Mc à la carrure imposante, au timbre pur et dur et à la générosité rayonnante, Akrobatik est un des fers de lance de la scène indépendante de Boston.

Mc à la carrure imposante, au timbre pur et dur et à la générosité rayonnante, Akrobatik est un des fers de lance de la scène indépendante de Boston. A l’occasion du concert d’hiphop resistance à Paris, il revient sur sa carrière, en solo ou avec son ami Mr Lif, sur ces projets et sur l’engouement provoqué par son maxi « Internet Mc’s ».

 Tu peux te présenter ?

Je suis Akrobatik, provenance Boston, Massachussetts, Detonator Records.


Tu fais un concert ce soir à Paris

Pour la soirée hiphop resistance avec Zion I et Looptroop. Après je vais continuer la tournée en allemagne avec Zion I. Il y aura aussi Killer Kela avec qui j’ai fait un maxi et il y aura aussi Dj Hype d’Allemagne.


C’est la première fois que tu viens en France ?

Oui. Pas la premiere en Europe. Je ne suis jamais allé en Angleterre no plus mais c’est la cinquieme fois que je viens en Europe cette année. Suède, ou j’ai fais un concert avec looptroop cet été. j’ai aussi été en islande et les Pays-Bas.


Le public français ?

Trés chaleureux, vraiment. Dommage qu’il y ait apparemment pas mal de gens qui soent resté dehors faute place.


Tu viens de Boston. Cette année a été un peu le renouveau de cette scène…ton ep, 7l et esoteric, le retour de Ed Og, Reks…Insight…


Je suis heureux. Il n’y a pas autant de mc’s de Boston que les gens pourraient le penser.J’ai parfois l’impression que les gens surestime un peu trop cette scène. Ce qui fait que les gens se reposent un peu trop sur leur laurier. La scène de Boston pourrait encore faire mieux!!! Mais il y a un bon noyau de gens qui sortent des trucs en vinyl et c’est plutôt une bonne chose.Il ne faut pas oublier Mr Lif!!!


Mr Lif avec qui tu formes un duo ?

Mr Lif est l’un de mes meilleurs amis. On se connait depuis trés longtemps et on est très proche. Notre projet commun en tant que duo s’appelle The Perceptionnists.Il y aura un album, ça c’est sûr. En ce moment on est trés pris par nos carrières solos. Je le vois moins qu’avant parce qu’il vit maintenant en Californie, dans la banlieue de San Francisco. Je pense que je vais aller y faire un saut pendant plusieurs semaines qu’on écrive les trucs, puis on retournera tous les deux à Boston, enregistrer le disque . Ca me tient vraiment à coeur comme projet parce qu’on a une l’ooportunité de faire une tournée ensemble juste une fois aux Etats-Unis. Vu qu’on a chacun beaucoup de morceaux, nos projets solos chacun, quand on va arriver en duo, ça va faire mal!!! Un peu comme Mos Def et Talib Kweli!
Mais pour l’instant rien n’est encore finaliser, Perceptionnists n’est pas encore signer sur un label, on attend la fin de l’année pour voir où on en est, si on commence à enregistrer et à ce moment on verra qui sera le plus à même de porter notre projet.


Avec quels artistes de Boston travailles-tu ?

Fakts One bien sûr! Lui et D-Tension sont sûrement les deux gars avec qui j’aime le plus travaillé. D-Tension n’est pas trés connu mais il va sortir une compilation et le mec est vraiment fort niveau productions.Sinon j’ai collaboré avec Breez Evahflowin’, Kreators, Ed O. Il y a aussi Dj Supreme One. Je fais beaucoup de sons moi même. J’aime vraiment ça! Concernant les collaborations, je suis ouvert de tout façon du moment que la personne ait du talent et que le courant passe bien. Je n’ai aucun a priori.


Tu es signé sur Detonator Records.

C’est un label crée à Boston. J’ai été le premier artiste signé sur ce label.C’était en 98. Avant j’avais sorti quelques orceaux avec Brick records. Un jour Peter Bazile, le fondateur de Detonator m’a invité, après m’avoir entendu à la radio, à venir freestyler pour un morceau qui serait mis sur une mix-tape. Mr Lif, Virtuoso, 7L and Esoteric, tout le monde était là. Il a tellement aimé ma prestation qu’il m’a dit qu’il voulait que je sois le premier artiste signé sur le label qu’il était en train de monter. Puis d’autre artiste, de New-York et du New Jersey ont ensuite été signé, Breez Evaflowin’, CRayz Walz, New-York, ils font tous les deux parties de Stronghold. et puis il y a Chan qui vient du New Jersey. et vit à Boston maintenant Aedano une rappeuse de Boston. En fait c’est un label East Coast.


Akrobatik? D’ou vient ce nom? que signifie t-il pour toi ?

Franchement je ne sais d’ou il sort, j’ai trouvé ça fort comme nom. C’est un signe de versatilité et de dextérité dans le sens ou dans le rap il faut être performant à tous les niveaux, l’écriture, la scène, le flow, la production, l’enregistrement en studio…faut passer de l’un à l’autre avec autant de talent…c’est de l’acrobatie!
C’est aussi pour ça que j’ai appelé mon album solo « Balance » parce que j’aime cet équilibre entre les différents élements. Maitriser l’écriture mais aussi la production.


Le morceau que tu aimes le plus sur ton ep ?

Celui qui me représenterai le plus serait sans doute « Say Yes say Word ». Celui là ou Internet Mc’s. « say yes say word » englobe bien les différentes facettes de ma personnalité, mon état d’esprit. En plus je l’ai produit moi-même. C’est aussi le premier maxi que j’ai sorti, mon premier vrai contact avec le public hiphop national et international. Je suis content de l’accueil qu’il a reçu.
L’album va d’ailleurs plus loin que le EP, du recul, de la maturité, plus de réflexion, il devrait sortir au printemps prochain.


Tes influences ?

J’ai grandi avec beaucoup de funk, Parliament, Funkadelic, Marvin Gay, beaucoup de Soul..sinon j’ai découvert le rap avec Kool Moo Dee, Run DMC…et j’ai été marqué par Dj Premier, Ali Shahi Muhammed (Tribe Called Quest), The Roots…


Tu es connu pour tes performances de freestylers dans les battle d’improvisation. Tu te considères comme un battle mc ?

Non. pour moi c’estquelque chose que l’on fait pour le plaisir. Les délires de Battles sont parfois assez subjectifs. Tout dépend de qui vont être les juges, quels vont être les autres freestylers. Parfois ce qui va compter c’est qui sera le plus drôle, parfois qui sera le plus constant dans ses rimes….disons que je ne juge jamais un rappeur en fonction de ses talents de freestyler. Le plus important pour moi c’est le niveau de créativité du mec en tant qu’artiste et l’energie avec laquelle il amène ses textes.


Qui considères tu comme les meilleurs freestylers ?

C Rayz Walz et Breez Evaflohwin’ sont vraiment terribles et ils sont connus à New York pour leur talent d’improvisations. J’aime bien aussi JUICE de Chigago. Il est trés fort.


Eyedea (vainqueur de plusieurs battles l’année dernière) ?

Je le connais pas vraiment. j’ai juste vu vite fait un extrait d’une improvisation en vidéo. Pas assez pour me faire une réelle opinion.


 Le maxi Internet Mc’s a eu un certain impact et a suscité des réactions plutôt vives.

Depuis que j’ai Internet j’ai toujours vu des gens écrirent des rimes et les poster sur les forums et les chats. Perso, j’ai vraiment fait ça pour me marrer. En fait un de mes potes s’occupe du site undergroundhiphop.com et je lui ai dit, tiens j’ai écris ce texte pour me marrer, tu pourrais pas mettre ce morceau sur ton site comme ça pour délirer.C’est pour ça que l’instru sonne comme si ça sortait directement de ton ordinateur. Ensuite Rawkus m’a contacté il voulait le sortir en maxi. moi j’étais surpris,et j’ai accepté sans savoir que ça aurait un certain impact dans le milieu.

Ca m’a plutôt fait halluciné de voir les discussions que ça engendrait sur Internet. Ca ne me dérange pas du tout qu’il y ait des gens qui mettent leurs textes sur Internet. Tant que c’est fait pour le plaisir. Disons que ça devient ridicule quand le mec se prend au sérieux, se pose en rappeur parce qu’il écrit des rimes et que des gens les lisent sur les forums. La scène et Internet c’est deux choses trés différentes. Tout le monde, la pochette de Life le montre bien, peut écrire des rimes derrière son ordinateur. Mais ce qui fait la présence et la carrure d’un mc c’est son flow, son débit, la manière dont il pose son texte, sa voix, son timbre et sa puissance.

Surtout ce que je ne veux pas que les gens pensent c’est que j’ai écrit un morceau pour me foutre de la gueule des gens qui parlent de hiphop sur Internet. Surtout pas. Je trouve ça vraiment bien. D’autant plus que c’est grâce à Internet et des contacts et des connexions que l’on ce crée grâce à Internet que je suis ici à Paris ce soir.


Les producteur/rappeurs avec qui tu aimerais travailler ?

Krs-One! Sinon j’ai discuté avec Talib Kweli il y a quelques mois, j’aimerai vraiment faire quelque chose avec lui. Jill Scott aussi. Dj Premier, quand il veut! Un featuring avec Guru.
Pete Rock, Hi-Tek. Ces mecs là sont vraiment talentueux, ce n’est pas une question de mode.


Et les sons d’El-P, les influences drum’n’bass comme on peut en trouver chez
Zion I ?


J’aime bien ce que fait Cannibal Ox. J’aime l’éclectisme. Ce que fait Zion I sur des sons drum’n’bass est terrible! J’aime pouvoir me poser sur n’importe quel son. mais pour mon album, j’ai comme objectif de ne pas m’éparpiller, de ne pas partir dans trop de directions différentes.


La pochette de ton album sera aussi faite par Life?

Hum, je ne sais pas. Tu vois, depuis Internet Mc’s qui est sa première pochette, pleins de rappeurs veulent avoir leur pochette dessinée par Life. Il est vraiment fort. Mais depuis cette pochette, il a plus de boulot que moi (rires)!!! Enfin ça n’empèche pas que j’adore son boulot, il a d’ailleurs fait la pochette de mon EP et celle de mon maxi « No Loose ».