J COLE A ÉTÉ L’INITIATEUR D’UN DISQUE QUI POURRAIT DEVENIR LA RÉFÉRENCE DE TOUTE UNE GÉNÉRATION.

 

 

En janvier, J Cole avait publié sous forme de teasing une sorte de Golden Ticket invitant des artistes de la famille Dreamville à le rejoindre aux sessions d’enregistrement du projet « Revenge of the Dreamers III », 3ème volume des compilations vitrine de son label. En gros, c’est le commissaire Gordon qui activait le projecteur pour appeler Batman et la League des Justiciers.

En réalité, ces fameuses sessions ont eu lieu du 6 au 16 janvier 2019 du coté d’Atlanta au Tree Sounds Studios. Créneau de 10 jours qui semblait convenir au calendrier de chacun. Mais J Cole n’imaginait peut-être pas que de la quinzaine de soldats du label se transformerait en véritable armée mexicaine composée de près de 100 artistes venus mettre leur grain de sel. Le résultat s’est voulu pourtant fluide et riche d’après les dires de certains des participants. C’est en cela que « Revenge of the Dreamers III » est différent de ses prédécesseurs. Ce n’est plus une compilation de titres mis bout à bout à distance mais un véritable projet issu d’une énergie commune et d’efforts simultanés. De ce travail en a d’ailleurs résulté un documentaire.

 

 

Dreamville a pris une belle envergure depuis son lancement officiel en 2014. Évidemment, son affiliation au géant Interscope lui avait procuré un statut à part mais encore fallait-il confirmer. Basé sur les réputations de J Cole et Omen, le label avait frappé fort plus récemment en signant des mecs comme Earthgang, tout en conservant ses valeurs sures comme Bas. De son coté, J Cole avançait tranquillement et ne cessait de mettre en avant ses valeurs dans le rap, fustigeant régulièrement certains jeunes artistes.

5 ans après, il n’est plus à la tête d’une maison de disques, il est peut-être à la tête d’une génération de futurs grands du milieu qui raconteront dans 20 ans le tournant historique que Dreamville a fait faire au rap game en ce vendredi 5 juillet 2019. La même chose que nous avons pu dire d’un Bad Boy Records, d’un Def Jam ou encore d’un Aftermath. J Cole est véritablement ce type de personne qui fédère autour de lui et qu’on appellera peut-être un jour « The G.O.A.T. ». Bref, on n’en pas encore là mais réunir autant d’esprits et de bras en si peu de temps relève du tour de force. Parmi les invités, on relève même la présence de joueurs NBA et aussi de Kendrick Lamar qui n’est pas crédité officiellement « Under The Sun ».

 

 

« Revenge of the Dreamers III » s’affiche comme le disque de référence du bon rap moderne. Avec 142 morceaux sortis des 10 jours d’enregistrement, la sélection des 18 retenus n’a pas dû être facile mais sans nul doute réfléchie. Elle est résolument au service du rap car comme l’a déclaré J Cole sur Twitter au moment de les publier : « Cet album représente la communauté et l’artiste inouï et méconnu qui se bat et qui se saigne pour se faire entendre. Il y aura quelqu’un dont vous n’avez jamais entendu parler dans cet album. Porter leur attention et soutenez-les s’ils résonnent en vous ».

C’est certain, il y aura un avant et un après « Revenge of the Dreamers III ». Et quand il faudra faire le bilan de 2019 dans moins de 5 mois, les noms de J Cole et Dreamville seront systématiquement cités.

 

« Revenge of the Dreamers III » est bien-sûr disponible sur toutes les plateformes de streaming.

 

 

TRACKLISTING :

01. Under The Sun (feat. J Cole, Lute & DaBaby)
02. Down Bad (feat. JID, Bas, J Cole, Earthgang, Young Nudy)
03. Lambotruck (feat. Cozz, Reason & Childish Major)
04. Swivel (feat. Earthgang) – tiré du prochain album « Mirrorland »
05. Oh Wow…Swerve (feat. J Cole, Zoink Gang, Key! & Maxo Cream)
06. Don’t Hit Me Right Now (feat. Bas, Cozz, Yung Baby Tate, Guapdad 4000 & Buddy)
07. Wells Fargo (feat JID, Earthgang, Buddy & Guapdad 4000)
08. Sleep Deprived (feat. Lute, Omen, Mez & DaVionne)
09. Self Love (feat. Ari Lennox, Bas & Baby Rose)
10. Ladies, Ladies, Ladies (feat. JID & T.I.)
11. Costa Rica (feat. Bas, JID, Guadpad 4000, Reese Laflare, Jace, Mez)
12. 1993 (feat. J Cole, JID, Cozz, Earthgang, Smino & Buddy)
13. Rembrandt… Run It Back (feat. JID, J Cole & Vince Staples)
14. Sunset (feat. J Cole & Yung Nudy)
15. Got Me (feat. Ari Lennox, Omen, Ty Dolla $ign & Dreezy)
16. Middle Child
17. PTSD (feat. Omen, Mereba, Deante’ Hitchcock & St. Beauty)
18. Sacrifices (feat. Earthgang, J Cole, Smino & Saba)

Dreamville – Juillet 2019