Véritable enfant de la cote-est des États-Unis car né à Lawrence au nord de Boston, Daniel Carillo n’est plus un débutant. Lui à qui DJ Premier avait prédit une carrière dorée et que des mecs comme Statik Selektah ont choisi comme ami et partenaire à de multiples reprises, se doit de confirmer à chaque nouvelle sortie.

Bien sûr, on ne lui demandera jamais de sortir des flamboyances (sinon il l’aurait déjà fait) mais le rappeur et producteur a la responsabilité de nous délivrer des titres propres. A sa décharge, le rap de l’est est assez identifiable, souvent prédictible avec ses boucles interminables, niveau sonorités et il faut être très fort pour se démarquer. Termanology lui est un bosseur et ne trouve son salut que dans la répétition des efforts comme n’importe quel athlète de haut niveau. « Bad Decisions » sera dans la lignée de ce qu’il a toujours fait depuis « Politics As Usual » à ces débuts il y a 10 ans. C’est quand même plus qu’un album correct car il contient des instrumentations à la fois rugueuses mais parfois élégantes.

Mais il contient également les présences de bons guests. C’est un peu la force de Termanology qui s’est fait des potes un peu partout depuis son intronisation par les plus grands. Il y a les stars que sont Raekwon (« Passport Kingz ») et Smif ‘N’ Wessun (« Kaleidoscope »). Il y a aussi des gros couteaux comme Conway (« Termanator & The Machine ») et les seconds couteaux que sont le « blanco » Millyz (« Blac Chyna »), le fan de Nas ANoyd (« No Competition »), le pote de Westside Gunn Benny (« Bag It Up ») et le protégé de DJ Drama Willie The Kid accompagné d’un autre poulain de Statik Selektah CrimeApple (« Cognac Colada »). La liste est imposante et assez équilibrée niveau générations.

 

 

Et contre toute attente, les meilleurs morceaux ne sont pas ceux qu’on croit. Durant le teasing, Termanology avait tenu à sortir l’artillerie lourde avec Raekwon (un de ses héros de son adolescence) et Conway, peut-être par simple égo. Pas le plus mauvais des rappeurs, il a l’air à l’aise sur le très « Jazzmatazzien » « Crack Kills » sur lequel la voix de Notorious BIG se fait entendre. Idem sur « Are You Sure ? » qui est dans la lignée d’un DJ Premier et où Carillo est également seul au micro. Encore heureux qu’il se garde les bonnes prods.

« Bad Decisions » est donc un album plus qu’honnête. Le travail de Termanology est franc et sérieux. Il lui manque peut-être un tube ou juste un titre qui sort vraiment du lot. Mais on ne vas pas fustiger un artiste qui fait du beau boulot et qu’on apprécie malgré tout.

 

L’album est disponible sur les plateformes habituelles.

 

 

« BAD DECISIONS » : TERMANOLOGY DANS LA CONTINUITÉ

TRACKLISTING :

01. Take ‘Em Back
02. Crack Kills
03. Guess Again
04. Passport Kingz (feat. Raekwon)
05. Termanator & The Machine (feat. Conway)
06. Blac Chyna (feat. Millyz)
07. No Competition (feat. Anoyd)
08. Are You Sure ?
09. Kaleidoscope (feat. Smif ‘N’ Wessun)
10. Vegas
11. Bag It Up (feat. Benny)
12. Cognac Colada (feat. Willie The Kid & CrimeApple)
13. 100 Jewelz, Pt 3
14. Lonely At The Top

ST. Records – Août 2018

 

 

Share This