Pourquoi ce nom ?
J?ai commençais à être dj pour un pote . Je passais des instrus et lui freestylait pendant des heures. Il me fallait un nom et je voulais avoir quelque chose en rapport on nom comme mixmaster mike ou LL Cool James. Comme je m?appelle RJ, j?ai choisi d?y rajouté D2 un peu comme ça, sans rapport avec la trilogie de George Lucas.



La connection MHZ/Fondle?Em
J?ai commencé avec le collectif MHZ, Copywrite, Camu Tao, Jakki The Motormouth, Tage Proto et moi. Au début j?étais juste leur dj, je ne faisais que des scratches sur les morceaux. On a envoyé une de nos démos à Bobbito Garcia qui avait les magasins Footworks à New-York et à Philadelphie, il les a mises en vente dans son magasin. On a plus eu de nouvelles pendant un mois et puis il nous a appellé en nous disant qu?il avait joué le morceau << World premiere >> dans son émission CM Famalam. C?était le bonheur pour nous qu?un de nos morceaux passe à la radio. Il nous a proposé ensuite de sortir notre premier maxi sur Fondle?Em.



Plus tard j?ai rencontré El-P via mon pote Copywrite qui avait bougé à New-York. En fait je cherchais des labels à qui envoyer une démo de mon album instrumental, je cherchais surtout des labels qui sortait des albums instrumentaux dont je pouvais me sentir proche, Copywrite voulait prendre une démo pour aller la faire écouter à New-York. El-P ne me connaissait pas, mais il a apparemment apprécié ce que je faisais puisqu?il m?a contacté . Sur les 20 démos que j?ai envoyé aux labels, personne ne m?a jamais rappelé. Ceux sont ces mêmes labels qui me rappellent aujourd?hui. Je me sens bien chez Def Jux, parce que El-P est très respectueux du travail de ses artistes, il ne donne jamais aucune directive, il laisse vraiment une totale liberté artistique. Le seul reproche qu?il me fait parfois, c?est d?être trop accessible, pas assez barré. C?est vrai que même si je suis maintenant connu surtout pour avoir fait un album instrumental, mon délire et mes goûts se porte plus sur Stevie Wonder, Ottis Redding et Wilson Pickett que sur Aphex Twin même si je trouve que ce mec a beaucoup de talent.



June
Un superbe morceau de Copywrite que j?ai produit. Son morceau le plus touchant dans lequel il parle de la mort de son père le même mois que son anniversaire.



F Word remix
J?aime beaucoup Cannibal Ox, travailler avec eux est un vrai bonheur. C?est Jay qui bosse chez Def Jux qui a eu l?idée de faire appel à moi pour le remix. Ils recherchaient un grand nom à la base pour le remix du maxi, genre Madlib pour marquer le maxi, et puis Jay a dit << pourquoi ne pas essayer de lancer RJD2 >>, car les gens me connaissait très peu en fait via MHZ?.


Je continue à bosser avec Vast Aire notamment en faisant des productions sur son album solo pour 2003.




RJD2 << le chaînon manquant entre Shadow et Moby >> ?
Je comprend pourquoi les gens du marketing ont mis ça sur le cd le gens?effectivement on peut voir des similitudes dans la façon dont je construis mes morceaux et ceux de Moby. Des morceaux courts, des samples de voix, quelque chose de relativement accessibles et qui peut passer à la radio. On peut effectivement dire que certaines de mes structures sont pop. Même si pour moi tous les morceaux ont un parfum hiphop. Et la référence à Dj Shadow au niveau de l?utilisation du sample, c?est un truc qui me poursuit depuis longtemps mais je prends ça plutôt bien. Mes influences sont vraiment larges de Stevie Wonder, mon artiste préféré aux Beatles en passant par The Zombies. J?aime beaucoup les grosses orchestrations dans mes morceaux, beaucoup de samples manipulés, retournés, retravaillés. Ca n?est pas simplement du sampling. Tu peux sampler juste une note et rejouer entièrement une mélodie à partir d?une seule note. J?ai envie d?avoir du succès, d?être disque de platine. Mais pas d?avoir le genre de succès de quelqu?un comme Moby ou tu te retrouves à faire des pub à danser et chanter avec une bouteille de Pepsi à la main.


Tous les artistes veulent être disque d?or, après la question est de savoir ce que tu es prêt à faire pour en arriver là. El-P par exemple est un artiste sans aucun compromis, il veut faire de l?underground, barré, difficile à écouter et à avaler d?une traite.




La pochette de Deadringer
Elle a un côté glacial qui me plaît beaucoup. Le nom du titre deadringer est venu un peu comme ça par hasard. Elle a deux sens en fait. Deadringer pour sosie. J?ai pensé à toutes les comparaisons dont vous parliez tout à l?heure et c?était comme un pied de nez pour prouver que je ne ressemblais à personne d?autre, pour montrer mon identité musicale. L?autre sens c?est dead ringer. A ringer étant également synonyme de valeur sûre, de champion. D?où la photo où on me voit mort.




MHZ et Blueprint
Ceux sont deux projets différents. Je suis étonné que tant de gens içi me parle de MHZ. Pour nous c ?est vraiment un truc underground. D?ailleurs en ce moment on se concentre chacun sur nos projets perso, Copywrite, Camu Tao et Jakki font partis du collectif The weathermen, donc MHZ est un peu en sommeille pour l?instant.


Et puis Tage Proto a fini ses études, il est diplomé d?une école de commerce. C?est le seul membre de MHZ qui n?ait pas comme seul choix de bosser chez Mac Donald?s ou de faire de la musique. Il a un boulot maintenant et il a plus trop le temps d?enregistrer. C?est dommage d?ailleurs, Tage Proto est un bon rappeur et son apparition sur la compilation Abb était très forte.


Sinon je travaille avec Blueprint, un mc qui vient de ma ville Columbus, Ohio. On fore un duo << Soul Position >>, un ep vient juste de sortir sur Rhymersayers le label de Slug. Blueprint sait fait une bonne réputation dans les sessions de freestyles, je l?ai d?ailleurs rencontré lors d?une battle. Mais cet ep et l?album sont très personnel avec des textes à thèmes et pas seulement des battle rhymes.






Les producteurs qui t?impressionnent
The Neptunes, Timbaland, parfois ça a tendance à trop se ressembler mais quand Timbaland sort un truc original, c?est très fort, ce mec a vraiment une bonne oreille, son travail avec Aaliyah était vraiment génial. Sinon Dj Premier, Cut Chemist, Dj Shadow?



Madlib ?
Il y a un certain nombre de producteurs et qui me motivent vraiment à bosser et à me surpasser. Dj Premier par exemple a une telle façon de rendre n?importe quel rappeur bon qu?il me casse le moral quand il sort un très bon son et je me dis qu?il faut que je retourne bosser ! Madlib n?est pas intimidant. Quand j?écoute ses sons j?ai toujours l?impression qu?ils ont été fait par un mec bourré qui s?est assis et à fait une dizaine de sons à la suite, plus étranges les uns que les autres. Mais j?aime beaucoup. C?est comme MF Doom, un des artistes les plus talentueux du hiphop en général. J?ai vraiment aimé son album << Operation Doomsday >> dont il a produit les sons. Y?a vraiment une atmosphère particulière qui lui va très bien. Même si les sons sont assez simples, les samples grillés et les disques utilisés faciles à trouver, je trouve ses productions très bonnes. J?ai vraiment été honoré de faire un son pour son prochain album.



Un artiste que tu aimerais produire ?
Définitivement Jay-Z !


Les gens qui écoutent du rap underground crachent souvent sur Roc-A-Fella mais même des gens comme Beanie Siegel ou Freeway ont beaucoup de talent. Du charisme et du panache. Ecoutez le morceau produit par 88Keys sur l?album << The reason >> de Beanie Siegel ! Si les gens voyaient la discothèque de Def Jux, ils nous détesteraient sûrement?.de toute façon j?écoute en général des artistes et des morceaux qui ne ressemblent pas à ce que je fais, c?est là que je trouve mon inspiration.




Etre blanc et faire du rap
Je me suis souvent poser la question de savoir comment je serais vu si je faisais la même musique mais en étant noir. Mais bon pour moi peut importe la couleur, seule la musique compte, si un morceau est bon, il est bon, indépendamment de la couleur de peau du rappeur ou du producteur !


Y?a un morceau d?Eminem qui m?a assez choqué sur son dernier album. Il dit qu?il a été victime d?une discrimination au début de sa carrière du fait d?être blanc ( Have you ever been discriminated or hated against ? I have) . J?ai trouvé ça choquant qu?il dise ça. Etre rappeur est bien le seul domaine où être blanc pourrait être soit-disant discriminant. Il ne parle pas des 99,99% autres boulots ou c?est le fait d?être noir qui est discriminant aux Etats-Unis. Y?a un côté martyre dans cette phrase d?Eminem qui ne me plaît pas trop.


Je viens de Columbus ou la scène hiphop est à 90% noir. C?est normal, le hiphop est une culture noir à la base, même si le break a été très influencé par les latinos. Ca me fait penser au rock?n?roll et au rôle primordial des artistes noirs dans cette musique et à cause de la récupération de certains, du syndrôme Elvis Presley par exemple, la plupart des jeunes noirs rejettent aujourd?hui la culture rock. Et c?est vrai que j?ai pas envie que ça se passe pareil avec le hiphop, qu?il y ait un jour une récupération malhonnête de cette culture par des blancs qui se l?approprieraient.


D?un point de vue purement artistique je m?en fous, seule la qualité m?importe quelque soit la couleur mais d?un point de vue de la culture noire américaine, ça serait effectivement triste que cette culture hiphop devienne une culture essentiellement blanche. Je me rappelle d?une interview à l?époque, je crois que c?était un des rappeurs de Juggaknots qui disait << le jour où je ne ferais un concert que devant des blancs ce sera mon dernier concert >>, plein de gens ont trouvé ça raciste mais je comprend sa position. Mais bon l?artistique prime c?est l?essentiel, regardez le seul invité sur l?album de Jay-Z c?est Eminem?




Tes Mc préférés
Hors rap je dirais Stevie Wonder et Tom Waits sont mes lyricistes préférés. Sinon en rap je dirais MF Doom, Aceyalone, Lyrics born (balcon beach), Pharaohe Monch, Special Ed, le premier mec qui m?a fait halluciné au niveau de l?écriture, arrogant, drôle, plein d?esprit….Ghostface Killah et puis Cannibal Ox Aesop Rock surtout sur Daylight, il a une façon d?écrire et d?assembler les mots qui me fait penser à MF Doom.



Credit photo : Split.