PLUS QU’UNE COMPARAISON ENTRE SKYZOO ET CL SMOOTH (QUI N’A PAS LIEU D’ÊTRE), C’EST LA PERSPECTIVE DE RÉENTENDRE UNE FORMULE QU’ON A TOUJOURS ADORÉ QUI NOUS A SÉDUIT (MAIS PAS QUE).

 

 

Plus besoin de retracer l’immense carrière de Pete Rock qui a produit des centaines et des centaines de tracks pendant sa carrière qui affiche 28 ans au compteur cette année. Que ce soit par des instrumentaux ou des morceaux rappés, sa signature se remarque à plus de milles lieux. Pourtant, bien qu’il ait produit pour une légion de rappeurs, seuls 3 artistes ou groupes ont eu jusque-là le privilège de poser leurs noms aux cotés du sien sur des longs formats : le duo Smif-N-Wessun, Edo. G et bien sûr CL Smooth.

Alors, quand on a appris que le 4ème allait être Skyzoo, la comparaison était inévitable avec le comparse historique de Pete Rock. Le même genre de flow, de phrasé, de tonalité de voix et un amour pour New – York (Skyzoo est originaire de Brooklyn). Mais plus qu’une comparaison qui n’a pas lieu d’être, c’est la perspective de réentendre à nouveau une formule qu’on avait adoré il y a 19 ans grâce au célèbre tandem Pete Rock & CL Smooth. Un son qui nous rend certes nostalgiques mais qui nous réconforte dans l’idée qu’il a toujours sa place de nos jours.

Ce n’est pas pour rien que le premier morceau fût « It’s All Good » dont le beat avait été réalisé il y a près de 25 ans (à l’époque de « The World Is Yours ») sur la fameuse SP 1200 de Pete Rock. Et tout de suite avec le style de Skyzoo, on a été transporté dans les années 90. Une sorte de retour vers le futur du rap jubilatoire.

 

 

Du titre de l’album « Retropolitan » au choix du premier extrait de la promo, tout a été fait pour nous alerter sur le dépouillement culturel que subit la ville de New-York depuis des années au profit de la gentrification, la dépendance aux réseaux sociaux et la manipulation sensationnaliste des médias et au dépend de l’intégrité et des traditions. Pete Rock, 49 ans, et Skyzoo, 39 ans, sont les porte-voix de deux générations qui font le même constat (le premier ayant garder quelques valeurs rétrogrades de sa génération comme la transphobie). Ensemble, ils délivrent donc un album appelant à la vigilance et au retour du bon sens, plus qu’un album de vieux réactionnaires dépassés.

Pour y parvenir, le duo fait appel soit à des natifs de NYC comme Styles P (« Carry The Tradition ») ou à des mecs des environs comme Raheem DeVaughn (« One Time ») et le trio inévitable du moment : Westside Gunn, Conway et Benny The Butcher aka la Griselda family (« Eastern Conference All Stars »). Un éventail d’invités qui touchera un maximum de monde pourvu qu’ils aiment le boom bap.

Nous en tout cas, on n’est pas new – yorkais mais on aime vraiment cet album.

 

 

L’album « Retropolitan » se trouve sur la plateforme de streaming de votre choix.

 

 

TRACKLISTING :

01. Men Like Us (intro)
02. Glorious
03. Truck Jewels (feat. Pete Rock)
04. Carry The Tradition (feat. Styles P)
05. Homegrown
06. It’s All Good
07. Ten Days
08. Richie
09. Penny Jerseys
10. One Time (feat. Raheem DeVaughn)
11. Eastern Conference All Stars (feat. Westside Gunn, Conway, Benny The Butcher & Ezhi)
12. Audacity of Dope

Mello Music Group – Septembre 2019