Avec son passé réussi dans la drum & bass made in UK (il est né à Londres), Youthstar a passé la première partie de sa carrière dans un milieu underground dont la musique est basée sur la vitesse et l’énergie. Irrémédiablement, son flow de MC endosse les mêmes caractéristiques.

Youthstar est depuis toujours un électron libre, n’offrant ses services qu’au gré du vent et de ses envies. Une fois posé à Bordeaux il y a quelques années, ses compagnons de route furent nombreux comme Elisa Do Brasil pendant des années, Dirtyphonics ou encore Camo & Krooked. C’est avec ce dernier groupe que le rappeur va élaborer cette notion de « MC attitré », celui qui s’expose aux avant-postes (surtout) sur scène un temps. La voix et le bras armé, ponctuellement ou pas, de groupes portés sur l’instrumental.

Et c’est tout naturellement qu’on en vient à parler des Chinese Man, les beatmakers marseillais qui sont en ce moment en tournée pour leur dernier album « Shikantaza ». On peut dire que c’est avec que eux que Youthstar a duré le plus et tourne systématiquement depuis deux ans. C’est vrai que depuis longtemps, on a entendu parlé du Bordelais aux quatre coins de la galaxie des chinois (et même au delà). Son nom est cité en permanence et ses collaborations sont légions.

Alors, fort d’un tel pédigrée et après tant d’années de loyaux services, on accueille avec plaisir sa première réalisation solo : « SA.MOD Hot Sauce » qui bénéficie d’un large soutien des gens qu’il a lui-même soutenu longtemps.

 

YOUTHSTAR : ENFIN EN SOLO AVEC l’EP « SA.MOD HOT SAUCE »

 

Guerrier du micro avant-tout, Youthstar s’est tourné vers un autre Bordelais pour la production. C’est donc Senbeï qui s’est occupé de la mise en musique de l’EP. Le très prolifique beatmaker est sur tous les fronts avec son groupe Smokey Joe & The Kid et son label Banzaï Lab. Il s’amuse aussi à nous partager des vidéos démos diverses et nous offre des compilations gratuites. C’est dans cette tradition de générosité et d’adaptation qu’il a su offrir un matelas musical adapté à chaque invité. De son coté, Youthstar s’occupe du flow et s’est voulu plus léger et second degré dans l’écriture.

L’adaptation du duo est flagrant sur le morceau « Nanana » qui reprend les codes electro-swing et soul des invités de Deluxe (Senbeï s’est sûrement appuyé sur les instruments du groupe). L’ensemble est pétillant et fera sûrement danser cet été. A l’image de la formation fantasque d’Aix en Provence.

 

En parlant de danser, ça sera aussi le cas avec « Middle Finger » où lui et Taïwan MC, lui aussi maître du micro pour les Chinese Man, se livrent à une belle joute verbale sur un beat boom bap épique.

 

Avec « Cocky Banter », on revient à une production façon J Dilla pour accueillir les gars de A State Of Mind. On ne sait pas si Fade et Senbeï ont collaboré ensemble au beatmaking mais si c’est le cas, c’est réussi.

 

On reste dans le boom bap avec d’autres spécialistes du genre que sont Chill Bump qui ont rejoint Youthstar sur « Boogie Men ». A noter également la participation de l’anglais Illaman qui rappelle les origines garage et grime du Bordelais d’adoption.

 

« Vocabularious » fût le premier extrait révélé et cela avait démarré très fort avec l’invité Big Red. Pas étonnant que le membre de Raggasonic soit autant apprécié de Youthstar tant ils partagent ensemble un goût pour les aventures hybrides et l’éclectisme. Ici, l’exercice de style est total et les deux protagonistes s’en donnent à cœur joie avec leur flow ultra haut débit.

 

Et pour finir, « Night Terrors » clôture l’EP et constitue le seul titre que Youthstar s’offre en solo. Et tout seul, l’artiste nous plonge dans des profondeurs grime assez obscures. Loin de la « légèreté » proclamée dans l’ensemble du disque. On ne se refait pas.

 

« SA.MOD Hot Sauce » a beau être un EP, voir un disque signé par Youthstar est un événement. Lui qui a toujours fait partie de notre paysage musical sans jamais porté à bout de bras un projet seul. L’EP vient compléter un CV hallucinant et on est certain que cela continuera encore un moment.

 

L’EP « SA.MOD Hot Sauce » est disponible sur la plupart des plateformes légales.

 

YOUTHSTAR : ENFIN EN SOLO AVEC l’EP « SA.MOD HOT SAUCE »

TRACKLISTING :

01. Cocky Banter (feat. ASM)
02. Boogie Men (feat. Chill Bump & Illaman)
03. Middle Finger (feat. Taïwan MC)
04. Nanana (feat. Deluxe)
05. Vocabularious (feat. Big Red)
06. Night Terrors

Chinese Man Records – Juin 2017

 

 

Share This