À l’image du label Musique Large, qu’il a co-fondé, cela fait longtemps que Fulgeance nous abreuve de beats music et de future beats. À une époque où les productions à base de sampleurs sont légions, on peut sans dire que le beatmaker de Caen fait partie des précurseurs en France, en tant qu’artiste et aussi en tant que défenseur de la cause.

Défenseur de la cause car c’est bien la famille Large, le premier label français à avoir signé le Canadien Ghislain Poirier et le label à avoir lancé Debruit. En tant qu’artiste, Fulgeance en profita également pour sortir son premier EP. C’était en 2007. Depuis, on connait la prolificité de Musique Large qui a réunit au fil des années des producteurs émérites comme Charles Trees, Ben Butler & Mousepad, Baron Retif & Concepcion Perez, Onelight et aussi un tout jeune arrivant dans le game : Laurent Garnier.

 

FULGEANCE : LA BANDE SON DE VOTRE ÉTÉ (ET AU DELÀ)

 

Si on s’attarde un peu sur un peu d’histoire, c’est que cela montre la persévérance, la passion et l’imagination qui animent Fulgeance depuis plus d’une décennie (en comptant les années avant Musique Large). Car si le public d’aujourd’hui a fait de certains beatmakers des stars, il ne faudrait pas oublier que Fulgeance fait partie de ceux qui ont ouvert la voie dans notre pays. Certes, il ne remplit pas encore d’Olympia mais son nom sur un flyer ou dans la programmation d’un festival, donne un gage de crédibilité à tout organisateur qui se respecte. D’ailleurs les mecs de Ed Banger ne s’y sont pas trompé en le signant cette année pour l’EP « The Phoenix ».

Mais comment fait-il pour durer aussi longtemps ? Comment arrive-t-il à nous surprendre à chaque fois ? Et bien c’est « simple », il se démultiplie. Avec plusieurs projets, l’artiste occupe le terrain tout au long de l’année et couvre toutes ses nombreuses influences musicales par la même occasion. Et à un moment donné, tous ces projets se télescopent forcément. Et ce n’est pas pour nous déplaire. Du coup, entre juillet et octobre, vous entendrez parler de lui avec pas moins de deux prods en tant que Fulgeance et un en tant que Claude. Et pour y voir plus clair, on vous propose de faire un petit récapitulatif par ordre chronologique.

 

FULGEANCE & DJ SCIENTIST : A SOVIET DISCO EXCURSION VOL.1
Sortie le 22 juillet (Excursions)

FULGEANCE : LA BANDE SON DE VOTRE ÉTÉ (ET AU DELÀ)

La collaboration entre Fulgeance et le digger russe DJ Scientist avait débuté il y a plus d’un an et avait pris la forme de l’album « Soviet Tape Vol.1″ sorti sur le label anglais First Word Records. Si la première formule se basait sur l’alimentation en sons par le DJ allemand pour que le producteur français puisse les malaxer sur sa machine, les trois titres du nouveau disque sont des édits individuels, avec comme toujours en fil rouge la revisite de sons provenant d’Europe de l’Est .

Fulgeance nous propose deux des tracks : « I Wait For You » du groupe féminin Biélorusse Sorceress et « Vienmer but » du chanteur Letton Mirdza Zivere et qui avait été rendu populaire par le groupe électro Allemand Modo. De son coté, DJ Scientist s’est attaqué au “Igray, Skripka, Igray (Play Violin Play)” de l’icône disco-boogie Ukrainienne Tatyana Kochergina.

On aurait souhaité en avoir plus mais ce court EP aura néanmoins pour but de célébrer la naissance récente du label Excursions et accessoirement de vous faire danser cet été !

L’EP est disponible sur le Bandcamp du duo

 

 

CLAUDE : ALL NIGHT VOL.1
Sortie le 28 juillet (Musique Large)

FULGEANCE : LA BANDE SON DE VOTRE ÉTÉ (ET AU DELÀ)

On reste dans la danse avec Claude, qui était au départ un duo avec Darius Broobecker mais qui est désormais représenté par Fulgeance seul. Qu’à cela ne tienne, la vibe dancefloor est encore là, celle là même qu’on avait découvert grâce aux deux premiers EPs du projet « Solid » en 2014 et « Whoop » l’année dernière. A la différence que Fulgeance va un peu plus loin cette fois-ci puisqu’à la ligne disco, il rajoute plus largement des influences funk progressif et aussi des beats house décalés.

Claude est sans nul doute la musique la plus ronde de l’univers du producteur Caennais, assez loin des distorsions future beats qu’il produit sur son blaze d’origine. Mais pourquoi pas après tout puisqu’il est aussi DJ et il est normal que le disco fasse partie de son éventail de sons. D’ailleurs il dit lui même que « le sampling est un art, il n’est pas nécessaire d’aller dans le dur, il faut juste garder la vibe vivante ». Rien à ajouter si ce n’est que les 7 tracks de ce volume 1 pourront vous accompagner dans toutes les soirées de vos vacances.

À noter que Claude sera en mini – tournée : le 29/07 à Cabourg, le 20/08 à Marseille, le 28/08 à Montréal, le 03/09 à Rouyn Noranda et le 17/09 à Orléans.

 

L’EP sort aujourd’hui (28 juillet) et vous pouvez vous le procurer sur le Bandcamp de Musique Large

 

 

FULGEANCE : HOME
Sortie en octobre (Cascade Records)

FULGEANCE : LA BANDE SON DE VOTRE ÉTÉ (ET AU DELÀ)

Une fois rentré de vacances, il faudra quand même surveiller les bacs avec la sortie en octobre de l’album « Homecooking » qui avait été annoncé par le titre « Home » le mois dernier. Fulgeance a beau être schizophrène, il en oublie pas son lui profond, le nom d’artiste et sa musique qui ont forgé sa notoriété d’aujourd’hui. Une aura qui est arrivée au oreilles de l’excellent label Parisien Cascade Records (Suff Daddy, Cotton Claw etc.) chez qui l’opus sera publié.

À l’image de « Home » et comme l’indique le titre de l’opus, le contenu sera fortement lié à la production à la maison. La maison qui est plus que jamais le sanctuaire, la forteresse de solitude de tous les artistes qui ont l’habitude de voyager. Au sein de l’économie de la musique indé, c’est bien sûr dans cet endroit que la musique nait et grandit. C’est une règle immuable qu’on connu les plus grands d’aujourd’hui, de Kaytranada à Flying Lotus, Flume ou encore Ta-Ku.

Si ce n’est que le terme « Homecooking » a pour Fulgeance une double signification. Le producteur mêle ainsi deux de ses « passions », le home studio et la bonne bouffe. Suivez-le sur Instagram et vous constaterez qu’il aime bien manger le gourmand.

 

En attendant d’en savoir plus sur l’album, le titre « Home » est d’ores et déjà disponible sur le Bandcamp de Cascade Records

 

 

Et pour finir, si l’actualité concerne les trois projets ci-dessus, on ne peut oublier qu’un quatrième vît toujours : Souleance, le duo qu’il forme avec Soulist des soirées What The Funk à Paris. Nul doute qu’on aura droit prochainement à de nouvelles productions de ce combo electro – hip hop. D’ici là, on vous rappelle que le dernier fait d’armes s’intitule « Elya Y Elisabeth » est toujours disponible en téléchargement gratuit.

Pour rappel, Elya Y Elisabeth était un duo Colombien composé des sœurs Fleta dans les années 70. Leurs voix et leurs mélodies avaient inspiré Souleance qui en avait fait 5 reworks de première facture.

 

 

A rajouter à la playlist spéciale Fulgeance et vous avez de quoi faire. Bon été à tous !

 

 

Share This