« THE PROFESSIONALS » EST DEVENU RÉALITÉ. C’EST LA PREMIÈRE FOIS QUE LES FRÈRES JACKSON SE RETROUVENT SUR GRAND FORMAT.

 

 

Madlib a été de ceux qui ont bien occupé le terrain en 2019, plus particulièrement avec « Bandana », le deuxième volet très attendu de son partenariat avec le rappeur Freddie Gibbs (dont la version instrumentale est prévue pour le 31 janvier). Une Boiler Room, un track pour Adult Swim, une tournée mondiale ou encore un récent Tiny Desk, ont rendu le duo incontournable l’année dernière. Sans compter son nom qui avait été cité un peu partout. Tout d’abord au sens figuré puisqu’il s’est dit qu’il participerait au prochain album de Black Star. Puis au sens propre avec la production pour les autres comme le très éphémère « Don’t Call It A Come Back » de A-F-R-O (le track avait disparu quelques heures après sa divulgation) ou encore « Big Whips » qu’il avait composé avec son frère Oh No pour la compilation « Gangster Music Vol.1 » de Gangster Doodles.

C’est d’ailleurs le frangin que Madlib retrouve en ce début d’année pour un album complet intitulé « The Professionals ». Un terme qui ne nous est pas inconnu puisque les bros y ont fait allusion plusieurs fois dans un passé lointain, sur « WLIB AM King of the Wigflip », le dernier volume de la série de compilations de BBE « Beat Generation » en 2008 pour être plus précis. Dans la décennie qui a suivi, Madlib et Oh No ont croisé le fer que rarement, menant les carrières solos que l’on connait avec une mention honorable au cadet qui a su sortir de l’ombre de son ainé tout en restant un peu plus underground.

« The Professionals » est vraiment le premier long format qu’ils partagent. Quelque chose qu’on avait finalement oublié d’espérer. Et une fois la bonne surprise annoncée en fin d’année dernière par le biais du morceau « Superhumans », on était en droit de se poser la question de savoir comment de telles personnalités, artistes pluriels, rappeurs et surtout beatmakers devant l’éternel, allaient se partager les tâches. La réponse nous est arrivée rapidement, le grand frère allait s’occuper de la musique et le petit prendrait le micro. Pour nous, c’est bien mieux comme ça. Oh No est parfaitement à l’aise sur n’importe quelle instru, plus que Madlib qui ne donne de la voix que quand il est en parfaite condition.

Coté textes, on retiendra des instants forts comme sur « Dishonored Valor » où le cadet parle des militaires qui ont du mal à réintégrer la société, sur « Timeless Treasure » où il déplore les frais d’hospitalisation astronomiques qui excluent les plus démunis, ou encore sur « Tired Atlas » où il évoque à son tour les violences policières.

 

 

Le résultat est donc conforme à ce qu’on pouvait imaginer. La production est ultra – riche à base de beats qui creusent profond, de samples soul éclairés et d’un mix de divers sons pour remplir le peu de vide qu’il reste. A la voix, Oh No est pratiquement seul à la barque, juste aidé de Elzhi et Chino XL sur « Superhumans ». Une barque qu’il mène parfaitement à notre gout. On pourrait même oser rêver d’une joute vocale avec son frère sur un futur projet. Pourquoi pas.

 

L’album « The Professionals » est disponible partout mais on vous conseille de vous procurer le format vinyle, superbe objets dont la créa a été réalisée par Gustavo Eandi et Jeff Jank.

 

 

TRACKLISTING :

01. My House
02. The Professionals
03. Payday
04. Give N Take
05. Superhumans (feat. Elzhi & Chino XL)
06. Buggin
07. CDP Smackdown
08. Timeless Treasure
09. I Jus Wanna
10. Away Too Long
11. Make Due
12. Tired Atlas
13. Dishonored Valor

Invazion – Janvier 2020