nouvelles collaborations musicales. Tant de gens l’ont déjà fait. C’est ainsi que cela se passe, tant de jeunes le font sans pour autant voyager.



As-tu des projets musicaux actuellement? Peut-être dans d’autres arts …?


Je suis pour l’instant en train de travailler sur un nouvel instrument électronique appellé le « faderboard », Stay Tuned !


Durant l’été 2002, s’ets déroulé le plus gros festival Hip Hop japonais, je parle ici du « BBoy Park 2002 », au Yoyogi-Kôen, y étais-tu ou as-tu participé ?


Je n’y étais qu’en tant que spectateur.


As-tu des conseils d’écoute pour le public français, des artistes dont tu voudrais nous parler ?


Tant de MC’s ont de bons flows. J’espère que bien plus ont une âme et un esprit pur. Je suis pour l’instant en train de travailler avec RDO, il est vraiment cool. Il y a tant de bons DJ’s, danseurs… Comme dans tout pays je suppose, il n’y a qu’à s’y intéresser !











Tracklist Shing02


1/. Ras Takashi
2/. Rebel Familia (my bass player Heavy’s unit with producer Goth-Trad.)
3/. Cultivator (un très bon groupe reggae)
4/. Da.K.T (fait parti du Taiko trio)

 


Propos recueillis par Cohiba Nuyorican de la Catharsis project et de l’émission radio « Oretachi No Tôkyô » (96.2 FM, Radio Arc-En-Ciel, Orléans)

Share This