[CHRONIQUE] « LOVE & ROCKETS 2 : THE DECLARATION » : MURS S’EST BIEN TROUVÉ AVEC DJ. FRESH

« MON NOUVEL ALBUM DURE 32 MINUTES. MAIS IL ME REPRÉSENTE PLUS QUE N’IMPORTE QUEL ALBUM AVANT LUI ».

Une phrase d’introduction de la part de Murs qui a une valeur forte pour décrire ce nouvel album « Love & Rockets 2 : The Declaration », 2ème réalisation en 4 mois juste après le « He’s The Christian, I’m The Rapper » de septembre dernier et conçu avec Dee 1.

C’est surtout un beau compliment pour DJ. Fresh qui est aux commandes cette fois-ci. Un beau compliment quand on sait que Murs a collaboré avec pléthore de gens. A commencer bien-sur par le plus prestigieux d’entre tous : 9th Wonder avec lequel Murs aura sorti près de 7 albums en 19 ans (le dernier étant « The Iliad is Dead And The Odyssey is Over » en 2019). Ici, l’amitié et l’admiration s’est traduit dans une longue durée, rien à remettre en question.

DJ. Fresh n’est d’ailleurs pas n’importe qui. Ses faits d’armes sont nombreux et ses collaborations aussi (Wiz Khalifa, E-40 et un ami en commun en la personne de Fashawn). En tout cas, ses années de service autant que son éventail d’influences musicales, plus large que celui de 9th Wonder, a parfaitement convenu à Murs.

C’est que l’existence de « Love & Rockets 2 : The Declaration » repose sur une question de bon timing. Les deux protagonistes avaient prévu depuis des années d’accoucher d’un album en commun. Mais vu la puissance de travail de Murs, il fallait attendre le meilleur moment pour s’y pencher.

C’est désormais chose faite à un moment où le rappeur souhaitait fixer son identité complexe ainsi que son style de vie. A propos de l’album, il a d’ailleurs déclarer : « Je suis militant noir, décrivant la réalité, lecteur de bande dessinées, skateboarder, entrepreneur, croyant, mari et père de 3 enfants. Après 20 ans à produire de la musique, j’ai l’impression d’avoir enfin réussi à réunir tout cela correctement dans un seul album. DJ. Fresh est arrivé avec sa musique au bon moment ».

La variété des sons fournis par le producteur basé à Oakland en Californie n’est pas donc pas là par hasard. Plutôt que de disperser son MC, ses musiques sont plus homogènes qu’il n’y parait. Elles mettent en exergue les différentes facettes de Murs, y compris sa dualité. C’est ce que montre d’ailleurs le clip de « The D.O.C. » qui est pour l’heure le seul clip du disque. On peut y voir le rappeur se confronter avec lui-même. Ses 2 moi arborant les couleurs des légendaires gangs ennemis que sont les Crips et les Bloods.

Profitez du meilleur de Murs, jusqu’à la prochaine fois, en vous procurant l’album « Love & Rockets 2 : The Declaration » sur l’ensemble des plateformes.

TRACKLISTING :

01. Liftoff (feat. Spiritual Homegirl)
02. The D.O.C.
03. GOATs
04. Murs In Retrograde
05. Regulator
06. Heady Murphy
07. Imma Vegan
08. Unbothered (feat. Lady Diviniti)
09. St. Ides
10. Real Ones
11. Diana Doom
12. Risk It All (feat. Company Man)

Label : Murs 316
Date de sortie : 15 décembre 2020
Durée : 32 minutes