ÉVIDEMMENT ON RETROUVE QUELQUES SENSATIONS DU TEMPS DU SAÏAN SUPA CREW MAIS CE N’EST PAS LE SAÏAN SUPA CREW. C’EST FÉFÉ ET LEEROY.

 

 

Ils diront ce qu’ils voudront mais Féfé et Leeroy doivent en avoir un peu marre qu’on leur parle systématiquement du Saïan Supa Crew à chaque interview, expressément pour cet album collaboratif « 365 Jours ». En bon pros (et avec sincérité on n’en doute pas un instant), ils se laissent aller au jeu des questions réponses depuis quelques mois, depuis l’annonce de leur association sur disque. Le Saïan est mort depuis 12 ans mais on continue à les ramener au délire de l’époque. Ils ne vont pas s’en plaindre car le groupe leur a apporté une grande notoriété qui a servi de tremplin pour certains d’entre eux. À commencer par Féfé qui est parti faire un belle carrière dans la chanson française alors que Leeroy, lui, est resté un peu plus dans l’underground.

Comme ils ont pu le dire et le répéter à droite ou à gauche, ils ne sont jamais vraiment partis quand on évoque la notion de « retour ». Bien qu’ils aient ouvert l’album avec le morceau « Come Back », ils considèrent reprendre le fun qu’ils avaient laissé au soir de la fin du groupe en 2007. Ayant figuré chacun sur les projets de l’autre ces dernières années, la décision de s’associer semble être due juste à une envie de continuer à s’amuser ensemble, de se défouler.

Pour notre part, nous avions lâché l’affaire depuis un moment jusqu’à la révélation du premier extrait « Bla Bla Bla » en mars. Et franchement, ça nous avait remis une claque, la même qu’on prenait sur « KLR » ou sur « X Raisons ». Évidemment, la magie du Saïan opérait lorsque tous les membres étaient là avec chacun leur singularité artistique. Mais on avoue que la combinaison des styles de Féfé et de Leeroy a toujours bien fonctionné. Ça va à 300 à l’heure, ça vanne, les prises de paroles s’enchainent parfaitement.

Dans le clip de ce premier titre, on les voyait déambuler en voiture dans les rues de Los Angeles. La ville des anges où ils se sont rendus plusieurs fois pour notamment écrire l’opus. Ils y ont ramené des clips mais aussi des collaboration comme celle avec Aloe Blacc sur « Out of Love ». « 365 Jours » représente à la fois le nombre de jours que le duo aurait passé pour élaborer le tout mais c’est aussi une sorte de durée de vie de l’album qui se veut différent du mode de consommation actuel, rapide et boulimique. 365 jours c’est long, d’autant plus qu’on sait qu’un morceau comme « Si l’on s’aimait » est né d’une échange téléphonique. Peu importe finalement, 365 jours c’est autant de jours à passer ensemble.

Sur le contenu, Féfé et Leeroy passent quelques messages à destination de la jeune génération et ce mode de consommation justement, de l’obsession de l’image sur « Photo » au rythme effréné d’une « Vie de Robot » (avec Chilla) en passant par la nostalgie de « Tout a Changé » ou la maladie chez les jeunes artistes de « L’autotunite Aïgue ».

 

 

Tout l’ensemble n’est qu’énergie et fun entre potos de longues dates. Tout n’est pas forcément excellent mais on passe quand même un bon moment. On retrouve des sensations et on pourrait même avoir envie d’aller voir toute cette vibe sur scène dans les prochains mois. Les dates du duo sont d’ailleurs dans notre agenda : Oignies, Strasbourg, Mulhouse, Paris, Montpellier, Toulouse & more.

 

 

« 365 Jours », c’est largement suffisant pour vous procurer l’album.

 

TRACKLISTING :

01. Come Back
02. Photo
03. Si l’on s’aimait
04. Bam Bam
05. Dans Ma Zone
06. Vie de Robot (feat. Chilla)
07. Out of Love (feat. Aloe Blacc)
08. Autotunite Aïgue
09. Qui Suis-Je
10. Tout a Changé (feat. Ibrahim Maalouf)
11. Bla Bla Bla
12. Place au Soleil (feat. Camille Esteban)

VF Musiques / Tôt ou Tard – Août 2019