LES CHOSES S’ÉTAIENT TROP PRÉCIPITÉES CES DERNIERS TEMPS POUR NE PAS ENVISAGER UN RETOUR SUR DISQUE DE LITLLE BROTHER. LA NUIT DERNIÈRE, TOUT EST DEVENU RÉALITÉ.

 

 

A minuit est apparu le 5ème album de Phonte et Big Pooh intitulé « May The Lord Watch » après que le premier avait confirmé l’information quelques heures avant (bien qu’il avait annoncé en mai qu’il se passerait quelque chose). Un événement en soi puisque Little Brother n’avait rien fait depuis 2010 et l’album « Leftback ». L’annonce du nouvel opus n’était peut-être pas une totale surprise à vrai dire puisqu’au mois de juillet, on avait eu droit à une première vidéo retraçant l’histoire de leur premier album « The Listening » qui représentait pour le groupe le lendemain de la Justus League. Et puis il y a une semaine, une autre vidéo venait expliquer les coulisses de leur retour sur scène au festival Art of Cool de Durham en 2018. Cette vidéo, également réalisée par Holland Randolph Gallagher pour le Conseil des Arts de Caroline du Nord, a mis en exergue l’histoire du festival, la musique à Durham, l’impact de Little Boy sur cette musique et les raisons pour lesquelles le trio avait décidé de se reformer sur scène ponctuellement, après avoir expliqué quelques raisons de l’éloignement des membres du groupe ces dernières années. C’est sûrement à ce moment là que l’idée de repartir est venue, avec ce coté grisant, nostalgique mais tellement jouissif de se produire dans un environnement connu, chaleureux, familiale.

 

 

Mais malgré tout, « May The Lord Watch » est dans la continuité de « Leftback », c’est à dire sans la présence de 9th Wonder. On se souvient que l’opus de 2010 était aussi celui qui avait mis fin au groupe. Déjà, malgré une implication plus qu’honnête du producteur Khrysis, ça sentait déjà fortement le sapin. On se demandait déjà à l’époque si Little Brother était encore Little Brother sans la « 9ème merveille du monde ». Toujours est-il qu’on ne changera pas l’histoire. C’est bien Khrysis et d’autres (Black Milk, Focus, Nottz, King Michael Coy et Blaaq Gold) qui reprennent les manettes et les comparer à leur illustre prédécesseur est une erreur absolue. On fera avec et franchement, ils ont bien fait le taf. De leur coté, Phonte et Big Pooh n’étaient pas restés sans rien faire depuis 2010 mais force est de constater qu’ils ne sont meilleurs que mis l’un à coté de l’autre.

Si certains morceaux sonnent un peu trop Foreign Exchange, c’est à dire exagérément mélodique, on en retrouve des savoureux et sans fioritures comme « Everything », « Black Magic (Make It Better) », « All In Day » ou « Work Through Me ».

Mais résolument, l’ensemble du disque est cohérent et ne sonne pas nostalgique comme beaucoup auraient voulu que ce soit. On ne peut pas dire non plus que le son est révolutionnaire. Ce n’est ni voulu ni recherché. Mais il s’inscrit dans quelque chose de plus grand, la préservation et la continuité d’une culture musicale rap issue de Caroline du Nord. Et finalement, 9 ans à ne pas écouter du Little Brother tous les jours est quelque chose de salvateur puisque les oreilles, débarrassé des parasites du passé, sont prêtes à (ré)écouter une formule en duo à qui on n’avait pas donné ses chances en 2010.

 

 

 

L’album « May The Lord Watch » est disponible sur l’ensemble des plateformes dont Apple Music.

 

 

TRACKLISTING :

01. The Feel
02. A Word from the President
03. Everything
04. Right On Time
05. Black Magic (Make It Better)
06. Life After Blackface
07. Goodmorning Sunshine
08. Dyana Changed My Life
09. What I Came For
10. Inside The Producer’s Studio
11. Sittin Alone
12. Picture This
13. N****s Hollering
14. All In A Day
15. Work Through Me

Imagine Nation Music / For Members Only / Empire – Août 2019