8 TITRES : 4 EN FRANÇAIS, 4 EN ANGLAIS. ET TOUT RESTE HOMOGÈNE.

 

 

Avant de commencer, sachez qu’on est fâchés à l’encontre de Napoleon Da Legend. Nous l’avions rencontré une première fois en 2016 quand il était venu avec les Blockbangerz que nous avait présenté DJ Poska. L’année suivante, il était revenu en France et nous avions pu l’interviewer en solo. Et jamais, on dit bien jamais, il nous a fait état de son excellent niveau de français, nous laissant galérer avec notre anglais approximatif. Alors, quand on l’a vu débarquer il y a 2 mois avec les premiers extraits de son nouvel album, tout en français, on a véritablement été scotchés.

L’identité est plus que jamais au centre des débats car elle est mise à mal par le racisme et toutes les autres sortes de discriminations, avec son lot de violences policières, de montée des nationalismes, de replis communautaires, de conflits religieux et ethniques ou encore de révisionnisme historique quelques fois institutionnalisé. En bon rappeur conscient, Napoleon Da Legend ne peut pas être indifférent à tous les événements qui atteignent un certain paroxysme en ce moment. Il a depuis longtemps intégré ses racines africaines en tant que noir et que dire de sa condition d’afro-américain new-yorkais, frappé par le racisme systémique dans son pays et qui l’avait poussé à faire valoir son slogan « Black Privilege ». Aujourd’hui, il complète une triangulaire avec son lien avec la France puisqu’il est né à Paris. Un lien renforcé ces dernières années par ses nombreux passages dans notre pays et par ses rencontres qui se sont concrétisées par quelques collaborations : « Brooklyn In Mulhouse » avec Deejay Scribe,« Samouraï Code » avec DJ Clif et plus récemment avec sa participation remarquée sur le « Astéroïde » de Akhenaton et Just Music Beats. N’oublions pas non plus que son blaze est sans équivoque.

Napoleon Da Legend délivre donc l’album « Charles De Gaulle » qui contient une partie en français et l’autre en anglais. En fait, l’artiste s’est amusé à fournir deux versions sur chacune des instrus (4 au total) et il ne s’est pas contenté de faire une traduction. Chacun des titres a son traité propre.

 

 

S’il est plus courant que des francophones rappent en anglais, l’inverse n’est pas si habituel. La performance de NDL en est d’autant plus convaincante qu’il va même jusqu’à reprendre certaines de nos expressions comme notre fameux « gros ». On appuie sur ce terme pour le fun mais le fond reste quand même de mise. Et son style n’a vraiment rien à envier à de nombreux MC de l’hexagone, juste par ce qu’il ne fait pas de faute de syntaxe lui.

Quant au choix du nom et de l’artwork autour du personnage du Général De Gaulle, il survient au moment où nous commémorons son appel du 18 juin 1940. N’y voyons pas un énième cliché que les américains entretiennent à notre égard car si c’était le cas, l’album aurait eu pour titre « Voulez-Vous Coucher Avec Moi ». De Gaulle reste une des figures françaises les plus connues au-delà de nos frontières. Acteurs de la libération et président charismatique de la 5ème République, son héritage est revendiqué par tous les bords, y compris par le parti d’extrême droite du Rassemblement National. Le personnage est ambivalent et Napoleon Da Legend joue dessus.

En tout cas, nous avons affaire à du beau boulot. NDL réussi à se diversifier et a fait un effort créatif que nous ne pouvons ignorer. C’est pour cela qu’on lui pardonne et qu’on attend avec impatience sa prochaine venue dans notre pays pour avoir une discussion tout en français.

 

 

L’album « Charles De Gaulle » est disponible sur les plateformes d’usage.

 

 

TRACKLISTING :

01. De Rien
02. Chemin Du Roi
03. Champs Elysées (feat. Giallo Point)
04. Dieu Est Grand
05. Your Welcome
06. Path Of A King
07. Pernell Whitaker (feat. Giallo Point)
08. God Is In Us

Earth Pinz – Juin 2020