TOUT EN GARDANT L’ESSENCE DU CÉLÈBRE LABEL DE DETROIT ET DES SES ARTISTES EMBLÉMATIQUES.

 

 

Il avait poussé sa petite gueulante fin mai se plaignant ne n’avoir pas été sollicité, lui et la famille de Big L, dans le cadre du documentaire « Foul Child : The Legend of Big L » produit par Mas Appeal et This Is Certified. Normal, Lord Finesse est l’un des fondateurs et leaders du célèbre groupe D.I.T.C. qui avait enrôlé le défunt quasiment au début de sa carrière. Il avait même fait ses débuts de producteur sur l’album « Lifestylez ov da Poor and Dangerous » de Big L après s’être fait la main sur son propre album et sur un morceau de Notorious BIG.

Mais on préfère le Lord Finesse artiste. Rappeur bien-sur mais aussi producteur réputé depuis maintenant 28 ans. La production est un exercice que le natif du Bronx ne prend pas à la légère, surtout la partie samples qui avait fait la renommée de D.I.T.C. (qui signifie « Diggin’ In The Crates » pour rappel). Une histoire sérieuse qui l’avait d’ailleurs poussé à attaquer en justice Mac Miller et Rostrum Records qui avaient utilisé un de ses samples sans son autorisation. Ce ne rigole jamais.

Si on s’étale un peu sur sa carrière de producteur, c’est qu’il s’est attaqué à l’un des plus importants et des plus historiques catalogue de la musique afro – américaine : celui de la Motown pour « Lord Finesse Presents : Motown State of Mind », une série de remixes de plusieurs titres du label de Detroit. Évidemment, Lord Finesse n’est pas le premier et ne sera pas le dernier à revisiter les classiques de la célèbre maison de disques mais cette fois-ci, tout est bien officiel.

Sur le papier, le choix devait être ultra – large en matière de morceaux mais « seulement » 7 ont été dépoussiérés, des tubes mais aussi quelques titres plus confidentiels. Parmi les grands classiques, on retrouve ceux de la famille Jackson avec l’incontournable « I Wanna Be Where You Are » de Michael (1972) et le sempiternel medley de « I Want You Back / ABC » que Finesse a intelligemment pluggé au « Stop The Love You Save » des Jackson 5. On retrouve aussi le « I Want You » de Marvin Gaye dont la rythmique a été relevée ainsi que le « I Like It » de Debarge et son célèbre refrain. Pour les « seconds couteaux », on a droit au « Body Talk » de Eddie Kendricks qui bénéficie de l’intervention de Tall Black Guy et au « There’ll Never Be » du groupe Switch avec son traité nu-soul. Et enfin, le morceau le moins populaire est peut-être le « Now Is The Time » de Sisters Love qui faisait pourtant partie de la BO du légendaire film « The Mack » mais qui n’avait jamais été commercialisé en tant que single.

Le travail de Lord Finesse n’est pas révolutionnaire car il respecte l’essence des morceaux. Ce n’est pas lui qui va y rajouter des effets électroniques ou qui va déstructurer les ensembles d’une manière abusive. On sent qu’il souhaitait revisiter le catalogue Motown en le laissant dans son jus pour mieux transmettre l’héritage aux jeunes générations et c’est plutôt bien réussi.

 

« Lord Finesse Presents : Motown State of Mind » est diffusé aujourd’hui en streaming mais sachez qu’un coffret de 7 45 tours en édition limitée sortira le 24 juillet mais il vaut mieux le précommander si vous ne voulez pas avoir de mauvaise surprise.

 

 

 

 

 

TRACKLISTING :

01. I Wanna Be Where You Are (Underboss Remix)
02. I Want You (Underboss Remix)
03. I Like It (Synopsis Remix)
04. There’ll Never Be (Solidified Soul Remix)
05. Body Talk (TBG Mix)
06. Now Is The Time (The Mack Revisited Mix)
07. Tribute Medley : I Want You Back / ABC / The Love You Save (Underboss Remix)

UMC / Island / Motown – Juin 2020