Crée en 1999 par Jeff Kuglich et Offwhyte avec l’aide du dj/producteur Dj White lightning, le label Galapagos4 peut se targuer d’être un des labels les plus intéressants de ces deux dernières années.

Crée en 1999 par Jeff Kuglich et Offwhyte avec l’aide du dj/producteur Dj White lightning, le label Galapagos4 peut se targuer d’être un des labels les plus intéressants de ces deux dernières années. Le nom du label vient d’ailleurs d’un morceau de Offwhyte, inspiré par le roman Galapagos de Kurt Vonnegut "Ses îles ont un nombre de plantes et d’espèces animales qui n’existent nul part ailleurs dans le monde et ce morceau reflétait notre musique comme quelque chose d’unique".
Depuis la compilation "Blackbook sessions" en 1999, le label de Chicago a une discographie chargée de 16 sorties, et s’est forgé une solide réputation dans la scène indépendante notamment avec le trés bon accueil de l’album éponyme de Typical Cats, trio composé de Qwel, Qwazaar et Denizen Kane, un écho qui a dépassé la scène locale de Chicago avec notamment l’album de Netherworlds, groupe dont fait parti le californien Murs, membre des Living Legends.

Leur passage à Paris en janvier 2003, accompagnés sur scène du dj/producteur Meaty Ogre, de Dr Jones et de Dj White Lightning,
 sera l’occasion de découvrir Ryan "Offwhyte" Fernandez, philippin d’origine, rappeur/producteur et co-fondateur du label de Chicago Galapagos4, et qui est sans aucun doute l’un des mc’s les plus intéressants du label. Plongez vous dans le nouvel (son premier album "Squints" est sorti en 2000) et incontournable album de Offwhyte "The 5th sun", dont les morceaux "Ups", "Complex destiny", ‘High fidelity", "Compliments & novelties" vous convaincront, si besoin est, de la performance à la fois technique et textuel de ce poète engagé (son morceau "Quarks" sera sur la compilation de l’organisation pacifiste "Not in our name" aux côtés de morceaux de Denizen Kane ou Saul Williams) et terriblement doué.

Outre Offwhyte, le public français pourra assister à la prestation de Qwel, membres du trio Typical Cats auteur d’un premier album attachant et introspectif, aux mélodies réposées teintées de blues et de funk "If It Aint Been In a Pawnshop, It Can’t Play the Blues" qui ravira ceux qui avait été séduit par l’album de Typical Cats et du morceau de Qwel "Manhattan’s project", dans lequel Qwel nous offrait un petit voyage en couleur dans la tête d’un graffeur, et qui vient de sortir son nouvel album "The Duckie Rubbie experiment" produit par Meaty Ogre, Dj White Lightning ou encore Jackson Jones, sur lequel on retrouve un Qwel producteur (Qwelly Belly) et un Qwel mc aux textes toujours aussi denses et poétiques. Comme le dit Qwel ""It’s not gospel music, It’s revelation music".