LE RAPPEUR DE BROOKLYN CONTINUE SON AVENTURE AVEC LE LABEL INDÉPENDANT MELLO MUSIC GROUP MAIS EN SOLO CETTE FOIS-CI.

 

 

Car l’album « Mona Lisa » que Joell Ortiz avait cosigné avec Apollo Brown en 2018 fût l’une des fiertés du label de Tucson. Et encore une fois, Mello Music Group avait réussi à attirer l’un des grands lyricistes de New York, comme ils avaient pu le faire avec Pete Rock, Kool Keith, Mr Lif ou encore Georgia Anne Muldrow. Avoir tous ces noms, souvent ponctuellement, ne peut que rendre un catalogue intéressant. Garder ces artistes sur la durée l’inscrirait dans définitivement le top des maisons de disques actuelles.

Même s’il a connu un franc succès avec le super groupe Slaughterhouse (aux cotés de Royce Da 5’9′, Joe Budden et Crooked I), Joell Ortiz semble avoir apprécié la collaboration avec le label, avec comme intermédiaire de luxe Apollo Brown. Les deux parties ont donc choisi de repartir sur « Monday », un album en solo pour lequel il a bien-sur eu les mains libres pour recruter son équipe de beatmakers. Mais Ortiz a fait dans la sobriété en invitant une équipe réduite. Retour d’ascenseur oblige, Apollo Brown apparait sur deux titres (« Sip Slow » et « Same Time »), parmi les meilleurs du lot. D’autres, J.U.S.T.I.C.E League, Heatmakerz et Notzz y vont aussi de leurs paires de production alors The Lasso (autre « concession » accordée à MMG mais qui n’a que moins d’une minute de durée), Hesami et Big K.R.I.T. n’interviennent qu’une fois. 7 producteurs ou équipes de producteurs de styles de provenances différentes, cela n’arrête pas un Joell Ortiz qui s’adapte à tout.

Comme son nom l’indique, l’album est dédié au lundi, premier jour de la semaine, jour où la majorité des gens vont se lever pour aller cravacher. Joel Ortiz utilise ce nom à double sens. Le premier, c’est en effet pour revenir sur son parcours qui l’a conduit là où il est aujourd’hui. Cela n’a jamais été facile mais il n’est pas peu fier des chemins empruntés. Et ce n’est pas pour rien qu’il clôture l’album par « Grammy » pour signifier qu’il n’a pas besoin de reconnaissance autre que celles des amoureux du hip hop conscient. Le deuxième sens est celui d’un éternel recommencement, une vision optimiste de la part du rappeur qui n’attend que le lundi pour repartir au charbon et prouver sa valeur, si jamais cela est encore nécessaire. Contrairement à la plupart des travailleurs, il ne redoute aucunement le lundi.

« Monday » s’inscrit parfaitement dans son œuvre déjà bien complète, que ce soit dans une grosse maison ou dans une plus petite. Et franchement, vu le travail extraordinaire de MMG, Joel Ortiz a trouvé une maison de vrais bosseurs.

 

 

 

L’album « Monday » est disponible tous les jours sur les plateformes habituelles et sur le Bandcamp de Joell Ortiz.

 

 

TRACKLISTING :

01. Monday
02. Captain
03. Slip Slow
04. Champion
05. Anxiety
06. Same Time
07. Learn You (feat. Big K.R.I.T.)
08. Screens
09. Jamaican Food
10. Before Hip Hop
11.  Momma (feat. Blakk Soul)
12. Grammy

Mello Music Group – Août 2019