ON ATTENDAIT CE PREMIER JET DE ELAQUENT AU SEIN DU LABEL MELLO MUSIC GROUP. ET NOUS NE SOMMES PAS DÉÇUS DE « BLESSING IN DISGUISE ». SURTOUT QUAND LA THÉMATIQUE TOURNE AUTOUR DE LA RÉSILIENCE.

 

Les beatmakers sont comme ça. Où qu’ils aillent, il est rare qu’ils n’embarquent pas avec eux le minimum requis pour de la production. C’est facile en vérité si on a un ordinateur sur soi. C’était pourtant un peu différent pour Elaquent qui s’était octroyé des vacances en Jamaïque, les premières qu’il ai eu depuis sa tendre enfance. Bien sur, le producteur canadien voyage souvent pour se produire mais là il s’agissait de vrais congés. Malgré cela, il avait l’intention de bosser sur du son quand même. Loin d’être un autiste avec les yeux rivés sur l’écran, il semblerait qu’il ait été influencé par son environnement. Une beauté des paysages, la quiétude des lieux par moment, la richesse des personnes et des cultures l’ont sûrement poussé à prendre du recul. Assez pour modifier un peu le son qu’il avait voulu sortir de ce voyage.

Tout cela a donné lieu à « Blessing In Disguise » qui est en globalité un album sur la résilience et un regard sur les points positifs de l’adversité. Et Elaquent est peut-être bien placé pour en parler en tant que beatmaker dont la somme des productions ne rencontre jamais la récompense espérée ou timidement attendue. Des millions d’artistes autodidactes pour la plupart qui produisent des milliards de sons dont la vie est souvent courte car invisible.

Cet analyse fait de la musique de Elaquent quelque chose de profondément humain malgré l’utilisation de machine pour l’exprimer. Ce n’est par pour autant qu’à (seulement) 30 ans, il se laisse aller. Lui qui fait du son depuis l’âge de 13 ans et essaye d’en vivre depuis l’âge de 20, fait figure de vieux loup de mer. Le producteur a toujours fait des échecs et des obstacles une force. Même si certains de ses thèmes et titres de morceaux sonnent quelque peu ironiques, c’est bien de persévérance dont il s’agit. Et quand on a compris cela, l’espérance et l’envie deviennent une quête. Une façon de dire que ce n’est pas l’arrivée qui compte mais le voyage.

Ce qui ne te tue pas te rend plus fort. C’est sûrement le message que Elaquent a souhaité faire passer à tous les jeunes beatmakers de la planète. C’est d’ailleurs ce qu’a dû comprendre le label Mello Music Group en le signant pour cet album.

 

« Blessing In Disguise » est disponible sur sur le Bandcamp de Elaquent.

 

 

« BLESSING IN DISGUISE » DE ELAQUENT : CE QUI NE TE TUE PAS TE REND PLUS FORT

TRACKLISTING

01. Sunrays (intro)
02. Flyyaway
03. Bury The Past
04. Copacabana
05. Trapdoor
06. Valhalla
07. No Hard Feelings (feat. Blue November)
08. Onigiri
09. Needs Vs Wants
10. Princess
11. Moment of Weakness (feat. Seb Zillner)
12. Moodswings
13. Airplane Mode
14. Still Snoozing (feat. Croup)
15. Vices (bonus)

Mello Music Group – Février 2019

 

 

« BLESSING IN DISGUISE » DE ELAQUENT : CE QUI NE TE TUE PAS TE REND PLUS FORT

« BLESSING IN DISGUISE » DE ELAQUENT : CE QUI NE TE TUE PAS TE REND PLUS FORT « BLESSING IN DISGUISE » DE ELAQUENT : CE QUI NE TE TUE PAS TE REND PLUS FORT « BLESSING IN DISGUISE » DE ELAQUENT : CE QUI NE TE TUE PAS TE REND PLUS FORT « BLESSING IN DISGUISE » DE ELAQUENT : CE QUI NE TE TUE PAS TE REND PLUS FORT

« BLESSING IN DISGUISE » DE ELAQUENT : CE QUI NE TE TUE PAS TE REND PLUS FORT

 

 

Share This