PLUS QUE JAMAIS, « THE SUN » EST LE FRUIT DES NOMBREUX VOYAGES DE RAASHAN AHMAD.

 

 

Il est loin le temps des Crown City Rockers avec qui Raashan Ahmad avait célébré le hip hop des 90s (on se lassera jamais du fabuleux « B-Boy »). Le rappeur a toujours eu la bougeotte, même dans son propre pays dans un premier temps. Nous l’avions découvert il y a presque 10 ans quand ses premiers pas l’ont vu débarquer du coté de Nantes pour travailler avec Moar, co-fondateur de Trad Vibe Records. Par la suite, Ahmad est régulièrement revenu en France pour de multiples collaborations et en avait profité, succès d’estime en poche, pour élargir ses visites à plusieurs pays d’Europe (et du monde par la suite), rencontrant de plus en plus de monde et nouant des affinités de part sa personnalité attachante et son acclimatation, bref son talent.

Pour décrire son nouvel album « The Sun », Raashan Ahmad fait une analogie entre le rappeur et le tapissier. Quelques soient les techniques utilisées, la tapisserie rendra compte du contexte dans laquelle elle aura été crée. De plus, l’aspect immuable de l’œuvre accomplie sera inscrite dans ce processus de rendu de la culture qu’elle représente et de son histoire à travers le temps. Ahmad veut en faire de même avec la musique, l’immortaliser dans des instants présents pour éviter de perdre la mémoire et l’intérêt qui sont des notions assez facilement effaçables de nos jours avec la révolution numérique.

Cela fait un moment que le rappeur originaire du New Jersey a quitté les bancs du rap « traditionnel ». Il est devenu un véritable globetrotteur du rap, de la musique dans son sens le plus large. Bien-sûr, son flow sera toujours celui du hip hop mais il s’est adapté à ses rencontres et ses envies. Il a peu à peu orienter ses textes de MC vers ceux d’un poète conscient de tout ce qui l’entoure. Sa musique rend plus de comptes à la diversité culturelle qu’à celle de la culture de la rue.

Quand il bosse avec son amie Keren Ann sur « The Day The Sun Came », cela sonnera plutôt pop. Quand il rencontre le sénégalais Rhapsod, cela donnera du jazz africain sur « Body Heat ». Avec le groupe californien Object Heavy, il va chercher de la soul et du blues sur « Breathe ». Et puis il garde sur certains morceaux comme « Wonderful Fantastic » ou « Pain Away » l’énergie et un positivisme qu’on lui connait.

De ses voyages, Raashan Ahmad en a pressé une belle pulpe. Quelque chose qui ne peut qu’être transmis et partagé pour ceux qui aiment la musique tout simplement.

 

 

Retrouvez l’album « The Sun » sur le Bandcamp de Raashan Ahmad.

 

 

TRACKLISTING :

01. No
02. Body Heat (feat. Rhapsod)
03. I Got Life
04. The Day The Sun Came (feat. Keren Ann)
05. Wonderful Fantastic (feat. Johnny Woods)
06. Pain Away
07. Breath (feat. Object Heavy)
08. Sea (feat. T.I.E.)

Mai 2019