[CHRONIQUE] PETE ROCK LIVRE UN 3ÈME VOLET DE SES « PETESTRUMENTALS » TOTALEMENT ORGANIQUE

EN PRÉFÈRE QUAND MÊME LE PRODUCTEUR DE MUSIQUE AU TRANSPHOBE OU PLUS RÉCEMMENT AU COVID-19 SCEPTIQUE.

On enfonce des portes ouvertes en affirmant que la production instrumentale est une discipline à part entière dans le hip hop. Bien sûr, au delà d’être complémentaire aux flows des rappeurs, de grands artistes l’ont élevé au niveau d’art. Parmi eux, impossible de ne pas citer Pete Rock.

Beatmaker pur souche, il avait pourtant connu ses premiers succès avec CL Smooth. Mais très rapidement, il s’était imposé avec des albums instrumentaux qui ont fait sa renommée. La série des « PeteStrumentals » en est la représentation ultime.

Près d’une décennie après le premier volume et 5 ans après le deuxième, « PeteStrumentals 3 » voit le jour aujourd’hui, semblant respecter cette intervalle de 60 mois entre chaque. Avec néanmoins quelques changements déterminants cette fois-ci. Déterminants pour permettre à Pete Rock d’aborder les prochaines années en tentant de se renouveler et sans lasser son auditoire.

En premier lieu, toute l’instrumentation est jouée par un groupe de musiciens que la légende a rejoint pour jouer de la bass. The Soul Brothers, dont le nom est tiré de l’album « Mecca And The Soul Brothers » (1992) et de l’un des surnom du producteur : Soul Brother #1. La formation l’accompagne sur scène depuis quelques années. Elle se compose de Daru Jones (batterie), Mono Neon (à la bass quand le chef n’y est pas), Marcus Machado (guitare), Anu Sun (percussions), Lakecia Benjamin (saxophone alto), Maurice Brown (trompette), le petit prodige Big Yuki (claviers) et Jermaine Holmes (chant).

Ensemble, ils ont joué ou plutôt rejoué des instrumentaux que Pete Rock leur avait soumis. Un processus d’arrangement dont ce dernier est pleinement satisfait puisque le rendu organique est conforme, sinon meilleur que ce qui était attendu. En tout cas les instruments s’entendent bien et donne du relief à ce qui est censé être du numérique au départ.

L’autre fait marquant est la création récente de Tru Soul Records, son propre label sur lequel il a sorti ses disques à partir de 2019. On se souvient que les premiers volumes des « PeteStrumentals » avaient été confiés à BBE et Mello Music Group.

Même si ces deux maisons de disques ont plutôt bonne réputation, Pete Rock s’octroie les pleins pouvoirs pour ses projets à venir. L’orientation vers l’organique doit en faire partie. D’ailleurs, il a récemment affirmé que le travail entrepris pour « PeteStrumentals 3 » n’était qu’une étape dans la construction musicale de la formation ; que le groupe était en train de travailler sur des compositions à la « Kool & The Gang ». Tout un programme qui nous fait penser que l’artiste n’est définitivement pas à enterrer.

Il est déjà en train de préparer « PeteStrumentals 4 ». C’est pour vous dire.

La version digitale de l’album « PeteStrumentals 3 » est retrouvable un peu partout. Les versions physiques, vinyles, CD et cassettes sont elles, disponibles sur le site de Tru Soul Records.

TRACKLISTING :

01. Say It Again
02. Told Y’all
03. Cool Breeze
04. Rejoice
05. Heavy
06. So Good
07. That’s The Way
08. Live With Me
09. Tman Funk!
10. Swag
11. PR
12. Barry Funk
13. Super Soul Brother
14. Undone Funk

Label : Tru Soul Records
Date de sortie : 11 décembre 2020
Durée : 40 minutes