Sorti il y a maintenant deux semaines, « Frigo Américain » est le dernier clip en date extrait de l’excellent EP « La Vie Augmente Vol. 1 » du MC bruxellois Isha. Si vous suivez depuis longtemps le rap du plat pays dans lequel je réside, vous avez sûrement déjà entendu la voix et le flow si particulier d’Isha, mais sous un autre nom : Psmaker.

 

 

En effet, il s’agit ici d’un MC qui roule sa bosse depuis le début des années 2000, qui après de nombreux freestyles et un album en 2008 (« Vas-y Chante »), a pris une longue pause avant de revenir en 2016 avec le superbe morceau « Passage à Niveau » annonçant le EP précité.

 

 

La première fois que j’ai entendu Isha, c’était un matin, réveillé en fanfare par le colocataire de ma douce copine qui a pour habitude de prendre sa douche en écoutant du rap à fond. Je me suis dit qu’il y avait bien pire comme réveil (un huissier qui sonne à votre porte par exemple), j’ai donc suivi les sorties suivantes d’une oreille. J’aimais bien, mais il faut croire que dans le flot de musique qui se déverse chaque jour, je l’avais un peu perdu d’ouïe.

C’est alors que sort « Frigo américain », un morceau de 2 minutes et 30 secondes qui rend hommage à un appareil électro ménager… Mais évidemment, c’est bien plus que ça ! « C’est une histoire de pauvre, d’amour et d’eau fraiche » comme le dit son auteur dans le texte. Et c’est clairement ça qui m’a plu. Sur une superbe instru du désormais bien connu JeanJass, Isha nous explique qu’il s’en branle des bijoux et bolides, que tout ce qui lui importe c’est d’avoir ce putain de frigo américain qui l’a tant fait rêver depuis sa découverte chez la mère de Martin. J’étais conquis ! Et franchement, qui n’a jamais rêvé d’avoir un frigo américain (à part ceux qui sont né avec un dans la cuisine) ?

Bien sûr, je m’en voulais un peu de n’avoir jusqu’alors que survolé « La vie augmente vol.1 », j’ai donc décidé de lui donner une vraie chance et force est d’avouer qu’à part « Oh Putain » qui me plait moins car un peu trop gimmick et générique à mon goût, le reste des titres a enfoncé le clou. Grâce à des instrus variées d’entre autres Veence Hanao, JeanJass, Simon Dusausoy ou encore BBL, l’album est un savant mélange, homogène et naturel, entre des influences actuelles et le rap des 90’s, entre le son du sud des États-Unis et la grande époque du Queensbridge (surtout pour le flow d’Isha).

En ce qui concerne l’écriture, c’est du haut niveau. Je ne fais pas partie des « connards qui le prennent pour un mec branché » mais ses textes sont sensés. Et ça c’est parce qu’il parle de lui, de ses envies, d’amour (surtout charnel, mais ça compte, « 3h37 ») de sa vie, avec un vocabulaire, des expressions et une diction qui n’appartiennent qu’à lui.

Actuellement, Isha travaille sur le volume 2, et personnellement, j’ai hâte d’entendre la suite et j’espère qu’après cet article vous aurez hâte d’écouter le volume 1 ! Pas parce que j’ai acquis des parts dans l’entreprise Isha, mais parce que ceci est mon premier article et que j’espère tout simplement bien transmettre ma passion pour le rap et la musique en général.

 

L’album « La Vie Augmente Volume 1 » est toujours disponible.

 

 

ISHA : LE RAP AUGMENTE

TRACKLISTING :

01. La Vie Augmente
02. Yipiya
03. Oh Putain (avec l’accent du sud)
04. Soab
05. Le Salon de l’Auto (feat. JeanJass)
06. Tony Hawk
07. Colette
08. 3h37
09. L’augmentation, Pt.1
10. Frigo Américain

Zone 51 / A.R.E. Music – Avril 2017

 

 

Share This