6 rappeurs pour un collectif hors normes « L’Armée des 12 ». Le rap français, à nouveau chamboulé dans ses habitudes, finit l’année en beauté.

Ce qui est flagrant à l?écoute de l?album, c?est qu?il ne se résume pas à une simple rencontre entre TTC et la Caution, mais un réel groupe, c?était voulu ?


Tekilatex : En effet, l?armée des 12 est un vrai groupe. Ca paraissait même évident sinon on aurait fait un album de TTC et on aurait invité La Caution (rires).



NikkFurie : En fait on avait signé un pacte en 96 : Tout d?abord La Caution sortait son album, puis TTC, et on clôturait le pacte avec l?album de l?Armée des 12. Pacte conclu?(rires) Plus sérieusement on savait que nous 6, bien que nous ayons des flows différents, des identités différentes, on avait un délire en commun ainsi qu?une recherche de la performance, sans pour autant qu?un projet d?album en commun soit planifié. Et puis, lors des concerts, que les gens nous en reparlait souvent, nous posaient des questions sur ce que ça devenait. On s?est dit que maintenant qu?on avait chacun sortit un album, montré aux gens notre propre identité, c?était le moment de faire quelque chose entre nous.
On avait montré dans de nombreux projets en communs comme avec Pollutions sur l?album de TTC, des morceaux sur des mixtapes ou même avec Please, le morceau de l?Armée Des 12 avec Killa Kela, on avait fait ces morceaux sans trop réfléchir. Pour Cadavre Exquis non plus on a pas trop cogité, on s?est juste dit on est 6, avec une aspiration commune : que le truc tue !!! On savait qu?on ne pouvait pas être mieux servit que par nous-même, c?est pour ça que la grande partie des sons c?est Tido et moi. C?était aussi pour aller vite dans la production, pour pouvoir amener quelque chose de nouveau, faire que cet album ne soit pas une simple combinaison TTC+La Caution, ça reste différent d?Asphalte Hurlante ou de Ceci N?est Pas Un Disque. En même temps ça reste un album très cohérent et non une suite de titres sans rapport entre eux.



Il y a un coté très brut, très freestyle, et en même temps ça paraît très travaillé?



NikkFurie : Les automatismes que nous avons chacun de notre coté, dans nos groupes respectifs, font que nos freestyles sont très travaillés. On trouve cet aspect dans l?album et c?est ça qui donne de la fraîcheur et de la spontanéité aux morceaux.


Tekilatex : On se connaît bien maintenant pour pouvoir arriver et concevoir les morceaux de manière compacte, c?est à dire tous ensemble, et arriver à faire des choses intéressantes. Ca a un coté chiant et scolaire de se réunir pour se demander << alors on part sur quels thèmes ?>>.


NikkFurie : On sait très bien que si on propose un thème, que l?on cogite trois jours ou deux heures, on sait déjà comment chacun va utiliser son délire et sa personnalité pour en parler. On préfère rester nous mêmes, réels.


Tekilatex : En plus , naturellement chaque morceau va proposer son propre schéma, c?est pour ça que les titres de Cadavre Exquis ne sont pas << foutoirs >>.


NikkFurie : Jamais personne est en total incohérence avec la personne d?avant. On se connaît tellement qu?on sait que lorsqu?un parle de ça, l?autre va parler de la même chose à sa manière. Ca, les gens qui nous suivent le savent, ils savent que Hi-Tekk ne va pas parler de la même manière que Cuizinier d?un même thème.



Est-ce que le fait d?avoir des flows si différents, des styles distincts mais tout aussi performants ne provoque pas une petite concurrence entre vous ?



NikkFurie : C?est pas vraiment de la concurrence, en fait c?est comme au foot : si t?as un de tes potes qui marque tu te dis que si c?est toi qui marque et que c?est lui qui fait la passe décisive c?est pareil. Le but c?est de faire avancer l?équipe. La concurrence existe toujours entre rappeurs, c?est presque un moteur. Entre nous c?est la même chose, mais toujours pour le bien de notre projet commun, tant mieux si untel a déchirer sur tel ou tel morceau, tant mieux, tant que ça fait avancer l?album?



Il y a un rappeur qui m?a mis une grosse claque c?est Cuiziner, j?ai l?impression que sur ce coup là tu t?es fait plus plaisir ?



NikkFurie : Je crois que son coté redondant , son aisance sur la rythmique, son flow entraînant colle bien aux concepts de certains morceaux.


Tekilatex : Cuizinier, comme tous les rappeurs du groupe a évolué depuis les albums respectifs et cet album là, c?était vraiment censé être un festival de flows, il s?est lâché.


Hi-Tekk : Si tu écoutes un morceau comme << Ils m?observent >>, à chaque passage, le morceau diffère, c?est le morceau où les flows se chevauchent tellement que ça en devient un morceau totalement imprévisible. C?est vraiment typique du fait qu?on ait sortie chacun notre album et qu?on a une vision commune des choses. C?est à dire entre autre, utiliser la voix comme un instrument. Et même dans un morceau où à première vue il n?y a pas de thème apparent, il y a une ambiance, tu ressens quelque chose.


Cuiziner : on a vraiment l?impression de devenir des musiciens au fur et a mesure du temps, avec notre expérience et de la façon dont on considère la musique.


Tekilatex : autant vers le fait que la musique, que le texte, que le thème, que l?atmosphère soit indissociable, et que la voix soit un vrai instrument.


Cuiziner : Il faut que ton accapella, soit aussi chantant que rythmique?


NikkFurie : On a toujours fait ça, quitte parfois à être incompris, parce que le morceau est tellement violent dans sa construction, que le rap, en tant que flow, est tellement riche qu?il en devient trop subtil.



Au niveau productions, les sons de l?album l?étaient dans l?optique de ce projet ?



Nikkfurie : Tout à fait, c?était pensé pour l?Armée des 12, parfois même Tido et moi arrivions avec juste une esquisse de beat, et on a créer le reste en fonction de l?ambiance de ce qui se dégageait de ce que nous faisions. Le soir il fallait donc bosser à mort pour être la hauteur. C?était un travail au jour le jour, ou plutôt à la nuit à la nuit, d?où aussi encore la spontanéité.



Tu travaillais en étroite collaboration ave Tido.


NikkFurie : Il me faisait entendre des esquisses, mais on se faisait confiance. Il fait du son depuis assez peu de temps et il a rattrapé le temps perdu. Il a su trouver une vibe personnel, plus minimaliste, ce qui amène un truc différent. Un son comme << Un Séducteur de Trop Dans la Crack Zone >> sert tellement le flow que c?était très utile d?avoir des sons comme les siens, très minimaux, mais aussi très << groove >>.



Un groove que l?on retrouve dans tout l?album et qui lui donne un coté très dansant



Tekilatex : C?est un album qui rebondit. La majorité des sons sont en effet plus << bounce >> et syncopés que ce que l?on a fait dans le passé.


NikkFurie : Je trouve ça bien que l?on ait ramené ce coté là. On aurait pu faire du bounce à l?anglaise style 2step, je sais en faire, mais c?était pas le concept de l?Armée des 12. La vocation du groupe reste tout de même d?être pointue et, même si je n?aime pas le mot, << underground >>. Le but c?est ça ; être dansant, << bounce >>, tout en gardant notre personnalité propre.


Tekilatex : cette recherche du Bounce, c?est faite de façon inconsciente, comme la référence Outkastienne. Un coté un peu mystérieux comme dans << Ils m?Observent >> ou << Cavale Sans Issue >>, et toujours un délire très funky malgré lui. Quand je dis funky c?est dans l?idée de transpiration, de danser, de danser seul dans la nuit.



Avec Cadavre Exquis, c?est une nouvelle référence au surréalisme ?



NikkFurie : A vrai dire avant je ne savais pas du tout ce que voulait dire cadavre exquis, le concepts est mortel, on l?a utilisé dans le fait que chaque morceau en induit un autre, l?idée est mortelle, le titre claque, mais c?est tout, perso le surréalisme ça ne m?intéresse pas.


Tekilatex : On a des choses en commun avec les surréalistes avec les associations d?idées, sur Nonscience (sur l?album de TTC ndr) par exemple, mais plus généralement c?est entré dans nos habitude d?écriture, et le surréalisme nous influence au même point que la pop berlinoise. Ca fait partie des choses qui nous touchent mais si je ne m?y intéresse pas en profondeur il y a une démarche proche du hip hop en général ,dans l?idée de détournement, de regarder la réalité avec d?autres yeux , passer par le filtre du rêve c?est des chose que l?on aime bien faire. J?essaye de me souvenir de mes rêves au réveil pour ne pas les oublier.


NikkFurie : On se prend pas la tête avec des concepts, c?est bien de teinter la chose avec originalité, mais le but c?est que ça défonce, avant tout.



L?actualité de TTC et La Caution


Tekilatex : On revient d?une harassante tournée en Allemagne, mais c?était bien. Il y a le maxi de remix De Pauvres Riches qui va sortir en janvier et qui va commencé à tourner, il va s?accompagner d?un clip en animation. On a aussi fait un remix pour Rubin Steiner. les Ddamage ont remixé Pas d?Armure et ça sortira sur la compilation Active Suspension, et on a d?autres projets avec eux.


Nikkfurie : Il y a le clip de Gin & Jus qui se monte bientôt, le clip de Casquettes Grises, dernière salve pour asphalte hurlante. Autrement, scoop, on va essayer de monter une bête de date L?Armée des 12, TTC, La Caution ; avec plein d?invités et des mixes.