Curieux nom, cette simple succession de lettres. MC élevé sous le soleil californien, il a été remarqué il y a quelques années par son titre  »Grin and bear it » et cet ours enragé, gueule ouverte, qui ornait la pochette. Artiste solo il est aussi l’un des membres de l’excellent groupe multi-ethniques Visionaries. Rencontre lors de leur concert au Batofar à Paris.

Bonjour,
mon nom est LMNO du groupe Visionaries. Je viens de sortir de l’avion,
et me voilà ici, dans cette magnifique ville de Paris. On est
à Paris à l’occasion de la tournée européenne
des Visionaries avec Dj Shortkut et Dj Rhettmatic des Beat Junkies.

Peux tu nous expliquer comment tu as débarqué
dans le collectif Visionnaires ?

Je pourrais parler de cette histoire pendant des heures tu vois, mais
voilà l’essentiel de l’histoire; à la base,
le noyau dur du crew Visionaries a été formé par
Rhettmatic et Key Kool. J’avais la chance de connaître Key
Kool avant, avec qui je m’occupais d’un projet appelée
United Nations. Key m’a présenté à Rhettmatic
et la machine était lancée. Puis 2mex s’est ajouté,
puis Dannu et Zen des Writer’s Block et voilà. En fait,
la scène underground de LA a été le vecteur de
notre rencontre.

D’où viens ton nom ?

Quand j’étais plus jeune,c’est à dire jusqu’à
mes 18 ans, je rappais sous le nom de Juvénile et je me suis
dis qu’il fallait que je trouve quelque chose de plus…mature.

Mon vrai nom est James Kelly, et tout le monde m’appellait J.K.,
qui sont mes initiales. Un beau jour, un ami avec lequel j’ai grandi
est venu vers moi et a dit « Hey wassup JKLMNO ». J’ai
aimé ça, j’ai enlevé JK,j’ai gardé
LMNO et voilà.

Quel fut ta première sortie ?

Ma première sortie c’était « Circle Of Power
» avec le groupe Black Forest.C’etait sur Scandalous Records.
Ca devait être en 92 ou 93. Puis en 95, j’ai eu la chance
d’avoir été invité sur un maxi de Key Kool
et Rhettmatic "E=MC5" sur lequel il y avait également
Ras Kass, Voodoo et Mean Green… Mais la véritable première
sortie solo de LMNO c’était "Radiant", produit
par Evidence.

Comment as tu rencontré Evidence ?

Tu sais a Los Angeles, il y a une importante scène hip hop où
tout le monde se rencontre. Evidence et moi étions obligés
de nous rencontrer.

Et comment es-tu rentré en contact
avec Battle Axe records
(label canadien, ndlr) ?

Ca a été fait par l’intermédiaire d’Evidence
justement. On avait déjà fait un maxi  »Radiant » qui
était sorti sur Concentrated Entertainment.Mais ensuite ils n’ont
pas eu l’argent pour sortir mon second maxi.On avait deja bossé
sur "Grin and Bear it", le titre était même fini.
Evidence, lui, connaissait Madchild des Swollen Members, avec qui il
avait déjà collaboré (sur leur premier album  »Balance »,
ndlr). Madchild était intéressé de développer
son label (Battle Axe) à cette époque. Madchild et moi
nous somme alors rencontrés, on s’est un peu cotoyé,
on avait beaucoup de respect l’un pour l’autre et un jour,
je l’ai eu au téléphone et il m’a dit «
Hey mec,tu veux sortir ton truc sur Battle Axe ? ». Donc voilà,
j’ai évidemment accepté et c’est comme ça
que « Grin and Bear it » est sorti. C’était
le premier 12’’ du label. D’autres maxis ont succédés
et tout ça a abouti à la sortie de mon album « Leave
My Name Out ». Et on peut retrouver dessus des producteurs qui
travaillent surtout avec ce label comme Rob The Viking ( »Invigorating
beat »).

Et pourquoi n’as tu pas signé
sur Up Above Records (cf le label des Visionnaires) ?

Tu sais comme je t’ai dit, Battle Axe m’a donné ma
chance, il m’ont tendu la main quand j’en avais besoin. Et
je les en remercie. Je suis quelqu’un qui travaille jour après
jour, je ne sais pas ce que me réserve le lendemain donc on verra
bien comment vont évoluer les choses. Pour l’instant je
bosse sur mon prochain album, mais je ne sais toujours pas si il sortira
ou non sur Battle Axe records. Pour ne rien te cacher, d’autres
labels s’intéressent au boulot qu’on fait actuellement,
donc seul Dieu sait comment ça va se passer. Mais pour l’instant
je suis toujours sur Battle Axe.

Le son de LA a gagné sa propre identité
au fil du temps. Comment pourrais tu décrire le son de LA ?

Hmm je n’aime pas trop l’idée de d’identifier
un endroit a un certain type de son. Le hip hop est présent partout
à travers le monde tu vois ce que je veux dire ? Tu sais, ici
comme partout ailleurs, on essaye juste d’apporter notre pierre à
l’édifice, de continuer le mouvement. Des fois on stagne
a un certain niveau, on n’avance plus , puis le lendemain on éclate
à nouveau. Ca se fait d’une manière progressive.
J’aime pas trop associer un son à une région géographique.
On fait tous du rap, et c’est bien comme ça. Tu sais, je
suis de Long Beach mais je n’ai jamais réellement voulu
être catalogué comme un artiste de Long Beach. Ca n’était
pas mon but. Je veux juste que quand je fais un show là-bas,
les gens assistent à un show de LMNO et pas à un show
typiquement de Long Beach. Je me donne a fond pour eux et ils me le
rendent à leur tour. Mais bon au delà d’une forte scène
gangsta rap (LBC, crew proche de Snoop Dogg par exemple), il y a pas
mal de groupes à Long Beach, Ugly Duckling, K-Swiss, Discreet
Merchants ou encore Halfway House Emcees.

Quel est ton artiste favori de la scène
de LA ?

A Los Angeles ?(il réfléchit)…Y en a plusieurs
mecs, y en a trop même, beaucoup trop mais bon, si je devais choisir
je crois que je citerais mon gars 3rd degree de Black Forest ou encore
Writer’s Block . Hmm c’est difficile comme question. Ah oui
y aussi les Living Legends, 2mex, Freestyle Fellowship…Tu vois
y en a trop. Je ne peux pas me limiter à un seul quand je vois
tout ce qu’ont apporté des gens comme eux, et c’est
tant mieux, j’ai eu beaucoup de chance d’évoluer à
leur cotés. Ces gens ont vraiment eu une énorme influence
sur le rap.

Que penses-tu d’Aceyalone ? Beaucoup
de gens le site comme un, si pas le « pionnier » du rap
de la scène underground de LA.

J’ai énormément de respect pour Aceyalone et pour
tout ce qu’il a fait, en solo ou avec Freestyle Fellowship. Il
a énormément travaillé, a énormément
apporté et a simplement communiqué son envie et son amour
pour le hip hop aux autres. Son travail a évidemment reçu
un accueil chaleureux et beaucoup de respect de la part du public à
Los Angeles et dans les environs. Une fois de plus, il est clair que
des gens comme lui ont joué un très grand rôle dans
l’évolution de la scène underground sur la côté
Ouest mais il ne faut pas oublier que le rap vient du Bronx, et a été
dévoilé a la lumière du jour par des collectifs
comme la ZULU NATION. On leur doit aussi énormément.

Si j’ai bonne mémoire, je n’ai
jamais vu ton nom associé à une « open mic night
» ou autres battles, je me trompe ?

Non non c’est vrai. Je n’aime pas trop cette idée
de devoir se mesurer aux autres. La seule personne avec laquelle je
me bat sans cesse c’est moi même. J’essaye d’améliorer
mon rap et de devenir meilleur de jour en jour. J essaye de ne pas me
préoccuper des autres. Bien sur, une battle c’est toujours
chouette à voir mais c’est pas fait pour moi. Comme je te
l’ai dit, je suis LMNO et je veux que les gens me considère
pleinement pour ce que je suis, et pas pour les petits trucs que j’aurais
pu voir dans l’un ou l’autre battle et pomper par ci par là.
Je ne crois pas que ça puisse directement faire avancer les choses.
Je préfère ne pas perdre de temps à me préoccuper
de tester ou de me mesurer à tel ou tel mc, mais plutôt
à moi même.

En ecoutant tes paroles, on se rend compte
que tu fais beaucoup d’allusions au « Tout puissant »
?

Hmmm oui c’est vrai il y a beaucoup d’allusions a Dieu dans
mes chansons (Natural Beauty, 1st thing first, The word). Certains parlent
de flingues ou je ne sais quoi, moi je parle de Dieu. Dieu est au dessus
de nous tous, et il joue un grand rôle dans ma vie. Et dans la
vie de beaucoup d’autres aussi d’ailleurs.C’est bien
pour ça que je n’aime pas trop placer des «je »
ou des « moi » dans mes textes. Beaucoup d’autres pensent
la même chose que moi, je ne suis qu’un filtre de leur idée.
Je les communique à leur place. Tu vois, l’album n’est
pas uniquement destiné à James Kelly (aka LMNO). Il ne
reflète pas seulement ma façon de penser mais plutôt
la façon de penser de beaucoup de gens. Tout est résumé
dans le titre de mon album … « Leave my name out »

Tu n’as pourtant jamais été
qualifié de “Christian rapper”

Non c’est vrai et c’est tant mieux. Pourquoi faut-il coller
une etiquette à tel ou tel rap. Un type qui rappe à propos
des meufs ne va pas être appellé un “Chick emcee”
tu vois ce que je veux dire. Non, je fais du rap comme les autres, rien
de plus.

Revenons au titre de ton album.« Leave
my name out ». Peux-tu nous expliquer le concept, si concept il
y a evidemment.

C’est clair que ça peut prêter a confusion. Pour
beaucoup de gens « Leave my name out » ça fait un
peu, « ouais je suis supérieur a toi, alors oublies moi
un peu » ? Mais non, c’est pas du tout ça. Comme je
viens de te le dire, ça traite justement du fait que mon album
reflète ce que beaucoup de gens pensent, donc « leave my
name out »(comprenez par la « oublies-moi »). C’est
pas juste ma façon de voir les choses, mais plutôt celle
de tout un groupe de personnes, tu vois ce que je veux dire ?

Quel futur pour les visionaries ?

Là on est en train de bosser sur un 3eme album avec Key Kool,
2Mex, et Writer’s Block c’est à dire Lord Zen et Dannu.

Il sera sur Up Above Records ?

Je ne sais pas. Pour l’instant nous ne sommes plus sous contrat
avec Up Above Records. On est toujours en contact bien sur, il n’y
a pas eu d’embrouilles ou quoi que ce soit. Les gens de Up Above
sont très ouverts. Ils sont bien conscients qu’ils ne pourront
pas nous apporter plus que ce qu’ils ont déjà apportés.
Ils ne nous retiennent pas. Ils ont des moyens mais on aimerait avoir
une plus grande promotion, on aimerait avoir des clips et la question
est de savoir si Up Above peut nous fournir ce qu’on veut. C’est
pas une critique ou un règlement de compte, bien au contraire,c’est
la vérité. Ce label a un coté humain que je respecte
beaucoup. Tu sais beaucoup de labels utilisent la politique «
Cash Rulez everything around me » tu vois ce que je veux dire,
mais pas Up Above. Ils veulent qu’on se développe, et pour
cette raison ils nous laissent complètement libre de nos choix.

Et concernant LMNO en solo ?

Je bosse sur mon deuxième album solo. J’ai aussi un autre projet
qui s’appelle Fireclap, qui regroupe deux mc’s Zaire Black et June 22,
Dj Westafa ainsi que moi-même.

Y a t-il un label sur lequel tu aimerais signer
?

C’est une bonne question. Il n’existe pas vraiment de label
en qui on (Visionaries) a une entière confiance, et la confiance
est un critère très important pour nous. En plus on n’accorde
pas plus d’intérêt à un label qu’à
un autre pour la simple raison que dans l’immédiat, on aimerait
sortir notre truc nous même mais bon, il faut être réaliste,
pour faire ce qu’on veut faire on a besoin d’une aide financière.
Aucun d’entre nous n’a herité d’une grosse somme,
personne n’a gagné au Loto. D’autres membres du groupe
ont une famille à nourrir, tu vois ce que je veux dire. Pour
l’instant il n’y a vraiment rien de concret, on verra bien comment
évoluent les choses.

Et il n’y a même pas un labels indépendants
auxquels tu te sens proche ?

Si bien sur, il y a des labels comme ABB, Battle Axe ou même
Up Above. StonesThrow aussi évidemment. C’est un label qui
fait sans cesse évoluer les choses.

Quel sont tes albums préférés
?

Je ne crois pas que je pourrais te citer des noms d’albums. Je
peux te citer des groupes cultes comme les Native Tongues, Public Enemy
mais bon, je n’ai pas tellement le coté « old school
» que beaucoup ont. Je suis un jeune artiste, je n’ai pas
eu la chance de découvrir tout ce que les autres ont decouvert
donc c’est une question assez ambiguë pour moi. J’aime
aussi toute forme de musique spirituelle(Christian, Rasta Fari) tu vois
ce que je veux dire.

En réfléchissant bien, l’album de Looptack : Soundpiece
Da Antidote est un album qui m’a vraiment beaucoup touché
. Cet album a eu énormément d’effet sur moi. Madlib
est vraiment trop fort. Ca m’a d’ailleurs beaucoup touché
qu’il ait collaboré avec moi pour le morceau « Headlock
» présent sur mon album. Ce type est bourré de talent
et je le remercie de me l’avoir fait partagé. Que dire aussi
des Beatjunkies. Tout ce que ces gars font est très fort. Shortkut,
J Rocc sont tres très fort, ils ont un répertoire de sons
des plus impressionnants.

Si tu pouvais choisir un producteur et un
emcee pour ton album,qui seraient-ils ?

Large Professor! Ce type est mortel Et sinon, un emcee…(il réfléchit)…
je choisirais mon gars 3rd degré de Black Forest.

Ok, merci pour l’interview !

Merci a vous. Respect.