Il se passe beaucoup de choses dans la vie d’un groupe, surtout en quatre ans. Quatre ans, c’est se qui sépare « Meian » de Erzatz du précédent album « Cruel Summer ». Quatre ans, c’est aussi ce qui a fallu au groupe de muter.

Tout d’abord au niveau de la formation puisque seuls Céline Frezza et Takeshi Yoshimura restent aux commandes (versus une formation de quatre éléments auparavant). Ce « recentrage » structurel a aussi pour effet de modifier le nom en rajoutant le « e » pour devenir « Erzatz » (R;Zatz précédemment). Et puis surtout,la musicienne, productrice et ingé son des studios Jarring Effects à Lyon, et le guitariste Japonais se sont chargés d’aller creuser encore plus loin dans les profondeurs de l’abstract avec toujours une poésie pleine de finesse.

Sauf que cette fois-ci, du fond crépusculaire resurgissent des notes de lumière douce matérialisées par une guitare omniprésente, donnant un coté folk assumé et qui s’ajoute à tout le reste. Plusieurs morceaux de l’album contiennent d’ailleurs deux temps. Le premier donne libre court à de la pure production abstract. Le second est plus organique avec cette guitare justement. A noter que Frezza, qui a rajouté le chant à ses activités, s’est fait aidé à la production et aux arrangements par une vieille connaissance en la personne de Akufen de High-Tone.

 

 

Et si aujourd’hui, la musique de Erzatz est tout particulièrement portée à nos oreilles, c’est que le duo y a encore ajouté l’élément hip hop. En effet, le flow du rap peut tout à fait venir recouvrir la poésie du projet. C’est en effet le cas sur « Don’t Make Me Hide » qui bénéficie de la participation de M. Sayyid de Antipop Consortium.

Pour tout le reste, on assiste à une sorte de carnet de voyage qui aurait fait escale au Japon un temps. Les références aux pays levant sont assez manifestes, surtout dans les clips.

 

 

La musique de Erzatz est donc au carrefour des styles et de la pensée. Dans un monde où les chemins sont parallèles, le groupe a décidé de voyager entre les lignes et ne jamais rejoindre la route.

 

L’album « Meian » est disponible sur le site de Jarring Effects.

 

ERZATZ : MEIAN

TRACKLISTING :

01. Along
02. Don’t Make Me Hide
03. A Day
04. Blow My Dream
05. Life Is Going On
06. Yougure
07. 10 Mois
08. Don’t Refrain
09. Hakki
10. Not My Goal
11. Matsuri

Jarring Effects – Février 2017

 

 

Share This