*

Pour commencer, comment s?est faîte ton entrée dans le monde
du graffiti ?

J?ai commencé à tagguer vers la fin des années 80, jusqu?à peu près
95/96.J?habitais pas loin des rails et, j?avais juste envie d?avoir mon nom à
côté des autres. J?ai taggué pas mal de conneries, principalement autour de ma
gare. En plus, j?ai toujours aimé dessiner et ça me bottait bien. J?ai posé DEAS
jusqu?en 93 puis j?ai trouvé finalement DIZE. Ensuite, j?ai rencontré BEARS
90DBC (90 ? Dis Bonjour Connard), qui avait vraiment un bon niveau pour
l?époque, et il m?a initié au graff. Une année après, je rentrais 90DBC.
J?allais aussi en parallèle au rendez-vous DKC (Da King Crew) de Nation puis à
celui de Gare de Lyon, qui s?est transformé petit à petit en rendez-vous TVA
(The Vaginal Art). Il y avait entre autre FREZ, KODE, PARKER, EY ou ZEAB
(R.I.P.)? On allait partout où il y avait du tag, au 4 coins de Paris et de sa
banlieue.On n?arrêtait pas de tagguer partout. Plus tard, j’ai cessé d’aller au
rendez-vous. Je bougeais moins sur Paris et je me suis mis à peindre plus
sérieusement avec WIRE des VMD (Vibro Marker Deluxx).



Vu que tu es rentré dans pas mal de crews durant cette
époque, pourquoi vous avez monté les VMD ?


En fait, VMD c?est plus un délire de quartier. On n?avait pas d?objectifs
particuliers : c?est une groupe de potes !
Après, j?ai recommencé à
peindre avec PRO, qui était aussi TVA et DKC à l?époque, et ensuite avec TURS,
SARI & CHAZE des GT (Grim Team).



Qu?est ce que t?apprécies le plus dans le graffiti ?


C?est plus l?esthétisme. J’aime les tags bien stylés qui coulent. Je vais
passer plus de temps à regarder et apprécier un throw-up de VEEFER qu’un graff
super compliqué !



Et le côté vandale ?


J?en ai fait un peu. En ce qui concerne les trains, le plus gros des
peintures qu?on a tapé se situaient principalement sur la ligne St Lazare, mais
on essayait de faire toutes les lignes. Mais, à l?époque, on avait la chance de
pouvoir en taper plus facilement et ton fegra pouvait tourner plusieurs
semaines. Aujourd?hui, c’est plus dur et risqué, surtout avec les enquêtes sur
le graff et les procès à venir.



Tu peins aussi avec les WH (Witch Huntaz) ?


Oui aussi. Notamment avec RESH et KIP.On a bougé plusieurs étés de suite dans
le sud et jusqu’en Espagne avec ACIER, SPAN, ALIS et HENS. RESH avait vraiment
de l?avance sur son temps. Il était imprégné de ce que faisait POEM (COD) et il
avait vraiment un bon style de tag comme de graph, et il est toujours au top. On
voit rarement les WH dans les mags : ils peignent juste pour les gars de
leur quartier, et j’aime bien leur état d’esprit.



Tu peins souvent.Tu n’a jamais peur de la répétition ou d?être à court
d?idées ?


Je fais 3 ou 4 graffs par mois, parfois plus. J’y vais direct. Avant, je
ramenais
des plans, mais je les perdais tout le temps. Donc, maintenant
j’improvise, sauf pour les persos un peu compliqués, je fais des croquis. Sinon,
j’attache beaucoup d’importance au dessin et au sketch couleur, tu sais, les
dessins de rought au pantone façon design. Je pense que le sketch est une vraie
discipline du graff, au même titre que le tag ou le throw-up.



Qu?est ce qui t?as le plus marqué dans ces années ?


Ce sont les tags et les peintures à l?ancienne. Je suis un fan de tout ce qui
est old-school de NYC à Paris, que ce soit au niveau de l?esprit tant qu?au
niveau du style. Je kiffe retrouver des vieux tags cachés qui n’ont pas encore
disparus : on les appelle « les fossiles », ce sont un peu nos
vestiges ! Maintenant, je trouve que les gars qui débutent, se lancent
souvent trop vite dans les fresques couleurs en terrain, au lieu de trouver des
styles en taggant ou en faisant des throw-ups.



T?as voyagé un peu ? Tu penses quoi de la scène graffiti
française ?


J?’ai bougé à NYC en 93 et j’y suis retourné depuis. Pour les « styles »,
NYC
c?est trop puissant ! Tout le monde connaît un peu l?époque du
« Subway Art »
puis de  » Spray Can Art », qui ont influencé un grand nombre de
peintres européens, mais il faut savoir qu’aujourd’hui  il y a encore plein
de writers avec des styles de dingues dans les rues comme EARSNOT ou SKUF, qui
tagguent avec des encres qui dégoulinent et enchaînent tout avec des styles de
throw-ups de malade mental !


Pour être un bon graffeur, il faut être d?abord un bon taggueur, pour

arriver à chopper un coup de poignée avec ta bombe ou ton marker et avoir un
bon flow. A mon avis, c?est par le tag que tu trouves ton style en graff.


Après sinon, au niveau des personnalités, il y a de tout. Des mecs sympas et
des connards. Des hétéros et des pds ! (rires)



Tu as dit que la old-school était une inspiration. Est ce que tu en as
d?autres ?


SIRO : la skunk !!!!


DIZE : (rires) Les BD comme « Cheech Wizard » de Vaughn Bode, ou
les comics ricains ou
français, nouveaux comme anciens de Titans à Battle
Chaser.


Sinon, j?aime bien tout ce qui se fait à New York, que ce soit old-school
comme T-KID, DERO ou new-school comme SACER (IRAK), SETUP (KCW), JAYA ? par
exemple. Sinon, j?aime bien la scène berlinoise comme KACAO et PHOS (RTZ), KAOS
avec qui on a pu peindre en Allemagne, qui est un peu de l’ école d?AMOK.


Après bien sur, il y a les trucs de mes potes : PRO, SATUR, MOZE ? mais
aussi JAY, DIKSA, SEB174, IDEAL. En dehors de PARIS J’aime bien aussi les styles
de gars comme PERSU, HEYST, BREAK, COOLER ou RECTO qui a fait des sculptures de
ses graff en 3D, avec des couleurs et un packaging de ouf.



Qu?est ce que tu préfères dans le graffiti ?


Je préfère le tag ! Je suis saoulé des graffs. Il y en a trop. Et, il y
a trop de mecs qui se lancent alors qu?ils ne se sont pas assez entraînés.
Certains pensent aussi que le graff, il n? y a que ça dans la vie.
Non ! C?est clair que c?est marrant d?aller faire une peinture avec
ses potes le dimanche, mais le graffiti ce n?est pas que ça.



Et les toiles ? Les galeries ?


Pour les toiles, j?en fais quelques unes mais seulement pour des potes. Je
fais aussi quelques vestes en jean, c’est trop mortel comme support. Sinon, si
un jour on me propose de faire une expo, je ne cracherais pas dessus. J’aime
bien aller voir celle des autres donc pourquoi pas.



Si je te dis :


WH ?
94350


VMD ?
Mes potes.92

UV ?
Vandales !


TPK ?
Killerz !


GT ?
Graffiti !


D77 ?
Trains !


CP5 ?
Chacals


90DBC ?
Bières !



Un bon souvenir parmi d?autres ?


Je reviens de Dakar où je suis resté 10 jours. C?était mortel. Les gens sont
super gentils. ADEO et BEARS y étaient allés 2 fois auparavant pour y peindre
entre autre le grand stade de Dakar. On peut peindre à peu près partout et ça
fait kiffer les gens. Là bas, j’ai fait une pièce couleur et 2 ou 3
throw-ups.



Mauvais souvenir ?

Des petits serrages. Des petites
embrouilles ? Rien de méchant.



Mot de la fin ?

A vos markers !



Dédicaces?


SAB & RAPH, WESIDE: TONEY, TEORY, IOYE, SEB imp. WRUNG: CREEZ,
SAER,
RYCK. EKIROK, VM2LUXX: SPAN, WIRE, BEN .After8: AKIZE, SYLVIO, FENX. VANDALS
MINDED: SIRO, ACIER, RESO31, KENSA, les TWINS, HAZAR, ROCK, BREZE, DIRTY DEZER,
ALBE, FROKE, HOLD, EROD2, SETH, PAZ, PLEK. 90DBCREW: MAKS, LARS, RONER. GRIM
TEAM: SODA, DRUIDE, OREL, KAY, COLORZ, GOZE, KIRS, ALP, REGN, LUE & WEK.
« Savoir Faire », DEA, RUG, JONONE, PSY, »assassin », « lokalize 88.2″, »armvr », »kink »
ASG, OC, UV all starz, TPK all starz, OCB, 3DT , CP.5 K.SON & POCH, D77
CEZAM, FINT, ORSE, 132, KAOR & POLKA CKT, KEMS, DRIM, LEGS, KEAL (DKC), NEAC
(DKA), JUNKADELIC