LE GROOVE AÉRIEN DU GROUPE DE HOUSTON VIENT À POINT NOMMÉ.

 

 

Le groupe Khruangbin est arrivé à sa dixième année de carrière en 2020. Fort de désormais 3 albums, il a installé en une décennie un son funk instrumental devenu sa marque de fabrique. Même si le terme de Thaï Funk ne lui correspond plus trop, sa musique contient autant de groove que de rock, attirant l’attention d’un public très large. La notion de Thaï Funk étant gardée pour l’invitation au voyage permanente à laquelle le trio nous convie, uniquement par la combinaison guitare, bass, batterie, qui bénéficie de temps à autres de chantonnements rendus voluptueux de part leur juste dosage.

Les 10 ans sont donc marqués par l’arrivée de ce troisième album « Mordechai » qui n’est pas à proprement dit révolutionnaire. Non, Mark Speer, Laura Lee et Donald Johnson ne cherchent pas à se renouveler car ils n’ont pas fini d’explorer toutes les facettes de leur musique. S’ils avaient commencé par du funk psychédélique sur le premier album « The Universe Smile Upon You » (2015), puis enchainé avec une ambiance hispanisante sur « Con Todo El Mundo » (2018), ils semblent aujourd’hui réunir le tout sur le nouvel opus, histoire de fixer définitivement dans notre subconscient toute la légèreté et la finesse de leur art.

S’il y a une nouveauté à relever, c’est bien la voix de Laura Lee qui se fait beaucoup plus entendre, un travail déjà engagé sur le précédent disque. On n’est encore loin de textes fournis mais que ce soit les refrains, les chuchotements ou les chœurs, en arrière plan ou non, cela donne encore plus de relief, offrant une alternative à la guitare de Mark Speer jusque-là principale « voix » au sein de leur discographie. Pas étonnant donc que se distinguent des morceaux comme « Connaissais De Face » et sa sensualité, « If There Is No Question » et « Dearest Alfred » et leur légèreté ou encore « So We Won’t Forget » avec sa puissance émotionnelle. Sans parler de « Time (You And I) » et son groove implacable. Ce dernier track s’inscrit dans la tradition du groupe qui veut qu’il y en ait un bien funky dans chaque album (« White Gloves » sur « The Universe Smile Upon You » et « Evan Finds The Third Room » sur « Con Todo El Mundo »).

 

 

« Mordechai » vient peut-être au bon moment. Même si nous sommes déconfinés depuis quelques semaines (gare à la deuxième vague), l’album voit le jour à un moment où passés la frustration du confinement et la colère face aux impacts de la crise sanitaire, on a besoin d’évasion. Sans nous inviter à danser, l’ensemble nous sort de notre torpeur à travers une apesanteur jouissive, avec quelques hochements de tête quand même.

On ne peut pas dire que ce nouvel opus est le meilleur mais il tombe à point nommé. Des circonstances qui pourraient permettre à Khruangbin de prendre une autre dimension, 10 ans après.

 

 

L’album « Mordechai » est disponible sur les plateformes habituelles.

 

 

TRACKLISTING :

01. First Class
02. Time (You And )
03. Connaissais De Face
04. Father Bird, Mother Bird
05. If There Is No Question
06. Pelota
07. One To Remember
08. Dearest Alfred
09. So We Won’t Forget
10. Shida

Dead Oceans / Night Time Stories – Juin 2020

 

Photo by David Salafia