Dj Cheapshot!

Ca fait maintenant une décennie que je manie les platines avec passion.

En 90 mon frère ainé avait organisé une soirée particulièrement arrosé.

Le public français te connaît relativement peu. Peux tu te présenter ?

Dj Cheapshot!
Ca fait maintenant une décennie que je manie les platines avec passion. En 90 mon frère ainé avait organisé une soirée particulièrement arrosé. Son pote qui faisait office de dj s’était écroulé ivre mort. Au petit matin j’ai esayé de scratcher sur son matos et je suis tombé instantanément tombé sous le charme. J’ai mis mes économies de trois années dans l’achat de ses platines. Quelques années plus tards et plusieurs soirées à mon actif, j’ai acheté un 4 pistes et j’ai commencé à enregistrer mes scratches de boucles de jazz sur des breaks beats de Cameron Paul. Sans vraiment savoir ce qu’était un sampler avant 94, j’ai commencé à me dire que c’est comme ça qu’on faisait des sons…
Après, comme souvent, tout est histoire de rencontres…

Justement, comment t’es tu retrouvé le dj/producteur du groupe Styles of
Beyond?

Tout a commencé en 94, j’ai rencontré Takchir par un pote en commun à Granada Hills High School. Il rappait et il a commnencé sur mes premières productions. En 95, j’ai du bouger à l’université. La distance géographique nous empéchait de bosser nos projets ensemble comme on l’aurait voulu. Tak a rencontré Vin Skully et Ryu, le groupe Styles of Beyond tel qu’il existe aujourd’hui.. Les trucs qu’ils enregistraient étaient tellement fort que j’en devenais jaloux. J’ai mis la fac de côté et je me suis relancé à fond dans la productions de sons. Je leur ai soumis l’instru pour le morceau  »Easy back it up » qui a été pris pour le premier album  »2000 fold » dont j’ai également réalisé l’intro. Pour leur prochain album, je serai plus présent, je produirai au moins 4 morceaux aux côtés de Divine Styler, Vin Skully et Bilal Bashir et je scratcherais sur quelques autres morceaux.

Quel a été ta première production  »officielle » ?

Ma première instru vraiment aboutie a été  »Penelope’s Melon » de Styles of Beyond en 94, à l’époque où Styles of Beyond n’était composé que de Takbir et moi-même. Mais cette chanson n’est jamais sorti.
Toi qui vit en Californie, comment as tu régis à cette vague  »bay-area » qui a contribué à donner un nouveau souffle au hiphop?
Un grand nombre de groupes existaient depuis longtemps et étaient trés actif, discographiquement parlant en Californie. Mais seule une poignée d’aficionados les connaissaient. Souls of Mischiefs ou Pharcyde avaient ouvert une brêche dans les années 90 mais c’est surtout grâce au succès de Rasco, Planet Asia, Lootpack et surtout Dilated Peoples que la multitude des groupes de la scène underground west coast se sont mieux fait connaître d’un plus large public.


Tu utilises quel matériel ?

J’utilise le même matériel depuis des années; une MPC2000XL, une SP1200 et mes platines.


Tu as commencé comme dj avant de produire des sons. Quels sont tes influences ou les dj qui t’ont toujours fasciné? Tu bosses sur quels breakbeats?

J’aime les breakbeats de Dirtstyle Records, les Super Duck Breaks. Et bien
sur mes propres breakbeats, Cheapshot’s Sucka Breaks.


Ta définition du hiphop ?

Honnêtement j’ai pas de définition. C’est quelque chose que je vis chaque jour, simplement. Trop de gens se prennent la tête et s’embrouillent autour d’UNE définition du hiphop et de la culture hiphop en général, de ce qui est hiphop et de ce qui ne l’est pas. Moi j’aime tout simplement me réveiller le matin, mettre un bon vinyl, créer de bons sons, frais et originaux, faire des concerts. M’amuser tout simplement.


Cinq albums de hiphop dont tu ne te lasses pas…

  1) Diamond D – "Stunts Blunts and HipHop
2) Black Sheep – "A Wolf in Sheep’s Clothing"
3) Black Moon – "Enta The Stage"
4) Lords of the Underground – "Here Comes the Lord"
5) Trends of Culture – "Trends…"

Tu viens de monter ton propre label…

Oui, je m’occupe de mon label Spytech records. En fait j’avais monté un autre label en 97 (avec E-Solo et Lil Slugger) et Spytech a pris la suite. La plupart des artistes présents sur Rocketship sont maintenant présent sur mon label. Ils s’agit de Styles of Beyond bien sûr, Lexicon, Emanon, 4-Zone, Jern, E-Rule, Born Allah et Diverse. On est en train d’organiser une tournée de tous ces artistes pour la fin de l’année à travers les Etats-Unis. Autant de talents qui méritent d’être mieux connus par le public hiphop.


Ton actualité du moment ?

L’album de Lexicon  »It’s the L », vient de sortir sur Spytech records. Je prépare également le deuxième album de SOB qui s’intitulera  »Terraform » et sortira au printemps 2002.
Sinon je travaille avec un grand nombre d’artiste; le duo Emanon (qui vient de sortir un nouveau trés bon maxi  »Sometimes/Detour » featuring Dr Oop, NDLR), 4-Zone, MF Grimm, Breeze Evaflowin, Mykill Miers, Apathy, Celph Titled, Louis Logic, Braille, 13, Nappy Roots et Linkin Park.. J’ai également fait un morceau pour l’album de Ras Kass et pour Kurious.On a aussi un projet un peu expérimental, Vin Skully et moi, qui s’intitule  »The Girl Scouts ».


Quels sont les morceaux que tu as produit et dont tu es le plus fier

  1) Beastie Boys – "Looking Down the Barrel of a Gun (remix)"
2) Styles of Beyond – "Easy Back it Up"
3) Styles of Beyond – "Style Tips"
4) Mykill Miers – "CutThroat" featuring Born Allah and E-Rule
5) Lexicon – "Nike Head"
6) Lexicon – "It’s The L"
7) Tak & 4-Zone – "Let it Bump"

Merci à Dj Cheapshot pour sa gentillesse! Pour vous tenir au courant de ses projets, allez visiter le site de son label www.spytechrecords.com.