POUR UN « GARÇON PERDU », YBN CORDAE A SU SUSCITER L’INTÉRÊT DE TOUS ET TRANSFORMER AVEC CE PREMIER ALBUM.

 

 

Il avait commencé à rapper à l’âge de 17 ans, c’est à dire il y a à peine 4 ans de cela. Et malgré qu’il fasse partie des derniers wagons de la génération des millenials, le jeune homme s’est toujours inspiré des figures du rap, de Jay Z à Nas en passant par Big L ou encore Talib Kweli. Ce qui ne l’a pas empêché de rejoindre le crew des Young Boss N*ggaz, ce (très) jeune collectif passionné de rap et jeux vidéo dont les membres sont disséminés un peu partout aux États-Unis par la voie magique des réseaux numériques. Celui qui se faisait appeler Entendre est alors devenu YBN Cordae.

Rapidement, le natif de Caroline du Nord est vite sorti du lot, même devant les membres fondateurs que sont YBN Nahmir et YBN Almighty. Peut-être parce qu’il était un peu plus âgé et surtout parce qu’il était tout bonnement plus intelligent avec de la suite dans les idées. Évidemment, il n’aurait rien pu faire sans l’aura grandissante du collectif grâce notamment au titre « Rubbin Off The Paint » de Nehmir et à « YBN : The Mixtape » l’année dernière. Fort de cette aura et d’une expérience enrichie, le voilà qui entreprend une percée en solo dès le début d’année avec des premiers titres clipés. Le premier d’entre eux « Locationships » (qui ne figure pas sur « The Lost Boy ») était déjà une preuve de simplicité chez lui en décrivant l’état d’esprit d’un gamin sortant de l’adolescence. La machine était lancée pour ainsi dire.

 

 

Très vite, YBN Cordae est repéré par à la fois des médias influents et des artistes prestigieux comme Dr Dre, avec qui il s’affiche en photo, tous en constante recherche de la pépite, du futur roi du game. Un tapis rouge qui se déroule aux pieds du jeune rappeur et qui fait rapidement de lui l’artiste à suivre en 2019. Ce genre de parcours était notamment arrivé à des Anderson .Paak ou autres Lion Babe. On ne sait pas trop si ce sont ses choix ou le travail de son puissant label Universal mais un équilibre a été trouvé entre la phase récupération d’une perle du rap et construction d’une carrière. Car les choses ont été faites correctement et tranquillement à une époque où tout doit aller trop vite. Des singles partagés à bon escient, des médias qui s’emballent progressivement et des faits d’arme comme « Old N*ggas », sa réponse au « 1985 » de J Cole pour défendre les rappeurs de sa génération critiqués par le boss de Dreamville (mai 2018), avaient fini de construire une très belle réputation. En France, il avait même été introduit dans notre pays par Orelsan sur le morceau « Tout Ce Que Je Sais » (sur l’épilogue de « La Fête Est Finie ») et aussi sur la scène de l’Accorhotels Arena en mars 2018 (on note également son passage en showcase à Paris il y a quelques jours histoire de prendre la température pour un futur concert en France). Non, bien que né sur Internet, YBN Cordae est vraiment le fruit d’un travail de longue haleine.

 

 

Alors que dire de « The Lost Boy » maintenant qu’il est arrivé ? Et bien qu’il tient vraiment toutes ses promesses. YBN Cordae y dépose toutes ses qualités qu’on lui connaissait presque déjà : de la simplicité, de la maturité, de l’humour, de l’émotion, de la pudeur et un style et une posture intergénérationnelle qui lui permettra de plaire au plus grand nombre. Ses choix en featurings et en production sont judicieux. Coté invités : Anderson .Paak (avec qui il s’est produit chez Jimmy Fallon la veille de la sortie de l’album), Chance The Rapper (aussi futur grand qui a aussi une actu avec un nouvel album), Meek Mill (protégé de Jay Z), Pusha T et Ty Dolla $ign en guise de grands frères. Pour ce qui est de la prod, on retrouve le néerlandais Kid Culture un peu partout et surprise… J Cole sur « RNP », le même J Cole auquel Cordae répondait il y a un an. On note enfin l’absence de membres des Young Boss N*ggaz sur le disque. Cette absence de « retour d’ascenseur » est peut-être un détail dont nous verrons l’impact dans peu de temps.

 

 

En tout cas, aussi bon qu’il soit, « The Lost Boy » ne semble être qu’une étape dans une carrière toute tracée. On sent que beaucoup d’autres artistes tapent à la porte de YBN Cordae. Et s’il garde l’intelligence dont il a fait preuve jusque là, tout devrait très bien se passer pour lui.

Et pour ce qui est de son prochain passage en France, les paris sont ouverts sur la taille de la salle où il va se produire d’emblée.

 

 

« The Lost Boy » est sur l’ensemble des plateformes de streaming.

 

 

TRACKLISTING :

01. Wintertime
02. Have Mercy
03. Sweet Lawd (skit)
04. Bad Idea (feat. Chance The Rapper)
05. Thanksgiving
06. RNP (feat. Anderson .Paak)
07. Broke As F**k
08. Thousand Words
09. Way Back Home (feat. Ty Dolla $ign)
10. Grandma’s House (skit)
11. Been Around
12. Nightmares Are Real (feat. Pusha T)
13. Family Matters (feat. Arin Ray)
14. We Gon Make It (feat. Meek Mill)
15. Lost & Found

Atlantic Recording – Juillet 2019