Il avait annoncé dès le début du teasing que son nouvel album allait avoir la couleur rouge sang. « See Red » est donc disponible aujourd’hui (vendredi 2 mars) et Aaron Cohen s’apprête à nous le présenter sur scène à travers quelques dates en France dès la semaine prochaine (à La Place à Paris le 8 mars). Depuis deux ans, le rappeur de Seattle qui vit aujourd’hui à New-York, a trouvé en France un écho bienveillant. C’est sans doute pour cela qu’il déboule dans notre pays pour ses concerts à peine quelques jours après la sortie de son nouveau disque.

 

« SEE RED » : LE RAP ÉCARLATE DE AARON COHEN

 

Habitué à nous faire entrer dans les parcours sinueux de son esprit, Aaron Cohen passe un palier en ajoutant une sorte de « violence » supplémentaire, par les mots avant tout, mais aussi dans l’imagerie du projet. Ce fût flagrant dans le clip éponyme (publié en novembre) dans lequel il n’hésitait pas à buter ses alter-égos, représentant chacun une tare, proche des péchés capitaux de notre époque et qu’il ne pouvait plus supporter. Cohen finissait d’ailleurs par retourner le flingue contre lui. Pour cette introduction, il avait choisi un morceau qui était dans le ton et coté message, il avait commencé par balayer devant sa porte, lui qui fait partie intégrante du « rap game » finalement.

 

 

Comment expliquer se regain de hargne ? Comme il le dit lui-même à propos de « See Red », il s’est tellement investit dans ce projet qu’il est bien nécessaire que cela sorte avec rudesse à un moment donné. D’autant plus qu’il y a tellement de sujets à traiter au sein même du milieu du hip hop. Monde, à l’image de tous les autres, qui est peuplé d’arrivistes et de mythomanes. En tout cas, on pourrait croire qu’il aime évoluer dans le temps sous tension permanente. Dans le tracklisting de l’album, on retrouve en effet des titres qui étaient parus bien avant de connaitre le nom du disque en novembre. par exemple, « Queen$ » date de mars 2017 et « D.E.N.Y » du mois suivant. Si jamais Aaron Cohen a choisi de les inclure au dernier moment, ces tracks avaient en tout cas la véhémence nécessaire pour se fondre avec le reste.

 

 

Exception à la règle, « 24 », aussi publié avant l’heure (juin 2017), était un hommage à Ken Griffith Jr, ancien joueur de baseball pour l’équipe de Seattle (la ville natale de Cohen) et dont le numéro de maillot était… le 24. L’ambiance musicale y est d’ailleurs plus soft.

 

 

Mais rassurez-vous, tout n’est pas que furie sur « See Red ». Aaron Cohen reste impactant avec ses textes mais n’en oublie pas de naviguer avec une certaine aisance dans plusieurs styles, du boom bap à la trap principalement. Les plus âgés d’entre vous pourraient apprécier tout particulièrement le traité 90s de morceaux comme « Personal Space » ou « City Lights ».

De l’autre coté de la rive, il sait aussi se mettre en apesanteur avec « Sodom And Gommorah » ou encore faire dans l’épuré avec « ESPY » dont la rythmique a été comparée au « Start From The Bottom » de Drake.

 

 

Coté entourage, on sait que les invités sont surtout les producteurs qui abreuvent de beats le rappeur. Parmi eux, Kemal, son acolyte de longue date, en a produit la bonne moitié. L’autre moitié a été confiée à Calev, Brakebill, DJ Hoppa (collaborateur de Gavlyn) et Cmplx. Pour les featurings, on remarque aussi l’apparition de GODBODYWATI sur pas moins de trois titres. Le style bien underground du rappeur de Brooklyn semble convenir à celui de Cohen. De là à ce qu’ils nous annoncent tous les deux un projet commun, il n’y a qu’un pas. En attendant, « Everything Thorough », « Rearview Mirror » et « Hit You » (dernier clip en date) sont bien relevés.

 

 

Quand Aaron Cohen nous dit qu’il a tout mis dans ce projet, on le croit volontiers tant l’intensité de l’ensemble est flagrante. Et on doit dire que ce nouvel album nous semble être son plus accompli jusque là. Et ce, jusqu’au prochain.

 

L’album « See Red » est disponible sur l’ensemble des plateformes de streaming et de téléchargement légal.

 

 

« SEE RED » : LE RAP ÉCARLATE DE AARON COHEN

TRACKLISTING :

01. Queen$
02. Everything Thorough (feat. Godbodywati)
03. DENY (feat. Bodega Bamz)
04. Personal Space
05. ESPY
06. Hit You (feat. Godbodywati)
07. Bloodshot (feat. Jarren Benton)
08. See Red
09. Sodom And Gomorrah
10. 24
11. City Lights
12. Rearview Mirror (feat. Godbodywati)

Aaron Cohen Music LLC / Modulor – Mars 2018

 

Retrouvez Aaron Cohen pour plusieurs concerts en France. Toutes les infos dans notre agenda.

 

« SEE RED » : LE RAP ÉCARLATE DE AARON COHEN

 

 

Share This