Déjà le 6ème volume des compilations Nowadays Records qui ont pour but de rassembler tout l’univers du label Parisien à travers les futurs productions, les nouvelles signatures mais aussi les artistes qui ont marqué l’année en cours. Rythmé par les saisons, c’est la version automnale qui vient de paraitre avec 10 nouveaux tracks originaux.

La tracklist commence avec une surprise : la première collaboration de Douchka avec un rappeur. Avec son EP « Together » sorti en début d’année, le jeune producteur s’est hissé à l’avant du bus de Nowadays et continue à ravir le public en tournée. Habitué à faire figurer des chanteurs, Douchka s’associe à Hi Levelz, rappeur fortement influencé par le jazz et l’approche organique du hip hop. L’ensemble fait de « This Mood » notre morceau préféré (et oui d’entrée).

 

Autre satisfaction, la présence du groupe Le Vasco qui délivre pour l’occasion son premier morceau chanté en français avec la voix douce de Louise Calzada. Même si l’univers de cette formation contient de nombreuses variations, force est de constater qu’elle a voulu marquer le coup avec un peu de légèreté façon pop-rnb avec le titre « Soleil Noir ».

 

Les compilations NWDS invitent également des artistes venant d’autres maisons mais que le label a croisé sur scène ou lors des Nowadays Party. C’est le cas de Cotton Claw, lauréats du prix Chorus en 2015, et qui vient de sortir l’EP « Elusive » chez Cascade Records. Le quatuor de turntablist offre ici leur pâte future beats sur « Octopuss ».

 

Même si la scène future beats française pourrait se suffire à elle-même, NWDS continue a regarder aux delà des frontières pour inviter le duo Haute qui nous vient de Montréal. Depuis leurs débuts en 2014, Romain (à la prod) et Anna (au chant) sont plutôt prolifiques, sortant EP sur EP dans une atmosphère RnB et trip hop. Pour la fall tape, ils ont montré leur coté future beats des plus savoureux.

 

Autre inspiration avec le producteur de Brest Romain Jovion (qui n’est pas sans nous rappeler le profile de Douchka). Le morceau « Kelyeke » qu’il nous propose va puiser dans des sonorités d’Afriques et des îles du Pacifique certainement (ou l’inverse). Une subtile opposition avec l’aspect digital du reste du disque. Par contre, on ne sait pas pourquoi mais on a le générique de Koh – Lanta dans la tête maintenant…

 

Il y a bien sûr d’autres bons morceaux à découvrir dans cette nouvelle compilation, notamment de la part des tauliers du label : La Fine Equipe (qui se la joue schizophrène en incorporant Hoosky en featuring) et Fakear bien évidemment.

 

La compilation est à découvrir et à se procurer sur le Bandcamp de Nowadays Records.

 

 

Share This